Le Conseil Constitutionnel retoque la loi sur le logement

Le Conseil Constitutionnel a décidé de censurer la loi sur le logement social adoptée en début de mois par l’Assemblée.

Le Conseil constitutionnel a annoncé aujourd’hui avoir censuré la loi sur le logement social, qui avait été adoptée de façon définitive par les deux assemblées le 10 octobre dernier. Selon les Sages, c’est lors du premier passage du texte devant le Sénat que la procédure parlementaire a été retoquée.

En effet, c’est la version du texte présentée par le gouvernement qui avait été présenté aux sénateurs en première lecture le 11 septembre dans l’après-midi, alors même que la commission des Affaires économiques s'était réunie le matin pour adopter le texte. Or c’est bien la version du texte de la Commission qui aurait dû être présentée devant la Haute Chambre pour son examen par les sénateurs, selon les membres du Conseil constitutionnel.

La rapidité avec laquelle avait été examiné le texte avait été fustigé par nombre de sénateurs. C’est pourtant le fait que le projet de loi présenté ait été celui du gouvernement et non celui de la Commission qui a été sanctionné par les sages, qui ont invoqué à cet égard le premier alinéa à l'article 42 de la Constitution. Selon ce dernier, « la discussion des projets et des propositions de loi porte, en séance, sur le texte adopté par la commission saisie en application de l'article 43 ou, à défaut, sur le texte dont l'assemblée a été saisie ».

Ayrault critiqué

Les Sages ont ainsi indiqué que la loi relative à la mobilisation du foncier public en faveur du logement et au renforcement des obligations de production de logement social « est contraire à la Constitution », ce qui constitue la dix-septième censure d'une loi par la Cour.

Cette censure avait été annoncé par le ministre Jean-Marc Ayrault, avant même que le Conseil n’ait statué. Ceci a occasionné de nombreuses critiques, obligeant le premier ministre à diffuser un communiqué dans lequel il « rappelle son respect pour l’indépendance des juridictions », et que ses propos ne devaient pas « être interprétés comme l’annonce d’une décision qui n’interviendra que cet après-midi ». Un peu plus tard, le premier ministre a une nouvelle fois fait son mea culpa, en indiquant avoir « peut-être anticipé une décision du Conseil constitutionnel sur une éventuelle annulation de la loi sur le logement".

 » Duflot : "un retard dommageable pour le logement social"






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Logements sociaux : vers une centralisation des demandes

La ministre du logement est présente ce lundi à Rennes. Elle veut s’inspirer du système mis en place par la collectivité locale pour l’attribution des logements sociaux.


Amallia s’implante en Guyane

Le groupe sera désormais présent à Cayenne. Trois entités vont déployer leurs activités.


« Nous sommes présents sur 8 métropoles »

null
Jean-Pierre Guillon et Philippe Rémignon sont respectivement président et directeur général de Vilogia. Avec Cédric Labrosse, responsable du secteur Rhône-Alpes, ils présentent la stratégie du groupe immobilier privé d’immobilier social, notamment en région lyonnaise.


Logement social : l’OPAC du Rhône, « un nouvel outil » pour la Métropole

Gérard Collomb a indiqué lundi que l’OPAC du Rhône serait un outil au service de la métropole de Lyon pour la construction de logements sociaux.


« Nous projetons le réaménagement de nombreux quartiers»

null
Nicolas Daragon est Maire de Valence. Il évoque, avec Lionel Brard, adjoint au maire en charge de la santé, de l’environnement, de l’écologie urbaine et de la participation, les grands projets urbains de la ville-centre de la quatrième agglomération de Rhône-Alpes.
»
Agglomération de Valence Romans Sud Rhône-Alpes: Romans veut attirer les investisseurs


Lyon 3 : la ministre du logement visite le CHRS « la Charade »

pinel2
Sylvia Pinel était à Lyon mercredi. La ministre a visité le centre de réinsertion sociale « la Charade » gérée par l’association Lahso, avant de se rendre à la Cité internationale, pour la clôture du séminaire du Cerema.


« L’immobilier résidentiel retrouve une certaine attractivité »

Vincent Mahé est le Secrétaire général du groupe SNI. Il évoque avec Lyon Pôle Immo le fonds de logement intermédiaire, le FLI, qui a réalisé une levée de fonds en juillet 2014 et qui s’apprête à en réaliser une autre en juin prochain.


3.5 millions de mal logés en France

La Fondation Abbé Pierre a rendu public son 20e rapport annuel sur le mal-logement. 141.500 sont sans domicile fixe.
» Moins de logements sociaux financés en Rhône-Alpes


Moins de logements sociaux financés en Rhône-Alpes

Le ministère du logement a publié la semaine dernière les chiffres de production de logements sociaux.


Aides publiques au logement: une réflexion est engagée

Le quotidien Les Echos a rendu public un rapport de différents corps d’inspection pour réformer la politique du logement, notamment sur les APL. Le ministère a rappelé qu’il ne s’agissait là que de propositions.
» Jean François Buet, président de la FNAIM: « Un pompiste ne fait pas un bon maçon »


Alila inaugure « Garden Park » à Feyzin

null
Cette résidence compte 46 logements allant du T2 au T4, répartis sur 3 bâtiments, dans le quartier des Razes.


« D’ici fin 2017, l’agglomération devra avoir produit 4200 logements »

null
Vincent Labouret est directeur du Crous Lyon Saint-Etienne. A l’occasion de l’inauguration de la résidence Aimé Césaire à Saint-Priest, il a évoqué les objectifs du Crous et des collectivités en matière de logement étudiant.


Saint-Priest : inauguration de la résidence étudiante Aimé Césaire

La résidence construite par Est Métropole Habitat, qui compte 122 logements, a été inaugurée mardi par le maire de Saint-Priest et le directeur du Crous Lyon – Saint-Etienne.


Est Métropole Habitat : Bret formule ses vœux au personnel

Jean-Paul Bret, le président d’Est Métropole Habitat, a ce jeudi formulé ses vœux au personnel de l’office communautaire.


Foncière d’Habitat et Humanisme : augmentation de capital

Cette opération s’élève à 9,135 millions d’euros, afin de financer de prochains achats et des rénovations de logements à destination des personnes en difficulté.