OL Land: Vinci n’entrera pas au capital

OL Groupe, la structure cotée de l’Olympique Lyonnais, a indiqué dans un communiqué que Vinci n’entrerait pas au capital de la foncière du Montout, sa filiale qui porte le dossier du Grand Stade.

Finalement, le groupe Vinci n’entrera pas dans la Foncière du Montout, la filiale en charge du dossier du Stade des Lumières. OL groupe l’a en effet annoncé hier soir dans un communiqué. Un accord de principe a en effet été trouvé afin que Vinci « intervienne en tant que partenaire financier du projet de nouveau stade, sans participation au capital ». Le géant du BTP devrait donc intervenir en tant que prêteur dans ce dossier, et amener par ce biais les 80 à 100 millions initialement prévus par l’accord de juillet 2011.

Selon l’OL, « ce dispositif permettra à OL Groupe de conserver un large contrôle du capital de la Foncière et ainsi de consolider dans les comptes d’OL Groupe, la totalité des revenus de celle-ci, afin de capitaliser sur le développement futur des ressources du nouveau stade ». Pour le groupe, ceci « constitue une nouvelle étape dans la structuration globale du projet de financement ».

La caution du département votée vendredi

Reste que le dossier très controversé du Grand Stade risque encore de faire beaucoup de bruit dans les jours à venir. Vendredi, le département devrait en effet se prononcer sur une caution de 40 millions d’euros en faveur du projet. Le président centriste du département, Michel Mercier, devrait pouvoir compter pour ce faire sur l’appui des conseillers socialistes de la chambre départementale, et mécontenter certains de ses alliés UMP, tels que Michel Forissier, le maire de Meyzieu, opposant au projet.

Le député UMP de l’est lyonnais, Philippe Meunier, a également fait savoir son opposition à une telle garantie. "Les contribuables du département du Rhône sont pris en otage pour soutenir à bout de bras un projet contraire à l'intérêt général qui bafoue le principe de la bonne utilisation de l'argent public" indique-t-il dans un communiqué.

«Cette caution, qui pourrait être juridiquement qualifiée de soutien abusif, est d'autant plus inacceptable que le conseil général doit faire face à certains emprunts et au financement du musée des Confluences qui contribuent déjà fortement à son endettement. Il est temps de faire cesser ces petits arrangements entre amis organisés pour le plus grand bénéfice financier de quelques-uns, de l'abstention et de la montée des extrêmes» a indique le parlementaire.

Diverses associations sont également montées au créneau, tel que l’association les Gones pour Gerland, qui appele les conseillers généraux à « ne pas mêler leur voix à cette nouvelle mascarade ». « Incapables de boucler le financement de leur projet auprès des banques (qu’ils disent pourtant financé à 100% par le privé) et de garantir la caution sur leurs propres deniers, ils font encore et encore appel aux finances publiques » indique l’association dans un communiqué.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Clap de fin pour le feuilleton Rhônexpress


Le SYTRAL va verser 29,87 millions d’euros à la société Rhônexpress SAS et 1,9 millions d’euros à Transdev Rail Rhône du fait de la la résiliation de la concession.


Bruno Bernard devient 1er vice-président du GART

Il agira ainsi aux côtés de Louis Nègre, le président du groupement des autorités responsables des transports.


Les craintes des fédérations du bâtiment sur la RE2020

La FFB et son Pôle Habitat ont exprimé leurs craintes, suite à la présentation ce mardi de la nouvelle réglementation environnementale.


Rillieux-la-Pape communique les résultats de sa consultation sécurité

La ville de Rillieux-la-Pape a lançé en octobre une grande consultation citoyenne auprès de ses habitants sur le thème de la sécurité. Plus de 80% des répondants souhaitent que la Ville intègre le dispositif « Quartier de reconquête républicaine ».


Plantation du 1er arbre des vergers urbains de Lyon

Le maire de Lyon, Grégory Doucet, a planté ce jour le premier arbre des vergers urbain de Lyon au square du 14ème régiment de Zouaves dans le 8ème arrondissement de Lyon.


Lyon : 1er volet d’aides pour le fonds d’urgence culturel

Une délibération a été présentée jeudi devant le conseil municipal . Cette attribution prolonge les actions d’accompagnement du tissu associatif et de préservation les structures culturelles de la Ville.


Prolongement du métro B : déjà un kilomètre de tunnel creusé

Malgré le confinement en cours, le chantier continue d’avancer.


Décines/Meyzieu : un enrobé sans apport de bitume pour une piste cyclable

Une part importante des 6 kilomètres de cette piste qui longe le T3 sera réalisée avec l’utilisation d’un enrobé écologique sans apport de bitume.


Vers une extension de la ZFE dans la Métropole de Lyon

La Métropole vise à ce que, d’ici la fin du mandat en 2026, seuls les véhicules disposant des vignettes Crit’Air 0 et 1 soient autorisés dans le périmètre de la ZFE.


La fréquentation du réseau TCL est à 45% en semaine

Pour la 3ème semaine de confinement, le SYTRAL a annoncé ajuster l’offre du reseau TCL


Un site de click and collect en soutien aux commerçants de Lyon


Le maire de Lyon, Grégory Doucet, a annoncé la mise en ligne dès la semaine prochaine d’un site de « click&collect » pour mettre en relation les commerçants de proximité et les habitants.


La fédération des TP plutôt confiante sur l’activité dans la Métropole

Les responsables de la fédération ont noué de nombreux contacts avec l’exécutif de la Métropole de Lyon. Reste à savoir quel sera le délai de mise en œuvre des appels d’offres…


Lyon : les conseils d’arrondissement maintenus en présentiel


La Ville de Lyon a choisi de maintenir une partie des conseils d’arrondissement en présentiel.


France Urbaine demande à l’État de préserver les budgets des collectivités

43 élus de France urbaine, dont Bruno Bernard et Grégory Doucet, ont signé une tribune au sein de laquelle ils demandent au gouvernement de préserver les budgets des collectivités locales.


Vente de 5.600 m² au sein du parc « Urban’East »


La vente à investisseurs concernée a été réalisée au sein de ce parc qui développera à terme 138.000 m² d’activités mixtes, bureaux et services.