La FFB prévoit une année 2013 difficile

La fédération du bâtiment est très pessimiste pour l’année à venir et craint la destruction de 40.000 emplois.

La fédération a annoncé hier ses prévisions d’activité pour 2013. Et si la baisse d’activité devrait être limitée à 1,2% en volume en 2012 (contre 1,9% prévus il y a un an), du fait d’un second semestre moins difficile qu’anticipé dans l’amélioration-entretien, la fédération prévoit 3.5% de repli pour 2013.

Sur 2012, l’emploi devrait être affecté, mais de manière moins importante que ce qui était prévu. « Il ne reculera que de 14.500 postes en moyenne annuelle, y compris intérim en équivalents-temps plein, soit une baisse de 1,1%, contre -35.000 initialement prévus » a indiqué hier la FFB.

La fédération pessimiste pour 2013

Mais la fédération se veut toutefois plus pessimiste pour 2013, du fait du chômage, de la confiance des ménages en berne, et de la conjoncture économique. En outre, du fait du caractère décalé de l’activité dans le bâtiment en 2013, la baisse des réservations intervenue en 2012 ne se traduira véritablement que l’an prochain, accentuant ainsi le pessimisme de la fédération.

Celle-ci note qu’en cumul depuis 2009, la baisse d’activité atteint 6,6%, et même de 17,1% si l’on retient 2007 comme référence, une baisse qui trouve ses explications dans l’effondrement de la construction neuve, qui atteint 8,9% pour le logement et 4,4 % pour le non-résidentiel.

Le segment de l’amélioration entretien verra son activité reculer de manière très modérée (-0,5%). La FFB escompte notamment que les particuliers anticipent dans ce segment le relèvement des taux de TVA en 2014. Mais globalement, les entreprises devraient souffrir, avec une baisse de 40.000 emplois dans le secteur, dont 15.000 en intérim.

« Deux maux »

La FFB a notamment dénoncé « les deux maux du secteur », à savoir les pressions à la baisse sur les prix et l’évaporation de nos trésoreries, due à la LME. « A en croire nos contempteurs, la hausse des prix de l’immobilier siphonnerait de l’épargne disponible, au détriment de l’investissement dit « productif », ce qui serait une des causes de nos difficultés dans le jeu de la concurrence internationale » explique la FFB.

La fédération se montre ainsi sceptique sur la possibilité d’atteindre l’objectif des 500.000 logements, du fait notamment de l’inflation des taxes sur l’immobilier. « Nous ne déplorons pas cette avalanche de taxes nouvelles par plaisir, mais parce que le blocage des marchés immobiliers va, petit à petit, paralyser notre activité et débouchera sur un nombre croissant de pertes d’emplois ».

5 propositions

La FFB a donc émis 5 propositions. Elle souhaite ainsi une réduction de trente à vingt-deux ans de la durée de détention pour être exonéré à 100% sur les plus-values immobilières. De même, elle souhaite la fin de la concurrence déloyale de certaines entreprises étrangères et des auto-entrepreneurs, par la sortie du secteur du Bâtiment du régime. La troisième proposition vise à relancer la primo-accession à la propriété, via le PTZ+, et un retour aux principes d’origine de ce dispositif, en ce qui concerne le différé total de remboursement du PTZ+ pendant toute la durée d’amortissement du prêt principal.

La quatrième proposition concerne la rénovation énergétique. L’outil principal de l’action sur le parc de logements existe, avec l’éco-prêt à taux zéro. Il suffit de mettre en oeuvre les préconisations du Plan Bâtiment Durable, qui ont fait l’objet, il y a plus d’un an, d’un large consensus. Enfin la FFB propose un abaissement du taux de TVA à 5% en matière d’efficacité énergétique et de construction sociale.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Entrée en vigueur des logements évolutifs au 1er janvier prochain

Dans un peu plus de trois mois, l’obligation de construire des logements neufs avec des salles de bain adaptables avec zéro ressaut de douche sera effective.


LCA-FFB devient le « Pôle habitat FFB »

null
LCA-FFB organisait ce jour sa convention nationale. Elle a émis des propositions pour une reprise du secteur et annoncé son changement de dénomination


Le dispositif Pinel et le PTZ seront prolongés en 2022

C’est ce qu’a confirmé la ministre déléguée au logement à plusieurs reprises ces derniers jours. Le gouvernement a par ailleurs entamé un dialogue avec les professionnels dans le cadre du plan de relance.


«Nous sommes entrés dans une crise de l’offre»


Hervé Simon est le président de la fédération des promoteurs immobiliers en région lyonnaise. Nous évoquons avec lui l’activité du marché immobilier neuf.


Hélène Geoffroy, nouvelle présidente de la SERL


Le conseil d’administration du groupe SERL s’est réuni ce lundi. Les administrateurs, dont certains sont des nouveaux administrateurs représentant la Métropole de Lyon, ont élu la nouvelle présidente de la structure.


BTP Rhône et Métropole redoute l’inertie des aides étatiques et des projets locaux

null
Pour sa rentrée, Samuel Minot, le président de la Fédération BTP Rhône et Métropole a une nouvelle fois tiré la sonnette d’alarme. S’il reconnait que les mesures de soutien à l’économie et au secteur sont nombreuses, il craint leur inertie et par là-même, le risque qui pèse sur l’emploi.


Pierre Berger, nouveau président de la CERC Auvergne-Rhône-Alpes

Le président de la fédération régionale des travaux publics Auvergne-Rhône-Alpes a été élu à la tête de la cellule économique régionale de la construction Auvergne-Rhône-Alpes.


La CAPEB mitigée sur le plan de relance

La confédération s’est montré satisfaite des intentions du gouvernement en matière de rénovation énergétique, mais elle lui demande de lever les freins existants pour une relance efficace de l’activité du secteur.


Alila déçu par le plan de relance

Le groupe présidé par Hervé Legros a regretté un « manque total d’ambition » du plan de relance pour sortir de la crise du logement.


La FFB satisfaite du plan de relance, mais émet des réserves sur le neuf

La fédération s’est montré positive sur le plan, qui comprend 7 milliards d’euros d’aides supplémentaires pour la rénovation énergétique du parc existant. Elle émet toutefois des réserves sur le logement neuf.


Chiffres mitigés pour la construction de logements en juillet

Si la construction de logements est toujours en phase de reprise après le trou d’air de mars-avril, juillet a été marqué par un léger reflux de la construction après un vif rebond suite au déconfinement.


Les chefs d’entreprise du bâtiment plus confiants

Selon l’INSEE, l’opinion des chefs d’entreprise du bâtiment sur leur activité récente et sur leurs carnets de commandes a continué de s’améliorer en août.


Bouygues est tombé dans le rouge au premier semestre

Le groupe de construction et de télécoms a annoncé ce jeudi ses résultats semestriels.


Le confinement a nettement affecté Eiffage

Le groupe anticipe toutefois un redressement de l’activité au second semestre.


Vicat a fait l’acquisition de Sablières Dier

Cette acquisition a été réalisée en décembre dernier.