La FFB prévoit une année 2013 difficile

La fédération du bâtiment est très pessimiste pour l’année à venir et craint la destruction de 40.000 emplois.

La fédération a annoncé hier ses prévisions d’activité pour 2013. Et si la baisse d’activité devrait être limitée à 1,2% en volume en 2012 (contre 1,9% prévus il y a un an), du fait d’un second semestre moins difficile qu’anticipé dans l’amélioration-entretien, la fédération prévoit 3.5% de repli pour 2013.

Sur 2012, l’emploi devrait être affecté, mais de manière moins importante que ce qui était prévu. « Il ne reculera que de 14.500 postes en moyenne annuelle, y compris intérim en équivalents-temps plein, soit une baisse de 1,1%, contre -35.000 initialement prévus » a indiqué hier la FFB.

La fédération pessimiste pour 2013

Mais la fédération se veut toutefois plus pessimiste pour 2013, du fait du chômage, de la confiance des ménages en berne, et de la conjoncture économique. En outre, du fait du caractère décalé de l’activité dans le bâtiment en 2013, la baisse des réservations intervenue en 2012 ne se traduira véritablement que l’an prochain, accentuant ainsi le pessimisme de la fédération.

Celle-ci note qu’en cumul depuis 2009, la baisse d’activité atteint 6,6%, et même de 17,1% si l’on retient 2007 comme référence, une baisse qui trouve ses explications dans l’effondrement de la construction neuve, qui atteint 8,9% pour le logement et 4,4 % pour le non-résidentiel.

Le segment de l’amélioration entretien verra son activité reculer de manière très modérée (-0,5%). La FFB escompte notamment que les particuliers anticipent dans ce segment le relèvement des taux de TVA en 2014. Mais globalement, les entreprises devraient souffrir, avec une baisse de 40.000 emplois dans le secteur, dont 15.000 en intérim.

« Deux maux »

La FFB a notamment dénoncé « les deux maux du secteur », à savoir les pressions à la baisse sur les prix et l’évaporation de nos trésoreries, due à la LME. « A en croire nos contempteurs, la hausse des prix de l’immobilier siphonnerait de l’épargne disponible, au détriment de l’investissement dit « productif », ce qui serait une des causes de nos difficultés dans le jeu de la concurrence internationale » explique la FFB.

La fédération se montre ainsi sceptique sur la possibilité d’atteindre l’objectif des 500.000 logements, du fait notamment de l’inflation des taxes sur l’immobilier. « Nous ne déplorons pas cette avalanche de taxes nouvelles par plaisir, mais parce que le blocage des marchés immobiliers va, petit à petit, paralyser notre activité et débouchera sur un nombre croissant de pertes d’emplois ».

5 propositions

La FFB a donc émis 5 propositions. Elle souhaite ainsi une réduction de trente à vingt-deux ans de la durée de détention pour être exonéré à 100% sur les plus-values immobilières. De même, elle souhaite la fin de la concurrence déloyale de certaines entreprises étrangères et des auto-entrepreneurs, par la sortie du secteur du Bâtiment du régime. La troisième proposition vise à relancer la primo-accession à la propriété, via le PTZ+, et un retour aux principes d’origine de ce dispositif, en ce qui concerne le différé total de remboursement du PTZ+ pendant toute la durée d’amortissement du prêt principal.

La quatrième proposition concerne la rénovation énergétique. L’outil principal de l’action sur le parc de logements existe, avec l’éco-prêt à taux zéro. Il suffit de mettre en oeuvre les préconisations du Plan Bâtiment Durable, qui ont fait l’objet, il y a plus d’un an, d’un large consensus. Enfin la FFB propose un abaissement du taux de TVA à 5% en matière d’efficacité énergétique et de construction sociale.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Lyon 2 : l’«espace de santé et prévention» vendu à Alliance Santé Confluence


Ce groupement de trois opérateurs de santé et de la Banque des territoires a acquis auprès de Linkcity ce programme situé au cœur du quartier du 2ème arrondissement de Lyon.


La nouvelle RE2020 présentée


La ministre de la Transition écologique et la ministre chargée du Logement ont fait part ce mardi des principales orientations de la réglementation environnementale 2020. L’une des principales mesures est l’élimination, à terme, du chauffage au gaz.


La CAPEB Rhône et Grand Lyon demande un report de la ZFE

Pour la CAPEB Rhône et Grand Lyon, la zone de faibles émissions aura des conséquences sur l’emploi. Les responsables demandent ainsi de rencontrer les élus de la Métropole.


La promotion attend un déblocage des projets au niveau local


La déclinaison locale du pacte pour la relance de la construction durable récemment signé par les professionnels et le ministère en charge du logement devrait permettre de faire avancer un certain nombre de projets.


La promotion immobilière face à la crise de l’offre

La fédération des promoteurs immobiliers présentait la semaine dernière ses chiffres de ventes pour le troisième trimestre au niveau national.


Après Epure, Youse planche sur 3 nouveaux dossiers


Alors qu’elle a livré sa première opération cet été à Lyon Gerland, la jeune société de promotion lyonnaise Youse mène aujourd’hui trois dossiers de front : People Connect à Grenoble, la Villa Monoyer à Lyon 3e ainsi que la All In Academy à Décines.
» La « All In Academy », conseillée par JLL


Immobilier: premières baisses de prix à Lyon

Le constat a été dressé dans la dernière note immobilière de conjoncture immobilière des notaires de Rhône-Alpes publiée chaque trimestre.


Immobilier neuf : les prix en forte hausse dans le Rhône sur un an


Plusieurs acteurs du secteur ont publié lundi le 1er baromètre digital de l’immobilier neuf.


Un pacte national pour la relance de la construction durable


Ce pacte matérialise l’engagement pour la relance de la construction de logements avec les principales fédérations et organisations.


Un nouvel effort sur l’accession sociale souhaité par les Coop’HLM et Procivis


Si les deux organisations se sont montrées satisfaites du report à fin 2022 la disparition du PTZ, elles demandent la mise en place d’une prime exceptionnelle à l’achat et un soutien aux dispositifs PSLA et BRS.


Malgré une reprise sur un trimestre, les ventes de logements neufs baissent


24.300 logements ont été réservés au 3eme trimestre, ce qui marque un redressement par rapport au 2ème trimestre. Ce niveau reste néanmoins inférieur à celui observé un an plus tôt à la même période.
» L’activité du marché immobilier neuf en chute libre à Lyon
» « Nous n’avons pas connu ça depuis 20 ans »


L’activité du marché immobilier neuf en chute libre à Lyon

Si les prix continuent de s’envoler, les ventes et les mises en vente de logements neufs sont en nette baisse dans la Métropole de Lyon.


« Nous n’avons pas connu ça depuis 20 ans »


Hervé Simon est le président de la fédération des promoteurs immobiliers en région lyonnaise. Nous évoquons avec lui l’activité du secteur et l’impact du second confinement.


La FPI alerte sur le niveau des permis de construire

La fédération des promoteurs immobiliers faire remarquer que la baisse de la construction publiée ce mercredi est antérieure à l’épidémie.


Malgré un rebond au 3ème trimestre, les mises en chantier chutent sur un an

Le SDES du ministère de la Transition énergétique a fait part ce mercredi ses statistiques de mises en chantier et d’autorisations de logements au troisième trimestre 2020.