Immobilier : moins de 600.000 ventes en 2013, selon les notaires

Les Notaires de France ont publié ce matin leur note de conjoncture relative aux chiffres du troisième trimestre 2012. Selon eux, l’année devrait se solder par un recul de -20 à -25% des volumes de vente.

Après les réseaux d’agences et la FNAIM, c’était ce matin au tour des Notaires de France de délivrer leurs chiffres sur le marché immobilier national. Seul différence avec les réseaux, les statistiques délivrées ce matin portent sur les chiffres du troisième trimestre, celles-ci étant basées sur les actes de vente (les réseaux se basant, eux, sur les chiffres des compromis de vente). Les Notaires de France ont néanmoins fait état de leurs perspectives sur le marché immobilier pour 2013.

Selon eux, les chiffres des actes de ventes devraient être de 650 000 à 700 000 ventes dans l’ancien en 2012, contre 858.000 l’an dernier. Pour preuve, le rythme de ventes à fin septembre s’établissait à 730.000 et devrait continuer à s’affaiblir au cours des prochains mois. Le chiffre prévu pour 2012 semble ainsi recouper celui annoncé par la FNAIM, qui évoquait un chiffre des 655.000 compromis de vente sur l’année écoulée.

Nouveau repli en 2013

Si les Notaires indiquent qu’un risque de passer sous le seuil des 650.000 compromis semble désormais écarté, « on peut seulement craindre que l’instabilité fiscale qui, en 2012, aura confiné à la frénésie, et les propositions variées qui ont émaillé le débat budgétaire, n’aient découragé un peu plus les candidats à l’achat ».

Ils redoutent en outre que l’année en cours soit le théâtre d’une nouvelle baisse des transactions, du fait notamment des perspectives économiques morose et de la hausse du chômage, de l’attentisme des acquéreurs potentiels sur les marchés où la baisse ne se sera pas franchement enclenchée, et de l’absence de toute aide de l’Etat à l’accession dans l’ancien, à l’exclusion des zones urbaines sensibles.

La baisse des prix devrait se faire attendre

De ce fait, les transactions pourraient reculer sous les 600.000 voire ne pas dépasser les 550.000 unités. Les notaires ne pensent toutefois pas que ceci s’accompagne d’une baisse immédiate des prix. « Le scénario d’une baisse rapide et concomitante des prix et des volumes s’est produit en 2009, mais c’est une exception. La règle veut au contraire que la baisse des prix soit non seulement décalée par rapport à celle des volumes mais aussi qu’elle s’étale sur plusieurs années. C’est ce qui s’est passé dans les années 90 » indiquent les Notaires. L’OCDE a selon eux, établi le même constat: les prix (en termes réels) ont progressé en moyenne de 40% dans les pays membres pendant 6 ans avant de reculer de 26% pendant 5 ans et demi.

Sur la fin 2012 et le début 2013, les indicateurs sont pour l’heure légèrement négatifs sur les prix. « L’indicateur avancé constitué à partir des avant-contrats montre une tendance à la baisse du prix des appartements et des maisons en Province et une stabilisation à Paris intramuros pour 2012 et le début 2013 » indiquent les notaires.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


La FNAIM évoque une « zone de turbulences » pour l’immobilier

nullLa fédération nationale de l’immobilier a tiré un bilan du marché immobilier sur la première partie de l’année. Si les prix sont en hausse dans la plupart des villes de France, ils reculent à Lyon et Paris.


Century 21 fait état de prix de l’immobilier records en France

Le réseau d’agences franchisées a fait part de son point trimestriel sur le marché immobilier national.


Lyon : les prix de l’immobilier en baisse

nullLPI-Seloger a communiqué son baromètre des prix de l’immobilier au titre du mois de mai. Ceux-ci reculent globalement dans la ville, et dans 4 arrondissements sur 9.


Les prix de l’immobilier progressent de 7%

L’INSEE a fait part vendredi de ses indices de prix des logements neufs et anciens au titre du premier trimestre 2022.


Immobilier : les prix demeurent en hausse, malgré une stabilité des ventes

Les indices Notaires-Insee des prix des logements anciens au titre du premier trimestre ont été publiés ce mardi. Une même tendance est perceptible en Auvergne-Rhône-Alpes.


La FNSafer appelle à la préservation du foncier agricole

La fédération nationale des Safer attend un renouvellement des générations en favorisant l’émergence de nouvelles solutions pour permettre concrètement les installations.


Un ralentissement désormais jugé « probable » par la FNAIM

nullC’est ce que révèle la dernière note de conjoncture publiée au titre du mois de mai par la fédération portant sur le marché immobilier.


Baisse marquée des prix dans les arrondissements de l’hypercentre de Lyon


LPI-Seloger a fait part il y a quelques jours de son baromètre mensuel des prix de l’immobilier.


Saint-Étienne, plus forte hausse des prix de l’immobilier régionale en 2021


Les Notaires de France ont fait part en fin de semaine de leur note de conjoncture immobilière, qui compilait les données de l’année dernière arrêtées à fin décembre. En Auvergne-Rhône-Alpes, les prix ont flambé à Saint-Étienne et Clermont, mais sont en hausse plus mesurée à Lyon et Grenoble.


Baisse des transactions au premier trimestre, selon Laforêt

nullLe réseau d’agences franchisées a fait part en ce début de semaine de son point d’activité trimestriel.


La hausse des prix de l’immobilier de luxe a ralenti à Lyon en 2021

C’est le constat récemment dressé par Coldwell Banker et PriceHubble.


Prix de l’immobilier : LPI-Seloger constate un ralentissement

LPI Seloger a fait état fin février de son baromètre national des prix de l’immobilier. Au niveau national, les prix sont en hausse, même si cette progression s’émousse dans les grandes villes.


La hausse des prix ralentit en France et en Auvergne-Rhône-Alpes

LPI-Seloger a fait part de son baromètre au titre du mois de janvier. La hausse des prix des logements anciens ralentit, y compris à Lyon. LPI-Seloger a fait part de son baromètre au titre du mois de janvier. En France, le prix du m² signé sur 3 mois est en hausse de 1,6% 3.385€. LPI […]


En France et en Auvergne-Rhône-Alpes, les prix des maisons bondissent

nullLes notaires de France ont publié leur note de conjoncture avec de chiffres compilés à fin novembre 2021. Les prix des appartements et des maisons sont en hausse dans la région, notamment à Saint-Étienne.


Forte hausse de la demande en Savoie / Mont-Blanc


La FNAIM Savoie Mont Blanc organisait jeudi une conférence de presse pour faire le bilan de l’année 2021 sur les marchés immobiliers de l’Ain, de la Savoie et de la Haute-Savoie.