Friche RVI : la dépollution du site va couter plus cher que prévu

L’ex-friche RVI, dans le 3ème arrondissement de Lyon, doit voir commencer au quatrième trimestre 2013 des travaux de dépollution. Le cout de cette dernière a toutefois été revu à la hausse.

La requalification de la friche RVI se poursuit. Après une première phase de libération de cette dernière, la SEPR a posé, l’an dernier, au premier trimestre 2012, au sud de la friche la première pierre de son nouveau site, qui a marqué le début de l’aménagement de ce vaste tènement devant aboutir in fine à la création d’un campus de la formation professionnelle, accompagné d'une médiathèque et d’un espace vert au nord-est de la parcelle.

Alors que la FCMB et la SEPR, deux organismes de formations qui occuperont le sud du site, ont assuré la maitrise d’ouvrage directe des démolitions de leurs ilots respectifs dans le cadre d’un bail emphytéotique à loyer nul, le Grand Lyon a, de son côté, assuré la maitrise d’ouvrage directe des démolitions et de la dépollution du reste du site. Toutefois, le coût des dépollutions s’avère bien plus important que prévu sur le nord-est du site. A l’époque des premières études, l’occupation du site n’avait pas permis la réalisation de tous les sondages pour évaluer l’ampleur de la pollution.

Une rallonge importante


Or, à l’issue d’une nouvelle campagne de sondage réalisée à l’été 2012, celle-ci s’est révélée plus importante que ce qui avait été prévu par la première campagne d’investigations sur l’ilot situé au nord-est de la tranche, et qui devrait normalement accueillir la Cité de la création. « Quand on a pu faire les études, on s’est aperçu que la pollution était plus importante que ce que l’on pensait » a indiqué Gilles Buna, vice-président du Grand Lyon en charge de l’urbanisme. Du coup, une dépollution par excavation devra être effectuée.

De ce fait, une nouvelle délibération a été votée hier par le Grand Lyon, prévoyant une demande d’autorisation de programme complémentaire présentée au conseil communautaire. La rallonge devrait atteindre 3.1 millions d’euros supplémentaires. Au final, le coût des dépollutions devrait atteindre 3.5 millions d’euros.
rvilyon3-2-487






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


« Grand Saint-Jean » : le projet urbain entre dans sa première phase

Des financements ont été accordés ce 21 juin par l’ANRU au projet de Villeurbanne Saint-Jean. La première étape se déploiera sur une période de 15 ans, pour la partie sud.


Olivier Klein, un ministre du logement bien connu des territoires urbains

null
Le nouveau ministre délégué chargé de la Ville et du Logement était jusqu’ici le président du conseil d’administration de l’ANRU. Il connait ainsi les territoires en renouvellement urbain dans la Métropole.
» Olivier Klein devient ministre délégué au logement


Le « Vallon des hôpitaux », futur quartier équilibré au sud de la Métropole de Lyon

Mixité fonctionnelle, mobilités repensées, mixité sociale : l’abandon du projet de l’« Anneau des Sciences » a transformé le projet urbain situé à Saint-Genis-Laval, à la lisière d’Oullins et de Pierre-Bénite. Les différents acteurs publics, dont les HCL, présentaient mercredi celui-ci lors d’une visite de presse.


Vers une accélération du verdissement de la Part-Dieu

nullBruno Bernard, président de la Métropole de Lyon, et Grégory Doucet, maire de Lyon, ont présenté ce lundi la nouvelle agence de paysagistes chargée d’accélérer la végétalisation de la Part-Dieu.


Urbanisme transitoire : Bouygues renouvelle sa démarche autour de la friche Nexans

Bouygues Immobilier renouvelle sa démarche expérimentale d’urbanisme transitoire autour de la friche industrielle Nexans.


Apsys et Quartus vont repenser le centre d’échanges de Lyon Perrache

Le groupement a été retenu dans le cadre de l’appel à projets visant à requalifier le centre d’échanges de Lyon Perrache. Ceci s’inscrit dans la deuxième phase de l’opération « Ouvrons Perrache ».


Villeurbanne : concertation sur le futur du parking Raphaël-de-Barros

Une concertation sur les aménagements des espaces publics Raphaël-de-Barros a lieu tout au long du mois de juin.


«Nous avons une action très importante pour le foncier économique»

nullBéatrice Vessiller est la vice-présidente de la Métropole de Lyon en charge de l’urbanisme. Nous évoquons avec elle le lancement de la révision du SCOT, les grandes opérations d’urbanisme récemment présentées, et les enjeux en matière d’accueil d’activités économiques.


Eiffage Immobilier a inauguré «Évolution » à Rillieux-la-Pape


Le programme compte 88 logements qui vont du T2 au T4. Une grande surface alimentaire a ouvert ses portes il y a quelques semaines au rez-de-chaussée.


ACI, ou le passage d’un site industriel à une opération mixte

nullLe projet porté par BNP Paribas Immobilier et Ginkgo permettra l’éclosion, sur ce site industriel, d’un quartier mixte avec logements, bureaux, locaux, équipements publics, ainsi qu’un parc urbain de 2 hectares. Le T6 desservira l’ensemble.


Le SEPAL travaille sur la révision du SCOT

Il y a une dizaine de jours, un séminaire de lancement de la révision du schéma de cohérence territoriale du territoire se tenait à la Cité de la Gastronomie de Lyon.


Le TEOL, tramway express de l’ouest lyonnais, pour remplacer le métro E

nullSuite à une concertation, SYTRAL Mobilités a indiqué souhaiter introduire un tracé de tramway express enterré à destination de l’ouest lyonnais. Celui-ci serait deux fois moins onéreux pour un service très proche.


Le maire de Tassin déçu par l’abandon du métro E

Pascal Charmot a regretté la décision de préférer la réalisation d’un tramway à un métro. Il craint notamment que les embouteillages soient accentués avec un tramway en surface.


Rue Garibaldi : vers l’ouverture d’une concertation sur l’aménagement du 3e tronçon

Une délibération a été votée en commission permanente pour lancer la concertation sur l’aménagement de ce tronçon entre les rues Arménie-Pensionnat et la Grande rue de la Guillotière.


MLyon : la Métropole de Lyon cède les lots M+M à DCB

Cette signature a été réalisée il y a une semaine, le 2 mai.