Première grand-messe pour les adhérents de l’AMEPI Grand Lyon

Hier à Saint Maurice de Beynost, avait lieu la première réunion des adhérents du fichier AMEPI du Grand Lyon. 200 personnes issues du monde de la transaction avaient répondu à l’invitation.

Le centre de réunion de l’hôtel Logis de Saint-Maurice de Beynost était comble hier, à l’occasion du premier rassemblement des adhérents de l’AMEPI du Grand Lyon. Objet de la réunion du jour : la fusion des fichiers locaux de l’AMEPI en un seul fichier, regroupant l’ensemble des offres immobilières des adhérents situés sur le territoire du Grand Lyon. Un peu moins d’une centaine d’agences et près de 200 collaborateurs et responsables d’agence avaient donc fait le déplacement.

L’AMEPI, qui compte à ce jour 80 adhérents parmi les agents immobiliers grand lyonnais, était jusqu’ici groupée localement en bassins (Lyon Rive gauche, Grand Lyon Est, Lyon Rive Droite…) ne couvrant qu’une partie du territoire du Grand Lyon. Dès le 19 février, les différents fichiers locaux ont été groupés en un seul fichier. Une association loi 1901, l’AMEPI Grand Lyon fédère les bassins. « On est vraiment dans une dimension d’interprofession, où l’on va mettre en place un outil qui va réunir toutes les enseignes, franchisées comme non franchisées » explique son président, Christian Luminet.

Christian Luminet et Pierre-Arnaud Mazzanti

Christian Luminet et Pierre-Arnaud Mazzanti

Une fusion de fichiers locaux

Le fichier de l’AMEPI, qui fut initialement une initiative nationale, recense ainsi l’ensemble des mandats exclusifs des agents immobiliers adhérant à l’association. Les agents adhérents peuvent donc proposer à de potentiels acquéreurs des biens immobiliers émanant de mandats exclusifs de leurs confrères. Si la vente d’un bien est réalisée par le biais d’un adhérent de l’AMEPI autre que l’agent mandataire, le détenteur du mandat exclusif et l’agent par qui la vente a pu être réalisée se partagent pour moitié la commission. Intérêt pour le vendeur : son bien, proposé jusqu’ici par le biais d’une seule agence ou d’un seul réseau, est proposé via d’autres canaux, maximisant ainsi ses chances de vente.

amepi_grandlyon4

Après Bordeaux et Paris, c’était donc au tour de Lyon de réaliser la fusion de ses différents fichiers locaux. L’idée, par cette fusion, était également de « rendre plus logique l’idée de l’intégration par des agents immobiliers qui ne maitrisaient pas encore l’outil » indique Pierre-Arnaud Mazzanti, le directeur du développement et de l’animation du Fichier Amepi au niveau national. « Nous avions une multitude de fichiers au niveau d’une même ville. Beaucoup de prospects nous disaient que cela n’avait pas de sens» a souligné le responsable. En pratique, le nouveau fichier devrait ainsi permettre d’améliorer l’usage de cet outil par les agents travaillant sur plusieurs bassins, ou sur tout le territoire du Grand Lyon. Elle devrait en outre permettre une meilleure interaction entre les membres.

3000 adhérents au niveau national

« C’est un grand jour » n’hésite donc pas à lancer Pierre-Arnaud Mazzanti. « Vous devenez une des plus grosses associations au niveau national. Vous êtes plus de 80 agences et représentez près de 900 mandats exclusifs. On sait que la solution de demain pour faire face à tous les nouveaux moyens économiques de transactions, que ce soit les réseaux de mandataires, les agences low-cost, c’est de s’unir et de travailler en mandat exclusif » a-t-il affirmé.

herve-blery2

« L’AMEPI c’est 218 associations locales » rappelle de son côté Hervé Blery, vice-président du fichier AMEPI, structure qui fédère au niveau national les AMEPI locales. « Le fichier AMEPI, c’est 3000 adhérents, 45000 mandats exclusifs en stock permanent dans les bases de données. Sur l’année 2011, le fichier représentait 104.000 mandats exclusifs rentrés et plus de 96.000 mandats exclusifs sortis » indique le responsable. « Les principaux enseignements qui nous tirons sur l’utilité des fichiers AMEPI, c’est que, sur une première année d’adhésion, les membres d’un fichier local voient leur nombre de mandats exclusifs rentrés doubler, et au bout de la deuxième année, le nombre de ventes croisées représente 20% des ventes réalisées par chacune des agences, ce qui commence à être un volume assez considérable» se félicite Hervé Blery.

La constitution de ce fichier a en outre permis de changer peu à peu les rapports entre agents immobiliers du même bassin. « Ça a changé beaucoup de choses. Nous sommes passés de concurrents à confrères » glisse ainsi Denis Eyraud, l’un des membres du bureau de l’AMEPI du Grand Lyon. Par cette organisation, qui vise à promouvoir le mandat exclusif et la coopération entre agents immobiliers, la profession espère ainsi gagner des parts de marché, tant par rapport aux ventes de particulier à particulier que par rapport aux réseaux de mandataires.

» Le bureau de l’AMEPI Grand Lyon
» « Donner une nouvelle dimension à l’Amepi sur le Grand Lyon »






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


«Il ne se passe plus rien, on a posé les stylos»

Nicolas Bouscasse est le président de la Chambre du Rhône de la FNAIM. Il évoque avec Lyon Pôle Immo l’impact du second confinement sur le marché immobilier, en l’absence de possibilité de visites.


84.1% des acheteurs et locataires continuent leurs projets, selon PAP

38.3% des locataires sont même prêts à signer leur contrat de location sur la base d’une visite virtuelle, sans visite physique du logement.


Le Congrès de la FNAIM se tiendra en format 100% digital

Le congrès et salon des professionnels de l’immobilier organisé par la fédération sera sous un format 100% digital sur 4 jours.


Reconfinement général à partir de vendredi


Le président de la République, Emmanuel Macron, a annoncé un reconfinement général à partir de ce vendredi pour lutter contre la reprise de l’épidémie de coronavirus.


Notariat : les nouvelles orientations suite à l’élection de David Ambrosiano


Le nouveau président souhaite notamment mettre en œuvre la convention d’objectifs 2021-2024 signée le 8 octobre avec l’État.


David Ambrosiano, nouveau président du Conseil supérieur du notariat

L’ancien président de la Chambre des notaires de l’Isère a été élu président de l’organisation professionnelle du notariat.


Une offre de community management dédiée aux agents immobiliers lancée par Kuso

Paul de Framond, diplômé d’une école de commerce et Jérôme Carle, jeune ingénieur, travaillaient tout deux en indépendants sur des chantiers de communication digitale pour les agents immobiliers quand ils ont eu l’idée de proposer une offre de gestion des réseaux sociaux baptisée Kuso.


Accès au logement : une charte de lutte contre les discriminations

Cette charte a été signée par le gouvernement et les professionnels de l’immobilier.


La justice donne raison au CSN face à la FNAIM concernant « Vesta »

Le juge des référés a ordonné la cessation de l’utilisation du caducée de la FNAIM. La fédération a immédiatement fait appel.


La FNAIM anticipe une baisse des ventes et une stabilisation des prix


La fédération nationale de l’immobilier tenait mardi matin sa conférence de presse visant à tirer un bilan du premier semestre 2020.


Une nouvelle agence ERA Immobilier à Oullins

Le réseau renforce sa présence dans la Métropole de Lyon avec l’ouverture d’une agence dans le quartier de La Saulaie en plein redéveloppement.


AC Environnement adhère à la CDI FNAIM

Le groupe adhère à la fédération pour sa capacité à fédérer et à peser sur l’avenir de la profession.


La FNAIM dévoile ses pistes pour un « plan de relance du logement »

La fédération de l’immobilier a listé ce mercredi ses 8 propositions visant à soutenir le secteur du logement.


Les notaires assignent la FNAIM en justice

Dans un communiqué, le Conseil supérieur du notariat annonce avoir initié en début d’année une action en justice à l’encontre de la fédération nationale de l’immobilier.


Les déménagements et visites de logement désormais autorisés à plus de 100 km

C’est ce qu’a confirmé ce vendredi le ministère du logement et de la Ville.