Pour Primeview, acheter de l’immobilier n’est plus rentable

Le cabinet, qui avait déjà fait le buzz avec ses prévisions très baissières sur les prix de l’immobilier, sort une nouvelle étude comparant l’achat et la location. Et selon cette dernière, le constat est sans appel...

L’achat immobilier n’est plus rentable sur le long terme. C’est ce que semble indiquer la dernière étude de Primeview, reprise sur le site de la Vie Immo. Le cabinet, qui avait récemment établi des prévisions de baisse de 30% à 40% de l’immobilier sur les 10 prochaines années, a réalisé un comparatif entre l’achat immobilier et la location.

Et pour lui, le constat est sans appel : pour rentabiliser un achat immobilier, il faut au minimum attendre 20 ans, dans le cas d’un primo-accédant parisien, pour rentabiliser son investissement. Le cabinet a, pour établir ce constat, réalisé plusieurs scénarios, qui sont fonction de la baisse des prix enregistré sur une période donnée. Dans le cas le moins défavorable, marqué par un vieillissement de la population, des gains de productivité limités, et un « surendettement public poussant à la rigueur budgétaire », la rentabilité de l’investissement ne serait effective qu’entre 20 et 31 ans, suivant si les prix actuels restent ce qu’ils sont, ou qu’ils baissent de 30%.

Cas défavorables

Dans le cas plus défavorable ou l’économie repartirait de façon forte et durable, l’investissement ne serait rentabilisé qu’au bout de 26 à 32 ans, suivant là encore la baisse des prix constatée sur la période, la capacité d’emprunt des ménages étant nettement amoindrie par une baisse des taux. Dans l’hypothèse la plus pessimiste, une croissance moribonde, ainsi qu’une forte remontée des taux d’intérêt provoquée par une fuite des capitaux serait fatale à l’investissement immobilier. Dans ce cas-là, un investissement sur les niveaux de prix actuels ne serait jamais rentable par rapport à la location.

Pour le cabinet, « l’effort financier du propriétaire (y compris le remboursement du capital, après paiement des frais de notaires et des frais d’agence au moment de l’achat) est supérieur aux frais du locataire (loyer) ». Du fait de prévisions d’importantes baisses de prix sur les prochaines années, le locataire, lui, n’enregistre en effet, à terme, pas de moins-value sur investissement, à l’inverse du propriétaire qui investirait aujourd’hui dans un bien immobilier.

Une rentabilisation plus tardive

De facto, cette anticipation de moins-value recule mécaniquement la date de rentabilisation de l’investissement immobilier. « Dans ces conditions, l’achat initial peut-être considéré comme une très mauvaise affaire : 10 ans après l’achat d’un bien au prix actuel, l’actif du locataire surpasse de 3,5 fois celui du propriétaire dans un contexte de stagnation économique et de forte correction des prix de l’immobilier » note le cabinet, cité par la Vie Immo.

La situation est valable à Paris, mais aussi dans les grandes villes de Province, où cette situation reste toutefois moins marquée. En moyenne, l’achat d’une résidence principale est ainsi rentabilisé au bout de 25 ans à Lyon, de 19 ans à Grenoble, et de 16 ans à Saint Etienne, qui reste la ville où l’investissement est le plus rapidement rentabilisé après le Mans (11 ans).






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Ça fait longtemps que Primeview aurait pu faire cette constatation, avec un immobilier surévalué de 40% minimum, des loyers qui, eux, ont faiblement augmenté et de la crise qui perdure, il n’y a pas d’autres choix qui s’imposent. Les acheteurs d’aujourd’hui sont les perdants de demain. J’en profite pour dire à la mairie de Lyon qu’elle devrait vite mettre sur le marché les plusieurs centaines d’appartements de fonction vides et qui se délabrent, avant que ces derniers ne valent plus rien. C’est ce qu’on appelle une gestion responsable.

Signaler un abus

Décidément, c’est le moment de vendre.
Je suis à la recherche d.un appartement très bien situé à lyon, dans l’ancien que l.on peut trouver à partir de 650 à 700 k€ pour environ 150 m².
Il faudrait que je revende mon 100m2 à 340 k€ et remprunter 350k€ pour 50 m² de plus.
Non, c’est décidé, je loue le mien et je pars en location. Pour un différentiel de 500 € par mois à ma charge, je réponds à mon besoin.

Signaler un abus

Ben non. Si vous êtes sur que ça va baisser le mieux c’est de vendre carrément le premier! Mais ce que vous faites est déjà plus intelligent que d’accroître votre exposition en achetant plus grand.

Signaler un abus
Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Stationnement sécurisé des vélos à Lyon : LPA teste une formule horaire

Ce stationnement horaire est testé dans trois parcs de la ville de Lyon, en presqu’île et à la Part-Dieu.


Les logements de classe E seront considérés comme indécents en 2034

La commission mixte paritaire du Sénat et de l’Assemblée nationale a adopté et modifié le volet rénovation des bâtiments du projet de loi Climat et résilience.


Flambée des matériaux dans le BTP : la FFB salue «des avancées significatives»

Olivier Salleron, président de la FFB

Les professionnels du secteur ont rencontré jeudi plusieurs ministres. Une prise en charge du coût de la mise en activité partielle des salariés du BTP est étudiée, quand elle résulte d’une telle pénurie.


Inauguration du «passage France Péjot» dans le 2e arrondissement de Lyon

nullCe passage sous l’échangeur de Perrache, qui a pris le nom d’une grande héroïne lyonnaise de la Résistance, permet une meilleure liaison entre la place des Archives et la place Carnot.


La Métropole de Lyon veut favoriser l’habitat participatif

La collectivité souhaite la réalisation de plusieurs projets de ce type chaque année sur le territoire de la Métropole.


Le projet de ligne T10 en concertation

Une grande phase de concertation sur le projet de création de ligne de tramway entre Vénissieux et Gerland est organisée du 23 août au 23 octobre.


Lyon-Turin : Vinci et Eiffage remportent une part majeure du creusement du tunnel de base

Les trois marchés de creusement du tunnel de base côté France ont été attribués aux groupements conduits par Eiffage Génie Civil, Vinci Construction Grands Projets, et Implenia Suisse.


La Montée de Choulans va passer en 2×1 voie pour les voitures

Pour sécuriser l’axe, la Métropole et la Ville ont décidé qu’une voie dédiée aux bus et vélos sera, à la rentrée, créée dans les deux sens, passant ainsi le reste de la circulation en configuration 2×1 voie.


A46 Sud : ouverture de la concertation publique

nullL’État et son concessionnaire, Autoroutes du Sud de la France (ASF), ont étudié un projet d’aménagement de l’autoroute et du nœud de Manissieux avec l’autoroute A43.


Élections régionales : nette victoire de Laurent Wauquiez

Le président sortant d’Auvergne-Rhône-Alpes est largement arrivé en tête au second tour des élections régionales.


Vénissieux : Swiss Life AM France acquiert une résidence étudiants

nullVinci Immobilier et Swiss Life Asset Managers France ont annoncé avoir conclu la vente en état futur d’achèvement (VEFA) d’une résidence étudiants dénomée « Student Factory » à Vénissieux


Le climat des affaires et l’opinion des entrepreneurs du bâtiment s’améliorent

nullL’INSEE a fait part ce matin de son indicateur sur le climat des affaires, et de son enquête de conjoncture dans l’industrie du bâtiment.


Une piscine fait augmenter la valeur d’un bien immobilier

Le site spécialiste de l’estimation immobilière en ligne, Meilleurs Agents, a publié une étude portant sur la plus-value apportée par une piscine sur la valeur d’un bien immobilier.


Villeurbanne : un nouveau complexe sportif dans le quartier Cusset Bonnevay

L’ouverture de ce nouvel équipement est prévue pour septembre 2022.


La FFB reste vigilante dans un contexte de reprise d’activité

Si l’activité repart assez nettement, la fédération française du bâtiment attire l’attention sur la flambée des prix des matériaux.