Debrousse : pose de la première pierre du « Bélvédère »

Le groupe Immobilière Rhône-Alpes a procédé jeudi à la pose de la première pierre du Belvédère, une résidence située sur les hauteurs du 5ème arrondissement de Lyon, sur le site de l’ancien hôpital Debrousse.

La résidence « Le Belvédère » sort peu à peu de terre. Les fondations ayant d’ores et déjà été réalisées, Immobilière Rhône-Alpes, filiale du groupe 3F, a posé jeudi la première pierre de l’édifice, qui s’insère dans l’opération de reconversion de l’ancien hôpital Debrousse.

Située sur les hauteurs du 5ème arrondissement, à la lisière avec Sainte Foy Les Lyon, le site offrira aux habitants une vue exceptionnelle sur Lyon et les Alpes. « Ça fait plaisir d’offrir du logement social sur un tel site » s’est exclamé Alexandrine Pesson, maire du cinquième arrondissement. Nous pouvons « C’est une nouvelle vie qui va commencer pour cette zone géographique car ce sont des logements qui vont être réalisés, pour les accédants, mais aussi pour des locataires qui ont de faibles revenus » a expliqué Martine Lesage, la présidente d’Immobilière Rhône-Alpes. Cette dernière a en outre rappelé qu’il s’agissait là d’une augmentation sensible du patrimoine du groupe dans cet arrondissement.

Collaboration avec Vinci

belvédere

Cette résidence de 38 logements sociaux comprendra 32 logements PLUS et 6 logements PLAI, répartis sur deux petits bâtiments. « Il y en tout 179 logements. Nous en faisons 38, et Vinci réalise le solde » précise Guillaume Hamelin, le directeur général d’Immobilière Rhône-Alpes, qui rappelle que les deux groupes avaient été retenus conjointement en 2007 lors de l’appel à projet.

Cette collaboration avec Vinci s’est poursuivie dans la conception du projet. D’un point de vue architectural, rien ne distinguera les deux bâtiments de la résidence, d’allure contemporaine, des immeubles d’accession à la propriété. Tous comprendront de grandes baies vitrées et d’une large terrasse (1,70 m de profondeur) ouverte sur le parc, afin de faire la part belle à la lumière naturelle à l’intérieur des appartements.

Côté énergétique, l’opération répond à plusieurs niveaux de certification, comme les référentiels HQE du Grand Lyon et Qualité Environnementale des Bâtiments (QEB) de la région, mais aussi aux exigences du label BBC Effinergie et de la certification Habitat & Environnement. Pour ce faire, l’immeuble sera pourvu de chaudières individuelles au gaz à condensation, d’eau chaude sanitaire chauffée par capteurs solaires.

Du T2 au T5

peysson_buna_brachet_leveque

Ces logements vont ainsi venir renforcer la production de logements sociaux de la ville et de Lyon et du Grand Lyon. Olivier Brachet a rappelé le niveau important de production de logements sociaux dans le Grand Lyon, se félicitant au passage de la récente analyse de la Fondation Abbé Pierre dans son rapport sur le mal logement sur la production de logement social en région lyonnaise. Dans ce dernier, la fondation notait que le haut niveau de production observé en Rhône-Alpes avait sans doute permis de désengorger la demande en comparaison à d’autres départements de la région.

Au final, le financement de l’opération, d’un coût de 7,11 millions d’euros, a été permis par subventions de l’État (218 165 €), de la communauté urbaine du Grand Lyon (455 210 €), de la ville de Lyon (151 833 €) et des collecteurs d’Action Logement (375 000 €) ; par des prêts de la Caisse des Dépôts et Consignations (4,39 M€) et d’Action Logement (100 000 €), ainsi que par des fonds propres d’Immobilière Rhône-Alpes (1,42 M€). Les logements, qui seront attribués aux collectivités et organismes réservataires, telles que la préfecture (12 logements), la ville et le Grand Lyon (11 logements) et les collecteurs d’Action Logement (15 logements), vont du T2 au T5. Une présence de grands logements saluée par Louis Lévêque, adjoint à la ville de Lyon en charge de l’habitat. « J’apprécie particulièrement qu’il y ait un certain nombre de grands logements, ce qui est tout à fait important dans un contexte où les familles cherchent à se loger » a-t-il indiqué.

» Un travail mené tambour battant, selon Gilles Buna






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Accord sur les propositions de réforme d’Action Logement

Le ministère du logement et Action Logement se sont accordés sur les propositions de réforme du groupe Action Logement.


«Le Moulin » a été inauguré dans le 7e arrondissement de Lyon


Cette coopérative d’habitants avait repris il y a six ans un projet initié en 2009. Cet immeuble de 6 logements a été inauguré en amont des rencontres nationales de l’habitat participatif.


Les 6èmes rencontres nationales de l’habitat participatif ont ouvert à Lyon

Celles-ci se tiennent sur 4 jours, du 8 au 11 Juillet 2021.


La Métropole autorise pendant un an l’occupation d’un squat

Un accord de médiation a été signé, qui acte l’occupation sous conditions d’un bâtiment métropolitain dans le 3e arrondissement de Lyon jusqu’au 30 juin 2022.


Cécile Mazaud reconduite à la présidence de Foncière Logement

Le Conseil d’administration a par ailleurs désigné Pascaline Fourgoux comme vice-présidente de l’association.


Anne Warsmann prend la présidence d’ABC Hlm

Elle succède à Bertrand Prade, qui avait élu en 2019.


Un nouveau cap pour le projet Part-Dieu

nullLe maire de Lyon, Grégory Doucet, et Bruno Bernard, le président de la Métropole de Lyon, ont dévoilé mardi leurs nouvelles ambitions pour ce quartier du troisième arrondissement de Lyon.


Pour l’opposition à la Métropole de Lyon, une « ligne rouge » a été franchie

Le groupe d’opposition centriste à la Métropole de Lyon a regretté qu’une délibération sur la « délégation des aides à la pierre de l’État 2021-2026 » soit inscrite à la prochaine commission permanente plutôt qu’en Conseil métropolitain.


Nivolas-Vermelle : pose de 1ère pierre pour « Le Clos du Marais »

nullCette résidence sera composée de 12 maisons individuelles groupées et de 27 logements collectifs.


Maintien des places d’hébergement ouvertes pendant la crise

Emmanuelle Wargon a annoncé le maintien de toutes les places d’hébergement ouvertes pendant la crise.


Une convention de mise à disposition d’un bâtiment métropolitain

La Métropole de Lyon et l’association «Vivre dignement dans notre métropole » ont signé une convention de mise à disposition d’un bâtiment métropolitain.


L’Opac du Rhône et Loire Habitat créent la SAC «Au Fil des Deux Fleuves»

nullLes conseils d’administration des deux offices publics de l’habitat départementaux ont approuvé la création de la société anonyme de coordination.


Nicolas Bonnet, nouveau directeur général de la CCI

L’ancien dirigeant d’Action Logement en Auvergne-Rhône-Alpes a rejoint début mai la chambre de commerce et d’industrie Lyon Métropole Saint- Etienne Roanne.


Action Logement en soutien aux objectifs de construction de logements sociaux

Le groupe a annoncé déployer subventions et titres participatifs pour soutenir les bailleurs sociaux et relever le défi de construire 250.000 logements sociaux.


Caluire-et-Cuire : Lyon Métropole Habitat réhabilite 180 logements

nullCette opération porte sur les logements de la résidence La Rivette, située Montée des Forts.