2 nouveaux programmes lancés par Pitch à Mions et Sathonay-Camp

2 nouveaux programmes, Domino et Mozaïk, ont été commercialisés par Pitch Promotion dans le Grand Lyon.

Pitch Promotion lance deux nouveaux programmes dans le nord et le sud-est de Lyon. Le premier, lancé à Mions, s’appelle le « Mozaïk ». Il compte 50 appartements en accession libre, et se situe à l’angle de l'avenue Charles de Gaulle et de la rue du 23 août 1944.

Composé de trois petits immeubles de deux et trois étages, enveloppé de bois, le programme affiche une enveloppe de bois et ses touches de rouge en façade, avec jardin intérieur aménagé avec potager et verger. Labellisée BBC effinergie et NF Logement, la consommation maximale du logement est de 60 KWh/m², avec une livraison prévue dans le courant du 4e trimestre 2014.

Un autre programme à Sathonay-Camp

Le promoteur commercialise un autre programme à Sathonay-Camp. A la faveur d’une vaste mutation urbaine, la ville va doubler en dix ans. Le programme, qui s’intitule « Domino » a pour cadre Sathonay-Camp, une petite ville qui en dix ans doublera sa population. Il est situé face à la place du Marché, entre le boulevard Castellane et l’Axe Vert, au coeur du centre-bourg. La résidence compte 40 logements répartis en deux bâtiments, avec un socle actif de deux commerces.

Il intègre normes « Habitat durable » du Grand Lyon avec une démarche BBC effinergie et NF Logement, avec un réseau de chauffage urbain bois, et une livraison prévue pour le courant du 3e trimestre 2014.

© Scenesis

© Scenesis 






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

A 2000/2500 euros du M2 ça peut être pas mal, mais pas plus.
Et il faut que les finitions suivent.

Signaler un abus

Cher Hubert :
vous êtes bien rigolo. je vais quand même prendre le temps de vous répondre car une tel niveau d’ignorance mérite d’être corrigé.
le prix de construction ht base est aujourd’hui de 1500 eur / m² habitable, soit presque 1800 eur ttc, vrd et aménagements compris. rajoutez à cela les frais et honoraires de conception et maîtrise d’ouvrage(au moins 25% du budget travaux), ainsi que la marge du promoteur soit au moins 10% , ça donne un prix de vente d’au moins 3400-3500 eur ttc /m² habitable. donc en logement privé, dès que le foncier est plus cher, le niveau de complexité ou les prestations sont plus élevés et/ou le promoteur est plus gourmand sur sa marge, on peut aller sur des prix bien plus élevés. mais 2000 eur, c’est de l’ordre du fantasme. après, là où je suis d’accord, c’est que les finitions doivent suivre à 3500 eur ttc du m². encore faut-il trouver des entreprises compétentes et disponibles, mais là c’est une autre histoire puisqu’on a dénigré depuis 30 ans les métiers artisanaux et notamment ceux du bâtiment (et je précise que je ne suis pas promoteur…)

Signaler un abus
Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Entrée en vigueur des logements évolutifs au 1er janvier prochain

Dans un peu plus de trois mois, l’obligation de construire des logements neufs avec des salles de bain adaptables avec zéro ressaut de douche sera effective.


LCA-FFB devient le « Pôle habitat FFB »

null
LCA-FFB organisait ce jour sa convention nationale. Elle a émis des propositions pour une reprise du secteur et annoncé son changement de dénomination


Le dispositif Pinel et le PTZ seront prolongés en 2022

C’est ce qu’a confirmé la ministre déléguée au logement à plusieurs reprises ces derniers jours. Le gouvernement a par ailleurs entamé un dialogue avec les professionnels dans le cadre du plan de relance.


«Nous sommes entrés dans une crise de l’offre»


Hervé Simon est le président de la fédération des promoteurs immobiliers en région lyonnaise. Nous évoquons avec lui l’activité du marché immobilier neuf.


Hélène Geoffroy, nouvelle présidente de la SERL


Le conseil d’administration du groupe SERL s’est réuni ce lundi. Les administrateurs, dont certains sont des nouveaux administrateurs représentant la Métropole de Lyon, ont élu la nouvelle présidente de la structure.


BTP Rhône et Métropole redoute l’inertie des aides étatiques et des projets locaux

null
Pour sa rentrée, Samuel Minot, le président de la Fédération BTP Rhône et Métropole a une nouvelle fois tiré la sonnette d’alarme. S’il reconnait que les mesures de soutien à l’économie et au secteur sont nombreuses, il craint leur inertie et par là-même, le risque qui pèse sur l’emploi.


Pierre Berger, nouveau président de la CERC Auvergne-Rhône-Alpes

Le président de la fédération régionale des travaux publics Auvergne-Rhône-Alpes a été élu à la tête de la cellule économique régionale de la construction Auvergne-Rhône-Alpes.


La CAPEB mitigée sur le plan de relance

La confédération s’est montré satisfaite des intentions du gouvernement en matière de rénovation énergétique, mais elle lui demande de lever les freins existants pour une relance efficace de l’activité du secteur.


Alila déçu par le plan de relance

Le groupe présidé par Hervé Legros a regretté un « manque total d’ambition » du plan de relance pour sortir de la crise du logement.


La FFB satisfaite du plan de relance, mais émet des réserves sur le neuf

La fédération s’est montré positive sur le plan, qui comprend 7 milliards d’euros d’aides supplémentaires pour la rénovation énergétique du parc existant. Elle émet toutefois des réserves sur le logement neuf.


Chiffres mitigés pour la construction de logements en juillet

Si la construction de logements est toujours en phase de reprise après le trou d’air de mars-avril, juillet a été marqué par un léger reflux de la construction après un vif rebond suite au déconfinement.


Les chefs d’entreprise du bâtiment plus confiants

Selon l’INSEE, l’opinion des chefs d’entreprise du bâtiment sur leur activité récente et sur leurs carnets de commandes a continué de s’améliorer en août.


Bouygues est tombé dans le rouge au premier semestre

Le groupe de construction et de télécoms a annoncé ce jeudi ses résultats semestriels.


Le confinement a nettement affecté Eiffage

Le groupe anticipe toutefois un redressement de l’activité au second semestre.


Vicat a fait l’acquisition de Sablières Dier

Cette acquisition a été réalisée en décembre dernier.