Immobilier : l’essor des réseaux de mandataires va se poursuivre

Selon une étude de Xerfi , le secteur des mandataires immobiliers devrait poursuivre sa montée en puissance, pour atteindre 9 à 12% du marché de la transactions en 2015.

Les réseaux de mandataires immobiliers pèsent 6% du marché de la transaction immobilière. C’est ce qui ressort d’une étude réalisée par Xerfi, et rendue publique mercredi. Ces acteurs, qui opèrent sans vitrine physique, n’ont pas de carte professionnelle en propre, mais font partie d’un groupement en possédant une ou plusieurs, qui leur permettent ainsi de réaliser des transactions.

Ils se rémunèrent principalement par la commission, qui représente 70 à 95% de leurs revenus, contre 35% pour une agence traditionnelle. Poussés par Internet, la relative facilité à devenir agent mandataire, le développement de l’autoentrepreneuriat, ces nouveaux acteurs sont en pleine expansion. Les réseaux sont ainsi sont aujourd’hui une quarantaine en France selon le recensement de Xerfi.

9% à 12% du marché en 2015

Et leur développement pourrait se poursuivre selon le cabinet. Ils pourraient ainsi représenter 9 à 12% du marché en 2015, selon Xerfi. Les agences traditionnelles, qui y voient là une nouvelle concurrence, ont assez vite taxé les nouveaux entrants de manque de professionnalisme, et de structuration. Face à cette nouvelle concurrence, les principaux réseaux mandataires ont créé en 2012 un syndicat professionnel, le Syremi, qui s’efforce de généraliser les bonnes pratiques.

Face à cette nouvelle concurrence, les agences traditionnelles cherchent à réaffirmer la qualité de leurs prestations, et la valeur ajoutée de la profession. Ils exporent ainsi, selon Xerfi, plusieurs pistes, dont le renforcement et l’encadrement de la profession, le travail sur l’image, l’amélioration de la qualité de service, la diversification des sources de revenus.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

I@D France je peux vous en parler en connaissance de cause , j’y ai fais un passage pendant près de 3 ans .
Le concept est simple : il ne s’agit pas de vendre de l’immobilier en tant que négociateur , mais surtout d’être recruteur et de faire gonfler votre hiérarchie de vendeurs le plus vite possible dans la mesure ou vous touchez une partie des honoraires de l’agence suivant certains paliers …bref si vous recruter 60 personnes votre objectif annuel pour toucher des « dividendes » de vos recrues est de 25000 euros par an … Quelle structure peut être viable avec ce montant de CA ?
Ce qui implique que les gens qui s’en sortent dans ce réseau ont pour la plupart une activité parallèle , le plus souvent salariée.
Les honoraires ne sont pas moins élevés qu’en agence traditionnelle . si par exemple vous vivre correctement , il vous faut vendre chaque mois à hauteur de 12000 euros d’honoraires …desquels vous enlever la TVA soit -2000 reste 10000.. sur ces 10000 il vous restera 6900 euros ( 69% de com’) reste à déduire vos frais de route et le RSI … bref n’espérez pas dépasser 4000nets mensuels ..et à ce tarif là vos cotisations retraite sont nulles ou presque .Je ne vous parle pas des 200e mensuels de package pour diffuser vos annonces sur les mêmes supports que tous les autres acteurs de la transaction .
Bref il existe des réseaux plus discrets et moins « sectaires » . Certains retrocèdent beaucoup plus d’honoraires et coutent mensuellement beaucoup moins tout en ayant une diffusion illimitée.

Signaler un abus
Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Les assemblées générales de BTP Rhône et de la FNAIM se sont tenues jeudi

nullSans concertation entre les fédérations, toutes deux se tenaient jeudi au Matmut Stadium. L’assemblée générale de BTP Rhône et Métropole avait pour thème « Un monde en transition(s) ».


La FNAIM évoque une « zone de turbulences » pour l’immobilier

nullLa fédération nationale de l’immobilier a tiré un bilan du marché immobilier sur la première partie de l’année. Si les prix sont en hausse dans la plupart des villes de France, ils reculent à Lyon et Paris.


L’absence de ministère du logement pointée par les fédérations

Les organisations professionnelles ont regretté l’absence de portefeuille spécifique dédié au logement, consécutivement à l’annonce vendredi du nouveau gouvernement.


Charles Marinakis, nouveau président de Century 21 France

nullCette nomination a été réalisée par Philippe Briand, président fondateur du groupe Arche et unique actionnaire de Century 21 France. Charles Marinakis succède ainsi à Laurent Vimont.


Un marché de l’immobilier qui «se porte bien» dans la Loire

Le président de la FNAIM de la Loire, Jean-Paul Reduron, a livré, à l’occasion du salon de l’immobilier de Saint-Étienne, son analyse sur le marché immobilier de la Loire.


Mort brutale de Laurent Vimont

Century 21 France a fait part ce vendredi de la mort de son président, qui a succombé à une crise cardiaque. Ce professionnel reconnu de l’immobilier avait 61 ans.


Forte hausse de la demande en Savoie / Mont-Blanc


La FNAIM Savoie Mont Blanc organisait jeudi une conférence de presse pour faire le bilan de l’année 2021 sur les marchés immobiliers de l’Ain, de la Savoie et de la Haute-Savoie.


AMDG acquiert des immeubles dans la Métropole de Lyon

AMDG a annoncé avoir acheté 10 immeubles pour 48 millions d’euros en France, dont certains sont situés dans certaines villes de la Métropole.


Hosman s’implante à Lyon.

L’agence immobilière à prix fixe vise 50 mandats de vente par mois dès son lancement.


Le DPE de nouveau opérationnel après la correction des anomalies

Le ministère a rappelé que, depuis le 1er novembre, les diagnostiqueurs peuvent éditer les diagnostics de performance énergétique selon la nouvelle méthode de calcul intégrant les corrections nécessaires.


Une nouvelle agence Michaël Zingraf Real Estate à Lyon en licence de marque

Le groupe a annoncé s’installer en région dans le 6e arrondissement de Lyon, à proximité du parc de la Tête d’Or, en complément des agences de Paris, Deauville et Uzès récemment ouvertes.


La FNAIM souhaite faire du logement un thème de l’élection présidentielle

En amont de son congrès qui aura lieu au Carrousel du Louvre, la fédération a fait part de ses propositions aux candidats, et ce afin de connaitre leur programme en matière de logement.


Les grandes villes moins attractives

nullC’est ce que révèle une enquête Harris Interactive divulguée par Century 21.


La Chambre du Rhône de la FNAIM a fêté ses 100 ans

La Chambre du Rhône de la fédération nationale de l’immobilier a fêté son centenaire jeudi, en présence de 450 personnes.


La dépense des agents dans le domaine du logement a baissé en 2020

Le rapport du compte du logement 2020 a été publié ce lundi.