Tour Incity : Gérard Collomb pose la première pierre

Le sénateur-maire de Lyon a posé hier soir la première pierre de la tour la plus haute de Lyon.

C’est hier soir devant un parterre choisi d’invités qu’a eu lieu la pose de la première pierre de la Tour Incity, qui culminera à 200 mètres dans le ciel lyonnais. Un grand jour pour son promoteur Jean Claude Condamin, le président de Sogelym-Dixence, qui a rappelé ce matin son ambition de rester leader sur le marché lyonnais.

« Nous avons signé de grandes opérations » a indiqué Jean Claude Condamin, le président de Sogelym Dixence dans une conférence de presse organisée pour l’occasion. « Nous avons signé de grandes opérations, telles que le siège mondial de Sanofi Pasteur, la tour Oxygène, aujourd’hui la tour Incity, sans parler des développements que nous faisons pour Seb dans l’agglomération » a-t-il rappelé.

6 ans de travail

collomb_condamin

Denis Valode, l’architecte de la tour, a lui aussi salué un jour important, la pose de la première pierre venant « clore la période d’étude, qui a été relativement longue ». Initiée en 2000 autour du devenir de la tour UAP, les études autour de la construction d’une nouvelle tour à la place de cette dernière ne débuteront qu’en 2006, rappelle l’architecte. Ce sont donc 6 ans de travail, de recherche, sur la faisabilité du projet et l’amélioration. « Tout cela a été rendu possible par l’énergie, la ténacité, et la volonté de Jean-Claude Condamin » a indiqué Denis Valode.

« Nous avons essayé de faire la tour la plus belle possible ». « En architecture, nous sommes toujours au carrefour de domaines de la pensée qui sont extrêmement variés » note l’architecte. Essayant de passer en revue les angles d’approche qui ont permis d’aborder la conception d’Incity, l’architecte note tout d’abord que la tour devant être pensée dans un nouveau « skyline » au sein de laquelle elle devrait trouver naturellement sa place. Avec le Crayon, Oxygène, et les tours Swiss Life et EDF. « Avec ces 5 tours, un nouveau paysage apparait : c’est une collection d’objet, avec l’apparition d’un nouveau paysage ». En outre, la Tour Incity prend pied dans la ville, à l’image des tours new-yorkaises « Contrairement aux tours françaises souvent plantées de façon désordonnées sur des dalles, leur façade constitue le front des rues, des avenues, et participent à la fabrication de la ville », note Denis Valode, qui précise que le pied de la tour, vitrée, s’ouvrira au regard des piétons.

« Une grande échelle vers le ciel »

incity_perspectives2

Valode et Pistre

« Le plan de la tour Incity est un rectangle allongé. Son axe principal est nord-sud, c’est l’axe Saône-Rhône, des vents dominants : c’est dans ce contexte que s’inscrit la tour, ce n’est pas un hasard» précise l’architecte. La tour Incity se veut ainsi, selon l’architecte, être un signal aux voyageurs du nord allant vers le sud, « une promesse du monde méditerranéen ». « La tour va s’inscrire naturellement dans ce grand paysage lyonnais » promet-il. « Sa façade nord, élancée, on la lit comme une grande échelle vers le ciel » explique-t-il.

Gérard Collomb a quant à lui indiqué qu’il s’agissait là « d’un moment important » pour lui. Rappelant la construction de la tour Oxygène, qui avait été portée par Sogelym, le maire de Lyon a rappelé le contexte initial autour du projet. « On a réussi à sortir cette tour qui connait aujourd’hui un réel succès » note le maire. « On s'est dit qu'après avoir réalisé ce coup d'essai, on a dit qu'on allait essayer de voir plus grand ». « Il faut dans les fais que beaucoup de fées se penchent sur le berceau pour que les choses puissent avancer de manière positive » a-t-il indiqué, notant qu’il fallait « un promoteur de talent », mais aussi des investisseurs, et bien sûr des utilisateurs. « Nous avons eu la chance que la SNCF décide d’installer l’une de ses directions à Lyon » note Gérard Collomb.

incity_perspectives

Valode et Pistre

« Ce sont 500 personnes des services de la SNCF qui vont déménager de Paris à Lyon. C’est bien pour la tour, mais c’est bien pour l’agglomération lyonnaise dans l’ensemble », estimant ainsi à 1500 personnes le nombre de personnes qui allaient venir s’installer sur Lyon via cette opération.  Il a en outre précisé que la tour Incity allait représenter 2700 emplois « dans un moment où les emplois sont plutôt rares ». Il a enfin rappelé qu’en dehors de l’Ile de France, le quartier de la Part Dieu est le principal hub tertiaire français, une sorte de living lab, un quartier d’expérimentation de la ville de demain pour les grandes entreprises. « On essaye de bircoler la ville et on y arrive pas si mal » a conclu Gérard Collomb.

Pour voir la vidéo des explications architecturales de Denis Valode, abonnez-vous ou identifiez-vous






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Lyon 2 : Sofidy annonce l’achat d’un immeuble rue de la République

Cette acquisition est réalisée pour le compte des épargnants de sa SCPI Immorente.


126.523 m² de bureaux placés à Lyon au 1er semestre

Avec le retour des grandes transactions, le premier semestre est jugé « satisfaisant » par JLL.


«Pouvoir construire l’avenir ensemble, à travers une collaboration régulière»

Loïc de Villard, directeur de l’agence de Lyon de CBRE, a récemment été nommé président de la FNAIM Entreprises. Nous évoquons avec lui le cap de son mandat, les relations qu’il entend entretenir avec la Métropole de Lyon, la situation du marché des bureaux lyonnais et l’impact de la crise sanitaire sur ce dernier.


Pour Grégory Doucet, Silex2 est « à la hauteur des enjeux du 21e siècle »

Le maire de Lyon avait, lors de la présentation du nouveau projet Part-Dieu, fait part de sa satisfaction quant à cette réhabilitation/extension.


Le groupe Terrot vend 2 immeubles à Avignon et Clermont-Ferrand

Ces immeubles de bureaux avaient été acquis dans un portefeuille UNEDIC.


Lyon 7 : les travaux du futur campus d’EMLyon démarrent

nullCogedim Grand Lyon a annoncé le démarrage des travaux de ce site, situé dans le quartier de Gerland.


L’«hybridation», nouveau maître mot en matière d’immobilier de bureaux

Le retour progressif au bureau n’a pas éteint le débat toujours présent au sein des entreprises sur le rythme post-Covid en matière de télétravail. Plusieurs conseils en immobilier d’entreprise ont publié des études sur ce sujet.


Archimed va prendre des surfaces sur 3 étages de Silex2

Covivio a indiqué, à l’occasion de la livraison de l’immeuble de grande hauteur, la signature d’un accord locatif avec ArchiMed, société d’investissement spécialisée dans les industries de la santé.


Bonne performance du marché de l’immobilier logistique au 1er semestre 2021

La demande placée atteignait à la fin du mois de juin 1,4 million de m², selon les chiffres dévoilés par Arthur Loyd Logistique.


Lyon 6 : Foncière Valaura Investissements acquiert un immeuble

Cet immeuble mixte situé dans le 6e arrondissement de Lyon développe une superficie de 2.000 m².


CB group a réalisé un exercice «excellent» en 2020, malgré la crise

nullLa holding est constituée par le groupe DCB International et par Real Blue Group, activité de services en immobilier.


La Côte-Saint-André : extension du laboratoire de Traiteur Guillaud

em2c réalise cette extension du laboratoire agroalimentaire de l’entreprise.


Loïc de Villard devient président de la FNAIM Entreprises


Le directeur du bureau de Lyon de CBRE succède à Benoit de Fougeroux, qui était aux commandes de la commission FNAIM Entreprises du Rhône depuis 2011.


La Métropole de Lyon soutient la filière textile

Lors de la commission permanente, une subvention de 100.000€ a été votée à l’association « Village des Créateurs », qui bénéficiera en outre d’une baisse de loyers. D’autres structures du secteur sont soutenues.


L’«exceptionnelle vitalité» des entrepôts en blanc

Arthur Loyd Logistique a fait part des résultats d’une nouvelle étude.