Avec Incity, le loyer prime sur Lyon dépasse les 300 € le m2

La SNCF a pris à bail les premiers étages de la tour à un loyer de 315 euros le mètre carré. Un niveau que le promoteur pense adapté au marché, des contacts étant en cours sur tout ou partie de la tour.

315 euros le mètre carré. C’est le nouveau loyer prime de référence sur Lyon Part Dieu, avec la signature récente du bail de 22000 m2 par la SNCF sur la tour Incity. Jusqu’ici, le loyer prime s’établissait en effet à 287 euros le m2 HT/HC sur la tour Oxygène.

A de tels niveaux, inédits sur Lyon, la question légitime est donc de savoir si les niveaux de loyers peuvent être absorbés par le marché, alors même que 2.000 m2 restent encore à louer dans la tour Oxygène. Interrogé par la presse à ce sujet, le staff de Sogelym Dixence avait semble-t-il préparé sa réponse.

Une efficience supérieure à la tour Oxygène

intérieurincity

©Tour Incity Valode&Pistre

« Le dernier loyer en 2010 de la tour Oxygène était de 287 euros. Par le fait des indexations, il sont (aujourd’hui) largement au-dessus des 300 euros. Incity se positionne à un prix légèrement supérieur parce qu’on est à 315 euros » note Marc Dubiez, directeur délégué de Sogelym Dixence. Pour voir la totalité de l'article (658 mots), abonnez-vous ou identifiez-vous

» Des parkings publics seront loués pour Incity
» Tour Incity : Gérard Collomb pose la première pierre






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Grigny : MS Automobile preneur d’un local de stockage

C’est NAI Kyrios qui était, pour cette transaction, conseil de l’offreur et preneur.


Corbas : DCB Logistics développe une messagerie sur deux étages

nullValoris Real Estate est en charge de la commercialisation de ce nouveau projet.


Les centres commerciaux supérieurs à 10.000 m² devraient rouvrir le 19 mai

Certaines mesures déjà en place resteront en vigueur jusqu’à la mi-mai.


La Ville et l’UMIH anticipent la réouverture des terrasses

La Ville de Lyon a fait un point jeudi sur les réouvertures des terrasses. La collectivité travaille depuis plusieurs semaines avec l’UMIH.


Foncière Magellan acquiert le K-Ouest

Cette acquisition a été réalisée pour le compte de l’un de ses véhicules d’investissement, a indiqué Brice Robert Arthur Loyd, qui était conseil de l’opération.


Un département logistique urbaine créé chez Arthur Loyd Logistique

Erick Schiller va prendre la direction de cette nouvelle équipe.


2.5 M€ dédiés à des acteurs économiques et des réseaux d’accompagnement

La Métropole de Lyon poursuit la transformation de son territoire aux côtés des acteurs économiques pour accélérer la transition écologique et sociale sur son territoire.


Saint-Priest: prise à bail d’un local d’activité

NAI Kyrios a communiqué l’une de ses dernières transactions.


Lyon 9 : Poste Immo loue des surfaces de bureaux et d’activités

Cette location a été réalisée sur le parc Gorge de Loup.


Corbas : Transports Breger & Cie prend à bail 2.809 m²

Brice Robert Arthur Loyd a fait part de ses dernières transactions.


Estrablin : em2c réalise 3.000 m² de locaux mixtes pour Marchal

Le promoteur en immobilier d’entreprise a communiqué sur la construction d’un site de fabrication dans cette commune du Nord Isère.


Lyon 3 : transaction dans le Millenium

NAI Kyrios était conseil dans cette transaction.


Villeurbanne : cession de bureaux place Grandclément

nullRudigoz & Associés accompagnait Lyon Immeubles Vendôme dans cette transaction.


Saint-Martin-d’Hères : Lyon Immeubles Vendôme cède des bureaux

Rudigoz & Associés a accompagné la structure dans le cadre de la cession d’un actif.


« Une certaine résilience de l’immobilier tertiaire à Lyon »

Benoît de Fougeroux est le président de la FNAIM Entreprises de Lyon. Nous évoquons avec lui les grandes tendances du premier trimestre en matière d’immobilier d’entreprise. Si le marché des bureaux est stable par rapport au premier trimestre 2020, l’industriel affiche pour sa part une certaine dynamique.