Transports à Lyon: ce que proposent les 5 candidats UMP

Lors d’un débat organisé par RCF, TLM et LCP, les 5 candidats à l’investiture UMP, Michel Havard, Myriam Pleynard, Georges Fenech, Nora Berra et Emmanuel Hamelin ont débattu sur leurs propositions, et notamment en matière de transports. Compte rendu.

C’était lundi qu’avait lieu le premier débat des primaires UMP à Lyon, diffusé simultanément sur RCF, TLM et LCP. Les 5 candidats à l’investiture UMP, Michel Havard, Myriam Pleynard, Georges Fenech, Nora Berra et Emmanuel Hamelin ont ainsi pu débattre sur leurs propositions, souvent différentes en matière de transports. Si tous proposent un mix de solution pour la mobilité en ville, qui passe aussi bien par la voiture, le métro ou le tram, des lignes de divergences sont toutefois apparues, notamment sur la question de la nécessité de construire une nouvelle ligne de métro.

Michel Havard

Transports en commun – Pour Michel Havard, il faut agir sur toute une palette de solutions. Il propose notamment la construction d’une nouvelle ligne de métro entre la gare Saint Paul et la Part-Dieu, « et au-delà, un jour, vers Montchat et l’Hôpital Femme Mère Enfant », en remplacement de la ligne C3. Indiquant qu’il s’agit là d’« une véritable alternative à la voiture », cette ligne est pour lui « prioritaire », avant tout autre ligne de métro, indiquant qu’il s’agit là d’une mesure structurelle. En réponse à Nora Berra qui se montre opposée à une telle alternative du fait de son coût, il a indiqué que la ligne de métro était finançable, en étalant cela sur les deux mandats. Ceci permettrait de libérer des voies en surface, a-t-il fait valoir, et ce d’autant que les rues en Presqu’ile sont très étroites.

Automobile – Michel Havard souhaite travailler sur la « gestion du trafic », avec le stationnement intelligent, qui pourrait identifier les places disponibles, en surface ou en souterrain. Selon lui, 25% de la circulation automobile serait due aux personnes qui cherchent une place de parking.

Myriam Pleynard

Automobile – Elle souhaite lutter contre la pollution, en rendant la liberté de circulation aux voitures, Lyon étant la deuxième ville la plus embouteillée de France. La priorité serait, selon elle, l’axe A6-A7, avec la requalification de cet axe. Elle souhaite néanmoins sur ce sujet des transports comme sur d’autres que la parole soit donnée aux lyonnais, pour décider des options possibles.

Georges Fenech

Automobile – Indiquant ne pas être contre la voiture mais contre la pollution générée par celle-ci, Georges Fenech souhaite faire preuve d’imagination, et ne pas commettre les erreurs du passé. Il distingue le trafic de transit sur la vallée du Rhône et celui, plus local, sur lequel on peut influer. Il fustige le retard pris sur le front du contournement de Lyon. « Je me demande pourquoi nous voulons faire passer un contournement à 15 km de la place Bellecour ». Constatant que 2/3 des poids lourds vont vers la péninsule ibérique, il souhaite un grand évitement passant par Roanne et Clermont, pour à terme requalifier l’autoroute A6/A7 en véritable boulevard urbain.

Transports en commun - Il propose enfin la solution du câble, déjà expérimentée dans d’autres grandes villes, telles que Rio, Medellin, New York, Grenoble, ou Alger. « C’est deux fois moins cher que le rail, ce n’est pas polluant, et nous avons des collines » a indiqué le député. Il souhaite également utiliser les fleuves pour des navettes fluviales, et développer le tram fret, qui permet l’approvisionnement des commerces par le rail, sans passer par les poids lourds via les 62 km de réseau de tramway. Il souhaite également que le métro soit ouvert la nuit du vendredi au Dimanche, avec, en complément, des brigades de sécurité. Enfin, il propose la création d’un « Pass gone », qui assure la gratuité du transport aux jeunes lyonnais en dessous de 12 ans.

Nora Berra

Automobile – Pour elle, Confluence cristallise la politique du transport, avec une mauvaise cohérence dans la construction d’un nouveau quartier. Elle fustige ainsi un « véritable cul de sac ». « Tout l’enjeu, c’est de désenclaver ce quartier et de le réinscrire au sein du deuxième arrondissement de Lyon pour assurer (sa) continuité » a-t-elle indiqué. Elle souhaite que l’autoroute A6-A7 fasse l’objet d’un déclassement, et que le périphérique soit bouclé. Elle pointe aussi le fait que Lyon est très en retard sur le plan de l’utilisation de la technologie, prenant l’exemple de Londres, où des feux rouges intelligents fluidifient la circulation.

Métro - Sur le métro, elle ne croit pas en la construction d’une nouvelle ligne : «  nous n’avons pas les moyens de créer une nouvelle ligne » a-t-elle affirmé, en allusion à la ligne Saint-Paul / Part-Dieu évoquée par Michel Havard. Sur les problèmes afférents à la ligne C3, elle pense qu’un prolongement du tramway pourrait être envisagé pour solutionner le problème. En revanche, elle plaide pour un prolongement de la ligne de métro B entre les Hôpitaux sud et la Doua, afin de relier ces deux pôles universitaires.

Emmanuel Hamelin

Automobile - Il souhaite s’appuyer sur un bouquet de transports, tant sur le routier, que le fluvial ou le tram. Sur le trafic automobile, il souhaite fluidifier le trafic par l’anneau des sciences, et le bouclage du périphérique. « On a perdu 10 ans, et 10 ans sur un projet comme cela, c’est énorme » a indiqué Emmanuel Hamelin. Sur le grand contournement de Lyon, il indique que « le maire doit prendre ses responsabilités et aller au boulot» sur ce dossier « stratégique pour éviter notre ville ».

Transports en commun - Il souhaite que le métro soit prolongé sur la Confluence, en démarrant d’Ampère. « L’erreur de Gérard Collomb est dramatique car cela nous coutera un petit peu plus » a indiqué Emmanuel Hamelin. « On aura pas le choix. On a déjà fait 80% de la phase 1, nous n’avons pas commencé la phase 2, et c’est déjà le quartier le plus embouteillé de la ville. Il va falloir prendre des décisions » a-t-il expliqué. En revanche, il est plus sceptique quant à la réalisation d’une ligne est-ouest de métro Saint Paul Part-Dieu. « Je ne suis pas favorable à l’idée de réaliser un métro à la place ou en complément de la ligne C3 » a-t-il indiqué. Constatant que « 55.000 usagers sont furieux de voir que le Sytral ne réponde pas à leurs problèmes », il souhaite qu’une voie ferrée dédiée au tram-train relie Saint Paul à Part-Dieu, et, au-delà, à Saint-Exupéry. Prenant l’exemple du parc relais de Vaise, bondé le matin, il souhaite également la création de nouveaux parcs-relais.

La vidéo du débat (sur RCF)

 






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Modification du PLU-H de la Métropole de Lyon : début de la concertation

null
La concertation s’est ouverte ce mardi. Les progressistes appellent à ne pas faire du plan local d’urbanisme et de l’habitat un outil pour limiter la création d’emplois dans la Métropole.


Clermont-Ferrand : des fouilles archéologiques sur le site de l’Hôtel-Dieu

nullClermont Auvergne Métropole organisait mercredi dernier une visite des fouilles archéologiques sur préalable au chantier de construction de la future bibliothèque métropolitaine.


Campus Lyontech La Doua : réaménagement de l’entrée Einstein

Cette opération va s’étaler du 12 avril au mois de septembre.


La démolition de la barre Monmousseau, acte majeur du NPNRU à Vénissieux

Ce vendredi 2 avril était un jour majeur pour le plateau des Minguettes, à Vénissieux. La barre Monmousseau a en effet été détruite par implosion à Vénissieux. Une opération qui s’inscrit dans le NPNRU 2020/2030.


La barre Monmousseau détruite par implosion à Vénissieux

nullInscrite dans le NPNRU, l’implosion de la barre Monmousseau d’ICF Sud-Est Méditerranée, sur le plateau des Minguettes, a eu lieu ce vendredi, peu après 10h30.


Lyon Confluence : la rénovation du bâtiment porche est en cours

null
Au terme de cette opération menée par la SPL Lyon Confluence, la salle du « Marché Gare » rouvrira ses portes en 2022.


Inauguration de l’arboretum de Sathonay-Camp

nullCet arboretum est situé en lisière de la ZAC Castellane, développée depuis 10 ans par la Métropole de Lyon et la Ville. Après une déambulation au sein de la zone aménagée, il a été inauguré vendredi par le maire et le président de la Métropole de Lyon.


Le recyclage des friches inscrit dans l’accord territorial de relance

Au sein de l’accord territorial de relance de la métropole de Lyon signé dans la semaine avec l’État, était inscrit le recyclage des friches.


La Ville de Lyon a présenté sa PPI 2021-2026

nullLe projet de programmation pluriannuelle des investissements 2021-2026 a été présenté ce jeudi devant le conseil municipal. Il comprend notamment des élements en matière de logement.


Villefranche-sur-Saône, Chambéry, Roanne dans le top 10 des centres-villes dynamiques

Villes de France, une association d’élus fédérant les villes moyennes, et Mytraffic, leader européen de l’analyse du flux piéton, ont publié le premier palmarès des centres-villes dynamiques.


«Le navire Opac est robuste. Il tient bien la mer »

nullXavier Inglebert est le nouveau directeur général de l’Opac du Rhône. SAC avec Loire Habitat, diversification des sources de financement, nouvelle convention d’utilité sociale avec l’Etat: nous évoquons avec lui les enjeux de l’office public de l’habitat du département du Rhône.


La ZFE va être renforcée dès 2022

Le conseil métropolitain a acté un durcissement progressif de la zone à faibles émissions dans la Métropole de Lyon à partir de 2022. Le diesel sera, lui, banni dès 2026. D’autres sujets urbains étaient également à l’ordre du jour.


Les habitants invités à se prononcer sur le tracé du T6 à Villeurbanne

nullUne nouvelle concertation va débuter le 15 mars, afin d’éclairer le choix du Sytral entre deux tracés visant à prolonger au nord la ligne de tramway T6.


Reconversion des friches polluées: 192 candidatures pour le 1er appel à projets

Lancé par l’ADEME, cet appel à projets dédié à la reconversion de friches polluées issues d’anciens sites industriels ou miniers s’inscrit dans le cadre du plan de relance. Il vient de se clôturer.


Villeurbanne Saint-Jean : une balade pour discuter du projet urbain

La Ville de Villeurbanne et la Métropole organisent cette balade urbaine pour dialoguer avec les habitants du quartier sur les éléments du programme, avant de désigner l’aménageur de la ZAC.