L’agglomération lyonnaise a accru de 2% sa consommation électrique en 2012

L'agglomération lyonnaise a consommé en 2012  7, 750 Gigawatt/heure, selon les statistiques du bilan 2012 établi par ERDF, gestionnaire du réseau de distribution d'électricité pour le compte des collectivités. Cette consommation a augmenté de 2% par rapport à 2011, à un rythme supérieur au rythme d'accroissement de la consommation électrique en Rhône-Alpes, plus 1%.

Cette augmentation reflète l'accroissement de la population dans la métropole et l'accroissement de l'activité économique. Cet accroissement est confirmé par le nombre des raccordements pour des consommateurs d'électricité. ERDF a réalisé 14 800 raccordements, dont 14 300  pour des clients demandant une puissance de moins de 36 KWA, c'est à dire des clients particuliers ou petit tertiaire. Seuls 500 clients ont demandé une puissance de plus de 36 KWA.

125 producteurs photovoltaïques seulement en 2012

Du côté de la production,  ERDF gère l'injection sur le réseau de 2 766 producteurs.  Vingt cinq producteurs sont des producteurs importants: la centrale EDF hydraulique au fil de l'eau de CUSSET sur le canal de Jonage, les deux usines de cogénération incinérant des déchets ménagers de Gerland et de Rillieux la Pape, la centrale Dalkia du cours Lafayette à Lyon.

Plus de 2700 producteurs sont des producteurs photovoltaïques, injectant dans la très grande majorité des cas une puissance inférieure à 3 KW. En 2012, ERDF a raccordé 125 producteurs, un niveau en net retrait par rapport au nombre des raccordements réalisés en 2010 et 2011.

Quel équilibre pour le territoire?

Alors que le débat sur la transition énergétique va bientôt s'achever il est intéressant de faire le point sur le bilan électrique de l'agglomération lyonnaise, pour situer l'agglomération dans le contexte global. Il est intéressant de comparer les besoins en électricité d'une métropole, alors que des démarches tendent à faire émerger des territoires à énergie positive ( TEPOS)

La consommation de 7,750 Gigawatt/heure de l'agglomération en 2012, représente en gros la production de source d'énergie fournissant une puissance de 1000 W pendant 322 jours.

C'est davantage que la production d'une réacteur de 900 MW pendant une année ( six jours par semaine). C'est plus que la production d'un réacteur de Bugey ( 900 MW). Un réacteur nucléaire n'est disponible qu'environ à hauteur de 85% à 90% de sa puissance nominale. Il doit être arrêté en cas d'incident, pour rechargement de combustible, etc.

Un territoire largement négatif

Néanmoins, il présente une disponibilité largement supérieure à celle des installations éoliennes ou photovoltaïques intermittentes. La disponibilité de ces installations ne dépasse pas 20% sur l'année.

Le territoire de l'agglomération lyonnaise est un territoire largement négatif pour l'électricité. Le développement futur devra insister sur les économies d'électricité, alors que certains usages sont envisagés , par exemple pour la mobilité.

L'alimentation en énergies renouvelables n'est envisagée par personne dans le court terme. En effet dans l'absolu, il faudrait disposer ( d'une manière  grossière) d'une puissance installée de 5 000 MW pour envisager d'alimenter l'agglomération. Ce qui est impossible avec l'éolien et le photovoltaïque seuls. P

our une alimentation renouvelable de l'agglomération lyonnaise, il faudrait d'abord réduire fortement la consommation. Or, le développement de modes de transport électriques, comme le développement des technologies de l'information vont accroitre la consommation d'électricité. La production d'énergie renouvelable ne pourrait venir que de la combustion du bois, ou de la combustion de gaz méthane ou de bois gazéifié. Des travaux sont menés dans ce sens. Mais il faudra encore du temps. Le Grand Lyon sera durablement un territoire à énergie négative.

michel.deprost@enviscope.com

 






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Pas d’inflexion de position pour le HCSF

Sur le front du marché immobilier résidentiel, le Haut conseil a uniquement rappelé sa recommandation de décembre relative aux évolutions en matière d’octroi de crédit.


Le NPNRU Minguettes-Clochettes, ligne forte du mandat à Vénissieux

Michèle Picard, maire de Vénissieux et vice-présidente de la Métropole de Lyon, organisait vendredi dernier sa conférence de presse.


LCA-FFB devient le « Pôle habitat FFB »

null
LCA-FFB organisait ce jour sa convention nationale. Elle a émis des propositions pour une reprise du secteur et annoncé son changement de dénomination


« Il n’y a pas de risque de déséquilibre du marché »


Stéphane Jullien est le directeur du département bureaux de JLL à Lyon.


Le dispositif Pinel et le PTZ seront prolongés en 2022

C’est ce qu’a confirmé la ministre déléguée au logement à plusieurs reprises ces derniers jours. Le gouvernement a par ailleurs entamé un dialogue avec les professionnels dans le cadre du plan de relance.


«Nous sommes entrés dans une crise de l’offre»


Hervé Simon est le président de la fédération des promoteurs immobiliers en région lyonnaise. Nous évoquons avec lui l’activité du marché immobilier neuf.


BTP Rhône et Métropole redoute l’inertie des aides étatiques et des projets locaux

null
Pour sa rentrée, Samuel Minot, le président de la Fédération BTP Rhône et Métropole a une nouvelle fois tiré la sonnette d’alarme. S’il reconnait que les mesures de soutien à l’économie et au secteur sont nombreuses, il craint leur inertie et par là-même, le risque qui pèse sur l’emploi.


Bruno Bernard prend la présidence du SYTRAL

Le président de la Métropole de Lyon a été élu ce lundi à la tête de l’autorité organisatrice des transports, lors d’un conseil syndical.


Décès de Pascal Garrido, ancien président d’Epures

L’ancien maire de la Talaudière et ancien président de l’agence d’urbanisme stéphanoise est décédé, à l’âge de 76 ans.


La FFB satisfaite du plan de relance, mais émet des réserves sur le neuf

La fédération s’est montré positive sur le plan, qui comprend 7 milliards d’euros d’aides supplémentaires pour la rénovation énergétique du parc existant. Elle émet toutefois des réserves sur le logement neuf.


Villeurbanne : Yamada Dobby Co prend à bail 500 m² de locaux

Brice Robert Arthur Loyd a communiqué ses dernières transactions.


6,7 milliards d’euros pour la rénovation énergétique au coeur du plan de relance


Crédit immobilier : les taux ont baissé en août

Le taux des crédits à l’habitat s’est élevé à 1,24 % en moyenne en août contre 1.25% en juillet, selon CSA/Crédit Logement. Le taux moyen a reculé de 4 points depuis juin.


Hertz prend à bail 1.091 m² de locaux d’activités à Gerland


Valoris Real Estate a annoncé installer à la location la société Hertz dans un local industriel de 1.091 m² dans ce quartier du 7ème arrondissement de Lyon.


Saint-Priest : JSC France prend à bail un local d’activité de 780 m²

EOL est intervenu en tant que conseil des deux parties.