La concertation lancée pour le Pôle d’Echanges de la Part Dieu

La concertation avec le public autour du projet de requalification du quartier de la Part-Dieu sera lancée le 17 juin. Objectif pour le Grand Lyon, Réseau Ferré de France et la SNCF, préparer un projet qui vise à améliorer le fonctionnement d'un noeud de communication dans et autour de la gare.Construit autour de la gare mise en service avec le TGV en 1980, le quartier de Lyon Part‐Dieu  imaginé dans les années soixante, est un noeud métropolitain où sont comptabilisés 500 000 déplacements chaque jour. Le noeud ferroviaire est un point sensible du réseau ferroviaire français, où chaque grain de sable a des répercussions sur près de la moitié du réseau national.

La gare, dimensionnée à l’origine pour 35 000 voyageurs/jour , est  traversée par 120 000 voyageurs/jour, selon la SNCF. Les flux en gare et  dans les abords de cette dernière devraient augmenter très fortement d’ici 2030.

 

Il s’agit de désaturer tant la gare que les quais. Un  quai K a été créé pour accueillir les trains venant et allant à Saint-Etienne. Une voie L est envisagée.   Pour desserrer le noeud ferroviaire lyonnais, il est nécessaire de renforcer le rôle de gare périphériques ( Saint-Exupéry, Perrache, Vaise, Vénissieux) tout en accroissant la capacité de la gare de la Part-Dieu, avec la création d'une gare souterraine accessible par un tunnel nord-sud. La gare de Lyon Part‐Dieu, partie intégrante du projet urbain, est aujourd’hui saturée et doit être repensée et réaménagée. La gare  accueille les trafics internationaux, nationaux et régionaux. C'est la première gare européenne de correspondance.

Faire évoluer le quartier

Il faut aussi renforcer le pôle d’échanges, pour fluidifier et faciliter les déplacements locaux, nationaux ou européens (requalification de voiries, réaménagement des espaces, création d’accès aux quais etc…). Le projet urbain Lyon Part‐Dieu vise à transformer profondément le quartier afin qu'il réponde aux enjeux d'une métropole européenne. Le but est de renforcer la vocation de deuxième quartier d'affaires français après la Défense avec 1 600 000 m² de surface tertiaire et 40 000 emplois selon les données communiquées par les maitres d'ouvrage.

Après une première série d'opérations engagées depuis quinze ans  ( suppression des trémies,  élargissement, puis modification de la rue Garibaldi)  le but est de redonner au quartier " un visage humain et accessible avec de nouveaux logements et activités commerciales, une mobilité repensée, mais aussi des lignes contemporaines, des services innovants..."

Les maîtres d’ouvrage (Grand Lyon, SNCF‐Gares & Connexions et Réseau Ferré de France) ont  décidé d’organiser une concertation préalable commune à leurs opérations. Ils ont décidé de confier le pilotage de la procédure au Grand Lyon. Le 27 mai 2013 ce dernier  a approuvé l’ouverture et les modalités de la concertation préalable pour les projets relatifs au pôle d’échanges multimodal de la Part‐Dieu et à la création d’une nouvelle voie.
Pour le projet de la voie L et sur un périmètre élargi à Rhône‐Alpes et au‐delà, des outils spécifiques d'information seront
développés par RFF. La concertation se déroulera à partir du lundi 17 juin jusqu’en octobre 2013.

- Un dossier de concertation et un registre seront mis à disposition du public dans toutes les mairies du
Grand Lyon (communes et arrondissements de Lyon), et à l’accueil de la gare de Lyon Part‐Dieu. Ils seront consultables sur les sites internet des maîtres d’ouvrage.

- Des pages dédiées sur les sites internet du Grand Lyon, Réseau Ferré de France et SNCF Gares&Connexions seront mises en ligne pour présenter le projet intégrant les différentes parties de chaque maîtrise d'ouvrage.
- Une adresse postale (Mission Lyon Part‐Dieu ‐ Communauté Urbaine de Lyon ‐ 20, rue du Lac ‐ BP3103 ‐ 69399 LYON) et une adresse mail (concertation‐garepartdieu@grandlyon.org) sont mises à disposition pour recueillir l’avis du public.
La clôture de la concertation sera annoncée selon la même procédure. A l’issue de la concertation, chaque partenaire arrêtera le bilan sur l’opération le concernant, et le Grand Lyon, en tant que maître d’ouvrage et coordonnateur de la concertation, délibèrera sur un bilan global et synthétique.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

La concertation arrive après les choix technocrates et
correspond plus à une présentation du projet avec ces divers impactes sur son périmètre. A noter, qu’il propose deux phases de travaux, avec notamment reconfiguration de la place Béraudier (destruction immeuble B10 face à la gare et complexe hôtelier Athéna/Mercure, déplacement du parking des autocars vers Villette nord et des loueurs au sud, création d’espace commercial souterrain…etc

Signaler un abus
Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Modification du PLU-H de la Métropole de Lyon : début de la concertation

null
La concertation s’est ouverte ce mardi. Les progressistes appellent à ne pas faire du plan local d’urbanisme et de l’habitat un outil pour limiter la création d’emplois dans la Métropole.


Clermont-Ferrand : des fouilles archéologiques sur le site de l’Hôtel-Dieu

nullClermont Auvergne Métropole organisait mercredi dernier une visite des fouilles archéologiques sur préalable au chantier de construction de la future bibliothèque métropolitaine.


Campus Lyontech La Doua : réaménagement de l’entrée Einstein

Cette opération va s’étaler du 12 avril au mois de septembre.


La démolition de la barre Monmousseau, acte majeur du NPNRU à Vénissieux

Ce vendredi 2 avril était un jour majeur pour le plateau des Minguettes, à Vénissieux. La barre Monmousseau a en effet été détruite par implosion à Vénissieux. Une opération qui s’inscrit dans le NPNRU 2020/2030.


La barre Monmousseau détruite par implosion à Vénissieux

nullInscrite dans le NPNRU, l’implosion de la barre Monmousseau d’ICF Sud-Est Méditerranée, sur le plateau des Minguettes, a eu lieu ce vendredi, peu après 10h30.


Lyon Confluence : la rénovation du bâtiment porche est en cours

null
Au terme de cette opération menée par la SPL Lyon Confluence, la salle du « Marché Gare » rouvrira ses portes en 2022.


Inauguration de l’arboretum de Sathonay-Camp

nullCet arboretum est situé en lisière de la ZAC Castellane, développée depuis 10 ans par la Métropole de Lyon et la Ville. Après une déambulation au sein de la zone aménagée, il a été inauguré vendredi par le maire et le président de la Métropole de Lyon.


Le recyclage des friches inscrit dans l’accord territorial de relance

Au sein de l’accord territorial de relance de la métropole de Lyon signé dans la semaine avec l’État, était inscrit le recyclage des friches.


La Ville de Lyon a présenté sa PPI 2021-2026

nullLe projet de programmation pluriannuelle des investissements 2021-2026 a été présenté ce jeudi devant le conseil municipal. Il comprend notamment des élements en matière de logement.


Villefranche-sur-Saône, Chambéry, Roanne dans le top 10 des centres-villes dynamiques

Villes de France, une association d’élus fédérant les villes moyennes, et Mytraffic, leader européen de l’analyse du flux piéton, ont publié le premier palmarès des centres-villes dynamiques.


«Le navire Opac est robuste. Il tient bien la mer »

nullXavier Inglebert est le nouveau directeur général de l’Opac du Rhône. SAC avec Loire Habitat, diversification des sources de financement, nouvelle convention d’utilité sociale avec l’Etat: nous évoquons avec lui les enjeux de l’office public de l’habitat du département du Rhône.


La ZFE va être renforcée dès 2022

Le conseil métropolitain a acté un durcissement progressif de la zone à faibles émissions dans la Métropole de Lyon à partir de 2022. Le diesel sera, lui, banni dès 2026. D’autres sujets urbains étaient également à l’ordre du jour.


Les habitants invités à se prononcer sur le tracé du T6 à Villeurbanne

nullUne nouvelle concertation va débuter le 15 mars, afin d’éclairer le choix du Sytral entre deux tracés visant à prolonger au nord la ligne de tramway T6.


Reconversion des friches polluées: 192 candidatures pour le 1er appel à projets

Lancé par l’ADEME, cet appel à projets dédié à la reconversion de friches polluées issues d’anciens sites industriels ou miniers s’inscrit dans le cadre du plan de relance. Il vient de se clôturer.


Villeurbanne Saint-Jean : une balade pour discuter du projet urbain

La Ville de Villeurbanne et la Métropole organisent cette balade urbaine pour dialoguer avec les habitants du quartier sur les éléments du programme, avant de désigner l’aménageur de la ZAC.