La GUL, Garantie Universelle des Loyers devra sécuriser et débloquer le marché locatif

La GUL, Garantie Universelle des Loyers, dispositif de garantie universelle des loyers va être mis en place sur l’ensemble du parc privé (meublés compris) et dont bénéficieront tous les locataires et tous les propriétaires bailleurs(personnes physiques ou morales). Ce nouveau dispositif de garantie universelle des loyers entrera en vigueur au 1er janvier 2016.Le projet de loi ALUR présenté ce mercredi par Cécile Duflot en Conseil des Ministres, prévoit l’instauration d’une Garantie universelle des loyers (Gul) destinée à protéger les propriétaires contre le risque d’impayés. La GUL devrait encourager la mise en location de logements vacants. Elle devrait faciliter l’entrée des locataires dans le logement, en particulier pour les personnes en situation de pouvoir payer un loyer mais disposant de revenus irréguliers ou modestes, ce qui crée un risque pour les bailleurs.

Le fonctionnement sera le suivant, sous l'égide d'une agence nationale. Un bailleur confronté à un impayé sera rapidement indemnisé du montant du loyer par la garantie. L'agence examinera du même coup la situation du locataire. Si ce dernier subit des difficultés ponctuelles liées à une rupture sociale, économique, familiale, un accompagnement sera rapidement mis en place. Si  l’impayé est causé par un locataire indélicat, la Gul se retournera contre lui et lancera rapidement des procédures de recouvrement forcé.
Tous les logements sauf HLM et les logements conventionnés APL
Tous les logements du parc privé, loués en location nue ou meublée, à titre de résidence principale seraient  éligibles à la Gul. Les logements conventionnés à l’aide personnalisée au logement (APL) des organismes HLM et SEM de construction et de gestion de logements sociaux seront exclus de la GUL.
Pour les logements éligibles  le cautionnement sera assuré par la garantie afin d’assurer une réelle universalité du bénéfice du dispositif. La situation particulière des étudiants, des jeunes et des personnes aux revenus modestes ou précaires sera prise en compte.
En France, on estime que les impayés représentent environ 2 à 2,5 % de la totalité des loyers perçus. D’après l’Agence nationale d’information sur le logement, en 2011, dans près de 70 % des cas, une situation d’impayé de loyer fait suite à une baisse des ressources, liée à un accident de la vie (chômage, divorce, séparation, accident corporel, maladie, etc.). 10% des incidents de paiement sont liés à une situation de surendettement.
Il existe aujourd’hui des dispositifs de garantie qui ne donnent pas satisfaction. Des assureurs proposent  des garanties des loyers impayés (GLI), aux
conditions restrictives et au coût élevé. L’État et Action Logement ont mis en place en 2007 la garantie des risques locatifs (GRL) financée par un fonds abondé par l’État et Action Logement.
Le caractère universel de la Gul  devrait permettre la plus grande mutualisation des risques et donc un coût limité. En garantissant les revenus locatifs, la Gul contribuera à faciliter le retour sur le marché locatif de logements inoccupés en incitant à la location les bailleurs aujourd'hui très sélectifs.

michel.deprost@enviscope.com






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Quand on regarde comment ont fonctionné les 2 dispositifs GRL (procédure opaque ou absente, indemnisation au bout de 6 mois et incomplete) nous dire qu’un tel dispositif sera rapide et protégera aussi les propriétaires face aux impayés laisse sourire. (car il s’agit ni plus ni moins que d’une 3e GRL)
Qui osera désormais prendre le risque de prendre un crédit sur 15 ou 20 ans pour acheter un bien en se disant que si demain il a un impayé il ne sait pas dans quelle mesure et sous quels délais il sera réellement pris en charge ?
Si ces solutions « universelles » étaient si magiques pourquoi les garanties locapass et les 2 GRL n’ont elles pas fonctionnée ?
Encore une fois une idée politique est lancée sans analyser les expériences passées.
Cette solution ne va pas non plus remettre sur le marché des logements inoccupés… Les assurances GLI et GRL sont déductibles à 100% des revenus fonctiers donc quasi nulle en cout, quand celle ci ne devrait pas l’etre.
C’est comme si on vous disait : « Vous payez votre assurance auto ? Alors ne fermez plus votre voiture et laissez les clés dessus, de toute façon en cas de probleme vous etes assuré » Le feriez vous ? j’en doute … quelle que soit votre voiture.
Dommage, l’idée initiale était bonne mais cette proposition faite dans la précipitation ne solutionnera pas le probleme du logement bien au contraire.

Signaler un abus
Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Nicolas Bonnet, nouveau directeur général de la CCI

L’ancien dirigeant d’Action Logement en Auvergne-Rhône-Alpes a rejoint début mai la chambre de commerce et d’industrie Lyon Métropole Saint- Etienne Roanne.


Caluire-et-Cuire : Lyon Métropole Habitat réhabilite 180 logements

nullCette opération porte sur les logements de la résidence La Rivette, située Montée des Forts.


«La hausse des prix va continuer, c’est mathématique»

nullINTERVIEW – Philippe Layec est le président de la fédération des promoteurs immobiliers (FPI) en région lyonnaise. Nous évoquons avec lui l’évolution du marché du logement neuf dans la Métropole, la nouvelle offre en BRS, mais aussi la modification n°3 du PLU-H.


La crise sanitaire n’a pas enrayé la dynamique d’ «Action Coeur de Ville»

Action Logement a fait un point en fin de semaine dernière sur son implication dans le dispositif Action Coeur de Ville. Celui-ci monte clairement en puissance dans les villes moyennes.


Charly : inauguration de «Prélude»

nullGrandLyon Habitat et Alila ont inauguré ce mercredi cette résidence entièrement dédiée au logement social.


La Métropole de Lyon met en place une aide exceptionnelle aux dépenses de logement

Il s’agit là d’une évolution du fonds d’urgence pour les impayés de loyers et de charges de copropriété vers une aide totalisant un million d’euros pour l’année 2021.


Alila vise une nouvelle année de croissance en 2021

Le promoteur spécialisé dans la construction de logements abordables organisait mardi 13 avril une conférence de presse. Il a fait part au cours de celle-ci de ses chiffres 2020 et de ses ambitions pour 2021.


Des objectifs connus pour les OPH métropolitains et du Rhône

Les cibles de production ont récemment été chiffrées pour les offices publics de l’habitat de la Métropole et du Rhône au sein des conventions d’utilité sociale.


Le parc social a progressé de 1,1% dans la région sur un an

nullLa DREAL a fait part il y a quelques jours de ses statistiques sur le parc social en Auvergne-Rhône-Alpes.


Pont-de-Claix : inauguration de la résidence D’Clic

La résidence, qui compte 43 logements, a été inaugurée en présence du préfet de l’Isère et du président de Grenoble-Alpes Métropole.


GrandLyon Habitat a été agréé en tant qu’OFS

L’office public de l’habitat métropolitain a obtenu en février les agréments préfectoraux en tant qu’organisme foncier solidaire.


La Fondation Abbé Pierre soutient des collectifs citoyens

nullA l’occasion de son éclairage régional 2021, l’agence Auvergne Rhône-Alpes de la Fondation Abbé Pierre a souhaité rendre visible l’action locale de collectifs citoyens qui apportent des solutions concrètes en matière de logement.


Est Métropole Habitat distribue des paniers repas aux étudiants

Cette opération a lieu ce samedi auprès des étudiants de 16 résidences étudiantes de Villeurbanne, Vaulx-en-Velin et Vénissieux.


La démolition de la barre Monmousseau, acte majeur du NPNRU à Vénissieux

Ce vendredi 2 avril était un jour majeur pour le plateau des Minguettes, à Vénissieux. La barre Monmousseau a en effet été détruite par implosion à Vénissieux. Une opération qui s’inscrit dans le NPNRU 2020/2030.


Action Logement a lancé le 3ème AMI de l’opérateur national de vente

Les deux premiers appels à manifestation d’intérêt, lancés en juillet 2018 et septembre 2019 avaient permis l’acquisition de 3.433 logements répartis en 94 biens.