Les relations propriétaires / locataires plutôt bonnes

Selon un sondage réalisé pour le réseau Orpi, 92 % des locataires font état de bonnes relations avec leurs propriétaires.

Les locataires et propriétaires ne sont pas en guerre. Orpi a en effet fait réaliser, du 14 au 19 novembre, un sondage par Ipsos auprès d’un échantillon 606 personnes sur la loi Alur et sur ses conséquences sur la relation locataire / propriétaire, dans un contexte d’examen par le parlement de la loi Alur, porté par Cécile Duflot. Et le constat est plutôt positif sur celle-ci, avec 92 % des locataires qui font état de bonnes relations avec leurs propriétaires, voire très bonnes pour 28 % d’entre eux. Côté propriétaires, les relations avec leurs locataires sont également jugées bonnes, voire très bonnes. Lorsqu’il y a désaccord, celui-ci porte essentiellement sur « l’état, l’entretien et les travaux dans le logement » pour 36 % des locataires et 14 % des propriétaires

Ce point arrive selon ce sondage loin devant le niveau du loyer. Sur ce point, le réseau note que « le marché s’autorégule fort bien seul ». Selon ce sondage, seul un tiers des personnes interrogées pensent que l’encadrement leur offrira « l’assurance de payer leur logement au juste prix » et seulement 13 % que cette mesure pourra « potentiellement baisser le montant du loyer du type de bien qui les intéresse ». En revanche, 11 % des propriétaires envisageraient un « retrait de leur bien du marché locatif », ce qui selon l’estimation d’Orpi, se traduirait par un retrait de 715.000 logements du parc. « Le parc locatif français est composé de 6,5 millions de logements privés contre seulement 5 millions de logements sociaux. La France a donc absolument besoin d’eux » note le réseau

La Gul, « usine à gaz » pour le réseau

« Nous alertons sur le fait que le prochain dispositif fondé sur un principe de loyer médian de référence, pourrait bien amener à un abaissement des loyers des plus riches et à une progression les loyers des classes moyennes ou modestes. Est-ce vraiment le but poursuivi par les rédacteurs de la loi ? » questionne Bernard Cadeau.

Sur la Gul, le constat n’est guère plus tendre. Pour 36 % des locataires et 33 % des propriétaires, elle représentera un coût supplémentaire non négligeable dans leur budget logement. « Cela fait des mois que nous sommes vent debout pour demander la suppression de la GUL dans sa version initiale. Le gouvernement, propose de créer une véritable usine à gaz alors que l’Etat n’a pas vocation à se transformer en compagnie d’assurance. Pour garantir les loyers impayés, bête noire des propriétaires bailleurs, nous militons pour la création d’un système assurantiel, calqué sur le modèle de l’assurance automobile » note Bernard Cadeau, le président d’Orpi.

 






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Bonjour,

Voici des annonces dans le secteur de l’immobilier: comme quoi malgré la crise, ce secteur continue d’embaucher!

Bien cordialement.

1) consultant immobilier IDF
http://www.myjobcompany.com/offre-emploi/consultant-immobilier-idf-h-f-1165-pi38vomh

2) consultant immobilier RA
http://www.myjobcompany.com/offre-emploi/consultant-immobilier-rhone-alpes-h-f-1164-pi38vomh

3) responsable immobilier adjoint
http://www.myjobcompany.com/offre-emploi/responsable-immobilier-adjoint-h-f-1213-pi38vomh

Signaler un abus

Je trouve que la loi ALUR se base avant tout sur une idéologie qui veut que les locataires sont forcément contre les propriétaires. Cela fait du bien de voir que ce type de sondage remet en question ce type d’idées préconçues !

Signaler un abus
Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


48% des propriétaires veulent se couvrir contre les impayés de loyer

C’est le résultat d’une étude de Seloger, qui montre que cette proportion est encore plus importante en région parisienne.


Première réunion pour l’observatoire des impayés de loyers et de charges

Celui-ci s’est réuni pour la première fois ce lundi.


«Il ne se passe plus rien, on a posé les stylos»

Nicolas Bouscasse est le président de la Chambre du Rhône de la FNAIM. Il évoque avec Lyon Pôle Immo l’impact du second confinement sur le marché immobilier, en l’absence de possibilité de visites.


Des mesures pour prévenir le risque de loyer impayé

Le ministère en charge du logement a dévoilé vendredi des mesures visant à prévenir le risque de loyers impayés en cette période de crise sanitaire.


Aide au logement prolongée pour les saisonniers agricoles


C’est ce qu’ont indiqué dans un communiqué commun le ministère de l’Agriculture et Action Logement.


Orpi s’insurge contre la perspective d’un encadrement des loyers


Opac du Rhône : Xavier Inglebert succède à Michel Micoulaz


Suite au départ à la retraite de Michel Micoulaz, celui qui avait été préfet délégué à l’égalité des chances dans le département du Rhône devient le nouveau directeur général de l’office public de l’habitat.


Les loyers pourront augmenter de 0,46%


L’indice de référence des loyers, qui régit la révision des loyers en cours de bail, progresse légèrement, mais dans des proportions bien moindres qu’en 2019.


L’UNIS souhaite un observatoire des charges de copropriété

Relations partenariales avec les professionnels et les élus, encadrement des loyers, éco-rénovation : les sujets sont nombreux dans les prochains mois pour l’UNIS Lyon-Rhône.


«L’encadrement des loyers ne réglera pas le problème du manque de logements»


Patrick Lozano est le président de l’UNIS-Lyon-Rhône. Nous évoquons, avec celui qui a récemment été réélu pour trois ans à la tête de l’Union locale, la question de l’encadrement des loyers à Lyon et Villeurbanne.


Patrick Lozano réélu président de l’UNIS

Celui qui était déjà président de l’Union des syndicats de l’immobilier Lyon-Rhône a été renouvelé pour un mandat de 3 ans.


L’encadrement des loyers au centre d’intenses débats à la Métropole

Le conseil de la métropole de ce lundi a mis en lumière d’importantes divisions en matière de vision sur le logement entre les différents groupes politiques.


L’encadrement des loyers voté pour Lyon et Villeurbanne


La Métropole de Lyon a voté ce lundi le dépôt d’une candidature pour l’expérimentation de l’encadrement des loyers dans ces deux villes.


Un barème qui sera défini par arrêté préfectoral

La demande d’encadrement des loyers qui devrait être votée ce lundi vise notamment à réguler les loyers des petites surfaces. Après validation par le ministère, le barème serait ensuite défini par le préfet.


La Métropole de Lyon va s’engager sur l’encadrement des loyers


Lors de son conseil métropolitain ce lundi, la Métropole de Lyon devrait voter une demande d’expérimentation du dispositif d’encadrement des loyers.