Cafpi voit les taux de crédit immobilier progresser en 2014

Le courtier a donné ses premières indications sur les taux de crédit immobilier en 2014.

Cafpi a présenté hier ses premières indications de taux pour l’année 2014. Les taux des prêts immobiliers se sont maintenus « à un niveau remarquablement bas », selon le courtier, qui indique que les taux moyens pratiqués s’échelonnent entre 2,98 % sur 10 ans et 3,95 % sur 25 ans. Pour les meilleurs dossiers, les taux obtenus par le courtier vont de 2,55% à 2,82 %.

L’intermédiaire pense en outre que c’est le moment d’emprunter, les conditions de crédit n’étant pas assurées de rester identiques dans les mois à venir, une possible dégradation étant probable. Pour Philippe Taboret, le directeur général adjoint de Cafpi, « le changement de politique monétaire aux Etats-Unis aura des répercussions sur les taux d’intérêt en Europe ».

Si la Fed n’a pas indiqué vouloir changer ses taux directeurs, attendant pour cela que le chômage soit mieux résorbé, cette position pourrait selon lui évoluer. « Une poussée inflationniste suffirait à lui faire changer d’avis et à remonter ses taux » note-t-il.

« Les marchés financiers anticipent déjà ce scénario. Ce faisant, ils poussent à une remontée des taux longs qui se traduira, en France, par une hausse de taux des obligations d’Etats à long terme, les OAT 10 ans. Mécaniquement, le crédit immobilier en subira le contrecoup et verra ses taux augmenter, eux aussi », conclut Philippe Taboret qui note qu’une hausse des taux aurait pour conséquence une baisse du pouvoir d’achat des acquéreurs.

 






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Donc la décélération des prix va s’amplifier !!
La bulle va enfin exploser !!!!!!!!!

Signaler un abus

et donc aucune raison de se précipiter : taux en hausse = prix en baisse

Signaler un abus

Le travail des professionnels de l’immobilier a réussi par ses commentaires haussiers à retarder l’éclatement de la bulle, mais ce retardement va l’accentuer et les prix seront au plus bas pour très longtemps. En somme c’est le principe de l’arroseur arrosé.

Signaler un abus

Les courtiers ont annoncé il y a peu que la demande de crédit du début d’année a été boosté par les demandes en vue de financer un investissement locatif en Loi Duflot.
D’ic! à à penser que le dispositif puisse à lui seul soutenir le marché de la construction neuve… peu de professionnels y croient.
Il faut avant tout permettre au primo-accédants de devenir propriétaires de leur résidence principale… un vieux slogan de campagne…

Signaler un abus
Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Des taux stables en août mais une baisse du taux d’accord de crédits


Les intermédiaires en crédit Cafpi et Emprunt Direct s’attendent tous deux à une baisse de la production de crédit. Le taux d’accord est, par ailleurs, en repli.


Une baisse des taux de crédit immobilier en juillet

CSA/Crédit Logement a publié ce mardi son dernier observatoire.


Un plus bas depuis 2 ans pour la production de crédit à l’habitat


La Banque de France a fait part ce lundi de sa traditionnelle étude mensuelle sur les crédits aux particuliers.


Nette reprise des flux de crédit à l’habitat en mai

La Banque de France a fait état ce lundi de son étude sur les crédits aux particuliers en mai.


Repli des taux de crédit immobilier en Auvergne-Rhône-Alpes

Emprunt Direct a fait part de son baromètre régional mensuel.


Crédit immobilier : les taux montent, la production chute

Crédit Logement / CSA a publié ce mercredi son observatoire pour le mois de mai. Si les taux sont ressortis en hausse en mai, ils repartent à la baisse en juin selon Emprunt Direct.


Immobilier : le mur du financement ?


Si la reprise des transactions tend à se concrétiser depuis le déconfinement, le financement des dossiers immobiliers s’avère de plus en plus compliqué depuis selon les intermédiaires en crédit.


Crédit à l’habitat: un impact des recommandations du HSCF au 1er trimestre

Si les taux restent stables sur un trimestre, les conditions d’accès au crédit évoluent.


Le marché du crédit immobilier bousculé par le Covid-19

Dans un contexte de chute des ventes, les intermédiaires en crédit immobilier ont fait part, pour ce mois d’avril, de barèmes clairement orientés à la hausse.


L’APIC plaide pour une marge plus forte entre le taux d’usure et celui proposé par les banques

Selon l’association des intermédiaires en crédit, la baisse du taux d’usure joue en défaveur des profils les plus fragiles.


Le marché du crédit immobilier à l’arrêt à Lyon et en Auvergne-Rhône-Alpes

Emprunt Direct décrit un marché immobilier paralysé depuis le confinement, ce qui a un impact sur le marché du crédit à l’habitat.


Césure


EDITORIAL
– Avec le Coronavirus, le marché immobilier est, à l’image de toute l’économie, à l’arrêt. L’année 2020 marque une rupture, tant du point de vue politique que du point de vue du coût du risque. Ce dernier a été réintégré de manière abrupte sur les marchés de taux.


Les recommandations du HCSF impactent déjà le marché immobilier


La FNAIM a publié ce mercredi son baromètre de la perception du marché par ses agents immobiliers et sa dernière note de conjoncture du marché immobilier.


Crédit immobilier : la sélectivité s’accroit


Malgré des taux qui restent bas, l’impact des recommandations du HCSF a un impact sur le marché du crédit à l’habitat, comme en attestent les chiffres de CSA/Crédit Logement et de la Banque de France. Ceci alors même que le Covid-19 pourrait avoir des conséquences sur la conjoncture.


Crédit immobilier : la hausse des taux se poursuit dans la région

Les taux continuent d’être réajustés à la hausse en Auvergne-Rhône-Alpes, selon le courtier en crédit immobilier Emprunt Direct.