Cafpi voit les taux de crédit immobilier progresser en 2014

Le courtier a donné ses premières indications sur les taux de crédit immobilier en 2014.

Cafpi a présenté hier ses premières indications de taux pour l’année 2014. Les taux des prêts immobiliers se sont maintenus « à un niveau remarquablement bas », selon le courtier, qui indique que les taux moyens pratiqués s’échelonnent entre 2,98 % sur 10 ans et 3,95 % sur 25 ans. Pour les meilleurs dossiers, les taux obtenus par le courtier vont de 2,55% à 2,82 %.

L’intermédiaire pense en outre que c’est le moment d’emprunter, les conditions de crédit n’étant pas assurées de rester identiques dans les mois à venir, une possible dégradation étant probable. Pour Philippe Taboret, le directeur général adjoint de Cafpi, « le changement de politique monétaire aux Etats-Unis aura des répercussions sur les taux d’intérêt en Europe ».

Si la Fed n’a pas indiqué vouloir changer ses taux directeurs, attendant pour cela que le chômage soit mieux résorbé, cette position pourrait selon lui évoluer. « Une poussée inflationniste suffirait à lui faire changer d’avis et à remonter ses taux » note-t-il.

« Les marchés financiers anticipent déjà ce scénario. Ce faisant, ils poussent à une remontée des taux longs qui se traduira, en France, par une hausse de taux des obligations d’Etats à long terme, les OAT 10 ans. Mécaniquement, le crédit immobilier en subira le contrecoup et verra ses taux augmenter, eux aussi », conclut Philippe Taboret qui note qu’une hausse des taux aurait pour conséquence une baisse du pouvoir d’achat des acquéreurs.

 






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Donc la décélération des prix va s’amplifier !!
La bulle va enfin exploser !!!!!!!!!

Signaler un abus

et donc aucune raison de se précipiter : taux en hausse = prix en baisse

Signaler un abus

Le travail des professionnels de l’immobilier a réussi par ses commentaires haussiers à retarder l’éclatement de la bulle, mais ce retardement va l’accentuer et les prix seront au plus bas pour très longtemps. En somme c’est le principe de l’arroseur arrosé.

Signaler un abus

Les courtiers ont annoncé il y a peu que la demande de crédit du début d’année a été boosté par les demandes en vue de financer un investissement locatif en Loi Duflot.
D’ic! à à penser que le dispositif puisse à lui seul soutenir le marché de la construction neuve… peu de professionnels y croient.
Il faut avant tout permettre au primo-accédants de devenir propriétaires de leur résidence principale… un vieux slogan de campagne…

Signaler un abus
Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Des taux de crédit immobilier stables en Auvergne- Rhône-Alpes

C’est ce que révèlent plusieurs courtiers en crédit immobilier.


La production de crédit immobilier rebondit

nullLa Banque de France a fait état de son étude mensuelle sur les crédits aux particuliers portant sur le mois de mars. Crédit Logement a lui fait part de son observatoire portant sur le mois d’avril, qui confirme la tendance.


Vousfinancer alerte sur des délais de traitement plus longs dans les banques

Face à cet allongement des délais, l’intermédiaire prône l’anticipation.


Auvergne-Rhône-Alpes : quasi stabilité des taux selon Empruntis

null
L’intermédiaire en crédit immobilier a fait état de son baromètre des taux régionaux.
» Vousfinancer alerte sur des délais de traitement plus longs dans les banques


Des taux stables, mais une production de crédit en net repli

La Banque de France a fait état ce matin de son étude mensuelle sur le crédit aux particuliers. Plusieurs courtiers, comme Vousfinancer et Emprunt Direct, ont en outre récemment communiqué sur les grandes tendances du marché.


« Le principe de réalité est en train de peser sur nous »

Henry Buzy-Cazaux est le président de l’Institut du management des services immobiliers (IMSI). Nous évoquons avec lui la remontée des taux et son impact sur le marché immobilier, ainsi que les autres éléments qui pourraient affecter ce dernier.


Crédit immobilier : pour Capfi, les taux devraient rester bas

Selon l’intermédiaire, les taux pratiqués en février chez Cafpi ont été stables.


«On est loin d’une remontée généralisée»

Sandrine Allonier est directrice de la communication et porte-parole de Vousfinancer. Nous évoquons avec elle la remontée des taux des emprunts d’État et son impact sur les taux de crédit immobilier.


Nouvelle baisse des taux de crédit immobilier en février

L’observatoire CSA/Crédit Logement a fait état d’une baisse du taux moyen en février. Celui-ci revient à proximité de ses niveaux les plus bas observés à fin 2019/début 2020. Mais des hausses sont déjà observées en mars, selon Emprunt Direct.


L’évolution des marchés de taux, un« nuage noir » à surveiller

nullEmprunt Direct a fait état de son baromètre mensuel sur Auvergne-Rhône-Alpes. S’il observe une stabilisation des taux de crédit immobilier, les contraintes prudentielles et l’évolution des marchés de taux sont, pour lui, deux éléments à scruter.


Crédit immobilier : les taux en nette baisse en Auvergne-Rhône-Alpes

Selon Emprunt Direct, les banques ont fait part de baisses de l’ordre de 5 à 25 points de base.


La production de crédit a baissé en 2020, selon Crédit Logement

L’observatoire CSA/Crédit Logement organisait ce mardi son point trimestriel sur le marché du crédit immobilier. Il décrit une baisse de la production et une hausse de l’apport l’an dernier.


2021 commence avec des taux de crédit immobilier en baisse

C’est ce qu’ont indiqué plusieurs courtiers, dont Empruntis, Vousfinancer et Emprunt Direct.


Malgré un net rebond, les acteurs du crédit à l’habitat inquiets pour la production

La production mensuelle, corrigée des variations saisonnières, de crédits à l’habitat s’est élevée à 23,4 milliards d’euros.


Des taux de crédit immobilier stables en Auvergne-Rhône-Alpes

Selon Emprunt Direct, les taux n’ont pas bougé en cette rentrée par rapport à la période estivale. Dans les prochains mois, les taux d’usure vont remonter, ce qui pourrait améliorer le financement des emprunteurs modestes.