Immobilier : le palmarès des prix par arrondissement à Lyon

La FNAIM a communiqué hier les prix de l’immobilier constatés en 2013 par arrondissement. Le sixième est toujours l’arrondissement le plus cher en termes de prix au m2. Le 5ème occupe le bas du classement.

Le sixième est toujours l’arrondissement le plus cher en termes de prix au m2. La FNAIM dévoilait hier ses prix au m2 à Lyon et dans les arrondissements de la ville. Il en ressort que si le prix moyen au m2 à Lyon est de 3360 euros en moyenne (-5.7% par rapport à 2012),  ce dernier «  est un peu supérieur au prix moyen national, qui est de 3298 euros le m²» note Anne de Planchard, vice-présidente de la Chambre du Rhône de la FNAIM.

Les prix de la pierre sont toutefois bien plus onéreux dans certains quartiers que dans d’autres. Le 6ème arrondissement culmine ainsi à 4379 euros le m2. Un niveau de prix un peu supérieur au cœur de la Presqu’ile, où le 2ème arrondissement (4203 euros le m2) reste le 2ème secteur le plus coté. Le reste du palmarès des arrondissements réserve en revanche quelques surprises. Le cinquième arrondissement de Lyon (2652 euros le m2) est ainsi le secteur le moins valorisé, derrière le huitième (2925 euros le m2) et le neuvième arrondissement (3287 euros le m2).

Des différences de typologie

« Il faut avoir une analyse pointue de ce qu’est le marché de l’ancien. Ce marché n’est pas uniquement celui des immeubles des années 1930-1960, c’est le marché de l’occasion. Dès l’instant où un immeuble livré il y a un an ou six mois est revendu, c’est notre marché» note Jean Chavot, président de la Chambre du Rhône de la FNAIM. La surreprésentation d’immeubles récents joue ainsi en faveur de prix plus élevés dans certains arrondissements.

C’est ce que note notamment Alexandre Schmidt, responsable de l’agence Immobilier Fidésien à Sainte Foy les Lyon. « On a sur le cinquième une production d’immeubles neufs qui est très faible, a contrario du neuvième avec l’îlot Marietton et le plateau de la Duchère, et du septième arrondissement avec la ZAC du Bon Lait. Il y a une production d’immeubles neufs à la revente, alors que, dans le cinquième, on est plutôt sur une typologie de biens à la revente plus anciens, des années 60, 70 et 80».

Arrondissement de Lyon Prix par m²
6° arrondissement 4379€
2° arrondissement 4203€
3° arrondissement 3533€
7° arrondissement 3470€
4° arrondissement 3463€
1° arrondissement 3376€
9° arrondissement 3287€
8° arrondissement 2925€
5° arrondissement 2652€





Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

si vous me trouvez un appartement au point du jour ou dans le vieux Lyon à 2652 € du m², je suis preneur !!!

Signaler un abus

C’est une moyenne , ça peut être moins, ça peut être plus.

Signaler un abus

Merci de rappeler que les prix ont baissé de 5.7% dans lyon.
Pourquoi mettez vous cette info dans l’article précédent et pas dans celui ci ?

Signaler un abus

Nous avons ajouté la variation de Lyon pour rappel.

Signaler un abus

Merci pour cette objectivité.

Signaler un abus

Ce qui est hallucinant, c’est le fossé entre les prix de présentation et le prix moyen de ventes.
Les vendeurs sont-ils a ce point sourds aux recommandations des AI où ne veulent-ils pas voir la réalité en face ?

Signaler un abus

je sais que c ‘est une moyenne….donc il est même possible selon vos chiffres de trouver à moins de 2652 € du m² ds le 5 ème !!! Hallucinant ..

Signaler un abus

pour répondre à Romain le ème ne s’arrête pas à St Jean, il y a des copros années 60 très simple ou on trouve des apparts à 1200- 1300€ le m2 style Ménival, les Battières.
Beaucoup d’immeubles années 70 ou les prix varient entre 2200 et 2800 du m2
toutes ces copros font donc tomber la moyenne.

Signaler un abus

Merci à Marie de me rappeler que le 5 ème arrondissement ne se limite pas à St Jean…
Mais je veux bien qu’elle me fasse voir des annonces de biens à vendre à 1200 € !!! vraiment j’aimerai voir ça !

Signaler un abus

Le prix d’annonce n’est pas le prix de vente, je rappelle.

Et tous les défauts doivent être pris en compte pour le prix final, laissez donc les vendeurs dans leurs rêves.

Signaler un abus

Si ils ne veulent pas en tenir compte.

Signaler un abus

Attention, les prix communiqués par la FNAIM sont les prix de vente, pas les prix d’annonce.

Signaler un abus

C’est une moyenne ?

Signaler un abus

Une moyenne des prix de vente constatés. Mais l’une des différentes méthodologiques principales des chiffres de la FNAIM avec les chiffres des notaires réside ailleurs. En effet, les prix de vente d’un immeuble achevé il y a moins de 5 ans ne rentrent pas dans la moyenne des appartements anciens pour les chiffres des notaires, mais dans celle du neuf. C’est le cas pour la FNAIM qui ne distingue pas le prix du neuf ou du récent des prix de l’ancien. Tout ce qui est de seconde main entre dans les prix. D’où une moyenne importante dans le neuvième (ZAC Duchère, Marrietton), et bien moindre dans le cinquième.

Signaler un abus
Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Les communes rurales face à une véritable « poussée haussière »

Depuis janvier, elles ont, selon Meilleurs Agents, vu leurs prix grimper de 7,4%, ce qui est près de 2,5 fois plus que les principales agglomérations.


Les prix toujours en nette hausse à Lyon selon LPI-Seloger

nullLe baromètre mesurant l’évolution des prix de l’immobilier fait état d’un affaiblissement de la demande. Les villes d’Auvergne-Rhône-Alpes enregistrent toujours des hausses de prix toujours marquées.


Immobilier : des hausses de prix de plus de 10% à Valence, Chambéry et Vénissieux

nullLPI-Seloger a fait état de son baromètre mensuel. La hausse des prix est sensible au niveau national. C’est notamment le cas à Lyon et Clermont-Ferrand, ainsi que dans les villes moyennes d’Auvergne-Rhône-Alpes.


Guy Hoquet constate aussi une hausse des volumes par rapport à 2019

Le réseau a fait part de volumes de ventes en nette hausse au 1er semestre par rapport aux mêmes périodes de 2020 et 2019. Les prix sont également en hausse dans les grandes métropoles.


Le marché de l’immobilier très actif au 1er semestre

null
A fin mai, 1.130.000 ventes de logements anciens étaient dénombrées sur 12 mois. Mais si les ventes augmentent, de nouvelles typologies de biens et zones géographiques sont prisées. A Lyon, la tendance des prix reste haussière.


Un marché immobilier bien orienté au 1er semestre

nullVolumes et prix sont toujours orientés à la hausse dans le Rhône. Tel est le constat dressé ce jeudi par la Chambre du Rhône de la FNAIM.


Le marché immobilier au beau fixe au premier semestre

La FNAIM a dressé mercredi un bilan du marché immobilier au premier semestre, tant en termes de prix que d’activité. Les villes moyennes sont particulièrement recherchées.


Les prix de l’immobilier toujours en nette hausse en Rhône-Alpes

Dans les départements de l’ancienne Région, on note une assez nette hausse des prix de l’immobilier, notamment des maisons.


Retour de la tension sur le marché immobilier, selon Meilleurs Agents

Selon le baromètre mensuel du site d’estimation immobilière en ligne, la demande est de retour, avec un « stock d’acquéreurs en pleine reformation ».


Les prix de l’immobilier en nette hausse en France… et à Lyon

nullL’indice INSEE-Notaires a été dévoilé ce jeudi et montre une nette progression des prix en France, tant sur le trimestre que sur un an.


La hausse des prix de l’immobilier se poursuit en Auvergne-Rhône-Alpes

Selon LPI-Seloger, la progression des prix des logements reste rapide, tant au niveau national que local, et ce en dépit d’un nouvel affaiblissement provoqué par le troisième confinement.


Les prix de l’immobilier en hausse de 0,5 % à Lyon selon Meilleursagents

null
Le spécialiste de l’estimation immobilière a fait part de son baromètre national mensuel des prix de l’immobilier.


Des hausses de prix de l’immobilier sensibles à Lyon et Valence

Selon le dernier baromètre mensuel des prix LPI-Seloger, les hausses de prix approchent de 10 % à Saint-Etienne, Lyon, Clermont-Ferrand, Villeurbanne et Chambéry. La hausse atteint 15% dans la préfecture de la Drôme.


Dans 5 arrondissements sur 9 à Lyon, la hausse de prix de l’immobilier dépasse 10%

C’est ce que révèle le dernier baromètre LPI-Seloger, publié il y a quelques jours.


Les prix des logements anciens accélèrent en France et à Lyon

null
Les indices Notaires-INSEE ont été publiés ce vendredi par l’institut national de la statistique.