Baisse des taux de crédit immobilier pour Empruntis et Emprunt Direct

Les taux de crédit immobilier poursuivent leur recul en août pour les deux courtiers.

Les taux de crédit immobiliers poursuivent leur baisse. Après Cafpi et Meilleurtaux, Empruntis et Emprunt Direct ont également fait état ces derniers jours de baisse des grilles de la part des principaux établissements bancaires. L'Observatoire CSA Crédit Logement avait constaté une nouvelle baisse des taux en juillet, avec un taux moyen de 2.70%, contre 2.80% un mois plus tôt. «Depuis le début de l’année 2014, les taux ont perdu 38 points de base. Jamais, depuis la fin des années 40, les taux de crédit n’étaient descendus aussi bas, pendant aussi longtemps» note l'Observatoire.

Empruntis a lui aussi constaté cette baisse des taux en juillet, avec des replis compris entre 0.05 % et 0.10%. « Résultat, les durées de référence 15 ans et 20 ans s’établissent respectivement à 2.70 % et 2.95 % en moyenne. Les niveaux planchers continuent donc d’être battus. Autre fait marquant : une baisse de 0.10 % sur un mois est observée sur la période 25 ans. Or, il s’agit d’une durée généralement souscrite par les primo-accédants. C’est donc le signe que les banques essaient de nouveau d’attirer cette catégorie d’acheteur ».

Le courtier pense que les banques pourraient chercher à attirer de nouveaux clients. « Les établissements de prêt sont loin d’avoir rempli leurs objectifs commerciaux, ils vont donc chercher à attirer de nouveaux clients. Et pour cela, ils proposent des réductions de taux supplémentaires de l’ordre de 0.20 %», justifie Thierry Bernard, président d’Empruntis.

Baisse des taux sur les emprunts longs

Pour sa part, Emprunt Direct constate également une baisse des taux en août. Mais cette baisse concerne selon lui « des types de clientèle très précis ». Il note ainsi « une importante baisse des taux sur les prêts à 15 ans de l’ordre de 15 à 20 points de base selon la qualité du dossier de l’emprunteur. Même sur les prêts à 10 ans, les taux atteignent des nadirs : 1.85% pour les meilleurs dossiers ».

La baisse constatée ce mois s’inscrit dans le sillage du reste des marchés de taux, à l’image de l’OAT 10 ans, qui a encore reculé dernièrement. Ceci a incité certaines banques à devenir plus agressives commercialement. Mais les récentes mises en garde du gouverneur de la Banque de France, Christian Noyer, sur la question des taux, a incité les banques à ne pas répliquer trop mécaniquement cette baisse de taux sur l’ensemble des barèmes, et à préserver leurs marges » indique le courtier, qui relève également le mouvement de certaines grandes banques sur les durées longues, lesquelles n’attiraient plus jusqu’ici que quelques établissements. « On peut relever, sur des profils d’emprunteurs très sécurisés, un retour de celles-ci sur ce types de prêts» indique Alban Lacondemine, président d’Emprunt Direct.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Les taux de crédit immobilier ne cessent effectivement de chuter ces derniers mois. Parallèlement, on observe une baisse des prix de l’immobilier, surtout en province. Mais malgré ces conditions idéales, le nombre de ménages accédants à la propriété est loin d’augmenter… Autrement dit, la baisse des taux et des prix ne favorisent donc pas l’investissement immobilier. L’un des facteurs explicatifs réside, à mon sens, dans les conditions actuelles d’octroi des prêts qui se durcissent.

Signaler un abus

Aucune raison de se précipiter en effet : les prix et les taux baissant, les conditions seront meilleures demain pour passer à l’achat.

Signaler un abus
Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Crédit immobilier : les taux ont baissé en août

Le taux des crédits à l’habitat s’est élevé à 1,24 % en moyenne en août contre 1.25% en juillet, selon CSA/Crédit Logement. Le taux moyen a reculé de 4 points depuis juin.


Des taux stables en août mais une baisse du taux d’accord de crédits


Les intermédiaires en crédit Cafpi et Emprunt Direct s’attendent tous deux à une baisse de la production de crédit. Le taux d’accord est, par ailleurs, en repli.


Une baisse des taux de crédit immobilier en juillet

CSA/Crédit Logement a publié ce mardi son dernier observatoire.


Un plus bas depuis 2 ans pour la production de crédit à l’habitat


La Banque de France a fait part ce lundi de sa traditionnelle étude mensuelle sur les crédits aux particuliers.


Nette reprise des flux de crédit à l’habitat en mai

La Banque de France a fait état ce lundi de son étude sur les crédits aux particuliers en mai.


Repli des taux de crédit immobilier en Auvergne-Rhône-Alpes

Emprunt Direct a fait part de son baromètre régional mensuel.


Crédit immobilier : les taux montent, la production chute

Crédit Logement / CSA a publié ce mercredi son observatoire pour le mois de mai. Si les taux sont ressortis en hausse en mai, ils repartent à la baisse en juin selon Emprunt Direct.


Immobilier : le mur du financement ?


Si la reprise des transactions tend à se concrétiser depuis le déconfinement, le financement des dossiers immobiliers s’avère de plus en plus compliqué depuis selon les intermédiaires en crédit.


Crédit à l’habitat: un impact des recommandations du HSCF au 1er trimestre

Si les taux restent stables sur un trimestre, les conditions d’accès au crédit évoluent.


Le marché du crédit immobilier bousculé par le Covid-19

Dans un contexte de chute des ventes, les intermédiaires en crédit immobilier ont fait part, pour ce mois d’avril, de barèmes clairement orientés à la hausse.


L’APIC plaide pour une marge plus forte entre le taux d’usure et celui proposé par les banques

Selon l’association des intermédiaires en crédit, la baisse du taux d’usure joue en défaveur des profils les plus fragiles.


Le marché du crédit immobilier à l’arrêt à Lyon et en Auvergne-Rhône-Alpes

Emprunt Direct décrit un marché immobilier paralysé depuis le confinement, ce qui a un impact sur le marché du crédit à l’habitat.


Césure


EDITORIAL
– Avec le Coronavirus, le marché immobilier est, à l’image de toute l’économie, à l’arrêt. L’année 2020 marque une rupture, tant du point de vue politique que du point de vue du coût du risque. Ce dernier a été réintégré de manière abrupte sur les marchés de taux.


Les recommandations du HCSF impactent déjà le marché immobilier


La FNAIM a publié ce mercredi son baromètre de la perception du marché par ses agents immobiliers et sa dernière note de conjoncture du marché immobilier.


Crédit immobilier : la sélectivité s’accroit


Malgré des taux qui restent bas, l’impact des recommandations du HCSF a un impact sur le marché du crédit à l’habitat, comme en attestent les chiffres de CSA/Crédit Logement et de la Banque de France. Ceci alors même que le Covid-19 pourrait avoir des conséquences sur la conjoncture.