Les détecteurs de fumée sont désormais obligatoires

Dès ce dimanche, tous les logements doivent être équipés d'un détecteur de fumée.

Ce 8 mars, tous les logements doivent être équipées d’un détecteur de fumée. L’objectif étant de lutter contre les incendies domestiques, qui en France, se déclarent toutes les deux minutes. 800 décès par an sont dus à ces derniers, dont 80 % dus à l’intoxication par la fumée.

Le ministère du logement et la Fédération nationale des sapeurs-pompiers de France (FNSPF) avaient lancé en janvier dernier une campagne nationale de sensibilisation aux risques incendie « Bien équipé, bien préparé, je suis en sécurité ». Sylvia Pinel, la ministre du Logement, Bernard Cazeneuve, le ministre de l’Intérieur et Éric Faure, le président de la FNSPF, voulaient notamment sensibiliser sur l’importance de s’équiper d’un détecteur de fumée d’ici le 8 mars, lequel permet avant tout de sauver des vies, par l’émission d’un signal sonore en cas d’incendie, qui peut réveiller les habitants en cas d’incendie si les occupants du logement sont endormis.

Le ministère du logement rappelle que les détecteurs de fumée, en vente dans les grandes surfaces et magasins de bricolage, coûtent une vingtaine d’euros et sont à la charge du propriétaire du logement. Le locataire étant en charge de l’entretien et du changement des piles du détecteur. « Lors de son achat, il faut veiller à ce que le détecteur comporte le marquage CE et, dans cette catégorie, préférer ceux comportant le logo NF, qui assure un meilleur suivi de la qualité » rappelle le ministère, qui indique que le détecteur doit être placé « en hauteur, en priorité dans ou près des chambres et à distance des éléments de cuisson, des sources d’humidité et des gaz d’échappement ».

Les deux ministères et la Fédération nationale des Sapeurs-pompiers de France ont également rappelé à cette occasion les conseils de prévention en matière d’incendie, comme veiller à une installation électrique saine, et à l’entretien des installations électriques, de gaz, de chauffage ainsi que les conduits de cheminée.

 






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

La loi Alur rend obligatoire l’installation de détecteurs de fumée au sein de chaque logement; et clarifie les obligations de chacun des intervenants.
En résumé, le détecteur de fumée doit être acheté et installé par le propriétaire du logement, que celui-ci occupe son logement ou le loue.
Les arnaques sont nombreuses sur le marché, le mieux est de choisir son DAAF avec les mentions CE et NF pour réduire au maximum le risque d’acheter un produit défectueux…
La loi repousse l’obligation au 1er janvier 2016.
Il faut également rappeler qu’avec la mise en place de cette procédure au Royaume-Uni, le nombre d’incendies mortels a diminué de moitié à la suite de l’équipement de chaque foyer, un nombre non négligeable !

Signaler un abus
Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Un marché locatif « fortement touché par la récession », selon une étude

A l’initiative de Cushman & Wakefield, une étude rédigée par un think tank international composé de chercheurs et d’économistes du monde entier aborde les conséquences de la crise sanitaire sur l’immobilier de bureaux.


Jean-Pierre Berger, nouveau président du SCOT Sud-Loire

Il succède à Gaël Perdriau, maire de Saint-Etienne, président de Saint-Etienne Métropole.


Fermeture de la traversante entre la rue des Capucins et la rue Terme

Un segment de rue situé dans le premier arrondissement de Lyon est désormais fermé à la circulation de véhicules motorisés.


Alliance de Dynacité et de la CERA dans le logement intermédiaire

Les deux entités ont annoncé mercredi créer MyLi, une société spécialisée dans la production et la gestion de logements locatifs intermédiaires.


Fabien Bagnon, nouveau président de LPA

Le 13ème vice-président de la Métropole de Lyon chargé des mobilités actives été élu PDG de l’entreprise par le conseil d’administration de la SEM.


La commission permanente adopte des mesures face à la crise sanitaire

La commission permanente s’est réunie et a adopté une série de délibérations pour faire face à la crise sanitaire du Covid- 19.


Avec l’usage croissant du vélo, la mortalité des cyclistes augmente

Avec le passage du tour de France à Lyon, la préfecture a tenu à sensibiliser les usagers.


Les zones d’emploi des Métropoles regroupent la moitié de l’emploi de la région

L’Insee Auvergne-Rhône-Alpes a publié une étude, réalisée avec la Direccte, sur les nouvelles zones d’emploi de la région.


Le salon pour le logement des jeunes moins fréquenté du fait de la Covid


Cet événement qui se tient chaque année en septembre a pu être organisé en seulement quelques jours au sein de l’Hôtel de Ville de Lyon, suite à l’autorisation de la municipalité.


Rencontre prévue entre Eric Piolle et la majorité de Villeurbanne pour un partage d’expérience

Celle-ci aura lieu ce samedi.


En Auvergne-Rhône-Alpes, la population regroupée sur un dixième du territoire

Une récente étude de l’INSEE montré que les deux tiers de la population d’Auvergne-Rhône-Alpes se trouvaient, en 2016, localisés sur 11 % du territoire.


La centrale de production de froid de Dalkia opérationnelle à la Part-Dieu

Celle-ci amène une climatisation économe en énergie dans le quartier et participe à la climatisation de 70 bâtiments du quartier, dont la tour Part-Dieu, Silex, Sky56, ou encore le Campus Orange.


Travaux en cours pour le prolongement de la ligne de tramway T2

Dans l’optique de relier au printemps prochain Saint-Priest Bel-Air à Confluence, le SYTRAL démarre les travaux d’infrastructure.


La droite critique le cumul des mandats de Bruno Bernard


Le rassemblement de la droite et du centre à la Métropole de Lyon s’est fendu d’un communiqué critique suite à l’élection de Bruno Bernard en tant que président du Sytral.


Après la présentation du plan de relance, la FRTP veut des actes


Suite à la présentation de« France Relance », la fédération des travaux publics a salué « de réelles ambitions qui doivent se traduire en actes ».
» 6,7 milliards d’euros pour la rénovation énergétique au coeur du plan de relance