Pénibilité : pour la CAPEB, les arbitrages vont dans le bon sens

La confédération est plutôt satisfaite des annonces de Manuel Valls faites mardi sur le compte pénibilité, mais estime qu’elles doivent être malgré tout précisées.

La Capeb s’est montrée plutôt satisfaite des arbitrages du premier ministre sur le compte pénibilité. Mais la confédération demande tout de même dans un communiqué des précisions. Pour Patrick Liébus, Président de l’organisation, « la CAPEB constate que les Pouvoirs publics ont pris acte de l’inapplicabilité du compte pénibilité tel qu’il existe à ce jour. À défaut de le supprimer, ce qui aurait été la solution appropriée que la CAPEB défend avec vigueur depuis deux ans, il importait, a minima, de réduire la charge administrative de ce dispositif pour les entreprises ainsi que les lourdes responsabilités qu’il fait peser sur elles. Les annonces du Premier ministre vont dans ce sens ».

Mais le responsable note tout de même des clarifications à apporter sur ces points. ‘Elles restent cependant à préciser, notamment en ce qui concerne la définition de certains facteurs et le relèvement de certains seuils, et auraient mérité plus de 6 mois de délai supplémentaire pour être mises en œuvre dans de bonnes conditions» indique la confédération.

Pour elle, « la définition des référentiels métiers par les branches devrait être l’occasion d’alléger réellement les contraintes imposées aux entreprises et pourrait, en outre, lever ce qui pourrait être un nouveau frein à l’embauche dans les TPE ».

Surtout, la confédération se montre satisfaite de l’abandon des mesures individuelles, via une fiche individuelle. Reste néanmoins à élaborer ces référentiels, en vue d’une application au 1er juillet 2016. Elle a toutefois indiqué regretter que la mise en œuvre effective du compte pénibilité n’ait pas été repoussée au 1er janvier 2017.

La CAPEB est également satisfaite du fait que le Gouvernement ait décidé de ne pas imposer aux entreprises la tâche de comptabiliser les points et d’en transmettre le relevé à leurs salariés, en confiant ce rôle à la caisse d’assurance vieillesse.

Pour Patrick Liébus, « les entreprises ont besoin de sécurité, de stabilité et de simplicité, en particulier après trois années de crise qui ont asséché les trésoreries et vidé les carnets de commandes. Il est essentiel qu’elles n’aient pas à gérer des complications supplémentaires, comme le compte pénibilité. À l’heure où on annonce un début de reprise économique, qui n’est pas encore une réalité pour l’artisanat du bâtiment, il s’agit d’un élément important pour encourager les chefs d’entreprise et leur redonner confiance. Par ailleurs, la mise en œuvre du compte pénibilité ne doit pas occulter, ni arrêter, les actions de prévention engagées par le secteur du bâtiment avec l’OPPBTP pour améliorer les conditions de travail des salariés du secteur.»






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Vers une résiliation à tout moment de son assurance de prêt

La proposition de loi a été adoptée par l’Assemblée nationale.


Action Logement Auvergne-Rhône-Alpes a tenu sa convention annuelle

A l’occasion de cet évènement organisé au Palais de la Bourse de Lyon, l’organisme paritaire a signé une convention de partenariat avec la foncière solidaire du Grand Lyon.


Un deuxième comité de pilotage national de l’habitat inclusif

L’ambition du gouvernement est de faire de l’habitat inclusif « un pilier des politiques du logement pour les personnes ayant besoin d’être accompagnées dans leur autonomie ».


Un atelier de concertation grand public sur la ZFE ce mercredi

La concertation citoyenne sur la zone à faibles émissions de la Métropole de Lyon se poursuit jusqu’au 5 février. Le prochain atelier se déroule ce 24 novembre.


Saint-Bonnet-de-Mure : Alliade Habitat construit 40 logements

Ces logement ont été pensés avec le BIM.


Un protocole pour accélérer la production de logements intermédiaires

Le groupe Action Logement, le ministère du Logement et six partenaires ont signé un document pour mettre en place de nouveaux dispositifs favorisant la production dans ce segment.


Le PNR du Pilat, territoire rural en croissance soutenue

nullCe parc naturel régional, territoire rural en croissance démographique soutenue, dépend fortement des villes qui l’entourent, avec une double influence de Lyon et de Saint-Étienne.


La consultation sur le métro cumule déjà plus de 5.000 avis

nullLe SYTRAL a communiqué sur les résultats de la première phase de la grande consultation publique portant sur le développement du réseau métro.


Réaménagement de la rive droite du Rhône : la concertation est lancée


La Métropole et la Ville de Lyon ont annoncé avoir lancé la concertation préalable au réaménagement de la rive droite du Rhône du 8 novembre au 30 décembre.


La perspective de la note du SYTRAL rehaussée par Moody’s

L’agence de notation a annoncé rehausser à stable la perspective de la note Aa2 du SYTRAL.


La ligne C16 va accueillir les premiers bus électriques sur batterie

Le président du Sytral, Bruno Bernard, a présenté ce lundi à Lyon les premiers bus électriques dont la mise en service est prévue le 22 novembre sur cette ligne forte de transport en commun reliant Vénissieux à Villeurbanne. Ceux-ci fonctionnent exclusivement sur batterie.


Pour le climat, Grégory Doucet affirme l’importance de la coopération entre villes

Le maire de Lyon était en déplacement à Leipzig dans le cadre de l’assemblée générale d’ « Eurocities ».


Début de la concertation sur la 1ère étape de la ZFE

Ce mercredi, la 1ère étape de la concertation démarre sur le périmètre de l’actuelle zone à faible émission. Elle consiste en une interdiction des véhicules particuliers classés Crit’Air 5 et non classés en juillet 2022.


Thierry Kovacs réélu président du SMT AML

Le président de Vienne Condrieu Agglomération a été réélu président du syndicat des mobilités des territoires de l’aire métropolitaine Lyon Saint-Etienne.


France Rénov’, nouveau nom du service public de rénovation de l’habitat

Celui-ci délivrera à compter du 1er janvier 2022 l’information, le conseil et l’accompagnement des ménages.