« On oublie un peu les PME-TPE »

Thierry Malartre est le gérant d’Aires d’Entreprises. Il évoque la difficulté pour les PME de trouver des surfaces en accession sur Lyon intramuros.

Quelle est votre vision du marché en ce début de quatrième trimestre 2015?

Thierry Malartre : les volumes de l’année devraient être en baisse en bureaux. Une fois de plus, les gros dossiers vont masquer une situation de marché qui se dégrade. Nous sommes dans une logique très axée sur la production de grands ensembles locatifs lesquels s’inscrivent dans des logiques de vente à investisseurs. Du coup, le tissu local des TPE-PME, qui a toujours été le socle du marché, ne dispose pas de produits neufs accessibles, que ce soit en location ou acquisition. Or en acquisition, il y a un vrai potentiel de construction de petites unités pour des ventes à utilisateurs, mais la demande très importante des investisseurs constitue une solution de facilité pour les promoteurs..

Ce que j’appelle petites unités, ce sont des immeubles de 1000 à 3000 m², qui pourraient être acquis par des PME, en totalité ou en partie. Mais cette offre foncière intramuros n’existe pas. Le marché est orienté sur les grosses opérations, sur des aménagements longs et lourds, qui rendent les prix du foncier élevé. C’est dommage, car il y a une poche de demande en accession, qui est une demande élastique, qui se manifeste à partir du moment où il y a de l’offre. Une offre de petits immeubles aurait dû être développée, à l’image de Greenopolis, une opération qui a très bien marché dans le quartier de Vaise.

Sur des résiduels fonciers dans le 9ème arrondissement, sur Gerland, la demande est latente pour des emplacements de qualité. Il y a un véritable potentiel de développement en accession. Greenopolis est quasiment la seule opération développée ces dernières années et c’est un réel succès. Lorsque l’on opère sur des fonciers qui se traitent de gré à gré, sans portage d’aménageur, les fonciers sont moins onéreux. Or cette offre-là n’existe plus sur le marché, alors que nous aurons par ailleurs une situation d’abondance d’offre de taille importante destinée aux grandes entreprises. On oublie un peu les demandes des TPE-PME qui, cumulées, peuvent représenter des volumes consistants qui nous font défaut cette année.Pour lire la totalité de l'article, abonnez-vous ou identifiez-vous






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Ne devenez jamais locataire hlm dans la copropriété pour les raisons suivantes,en ce qui concernent les charges locatives vous aurez la double peine vous serez volé par votre bailleur social ainsi que par le syndic de la copropriété alors un seul mot d’ordre ,attention???.

Signaler un abus
Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Le confinement a impacté la construction de locaux

Le service des données et études statistiques (SDES) du ministère de la Transition écologique a dévoilé ce mercredi ses chiffres d’autorisations à la construction et de mises en chantier de locaux non résidentiels.


Mauvais semestre pour l’immobilier logistique

La crise du coronavirus a eu un impact négatif sur la demande placée, a souligné Arthur Loyd Logistique.


Nette baisse de la demande placée en Ile-de-France au 1er semestre

La demande placée de bureaux en Ile-de-France est en repli de 40 % par rapport au premier semestre de l’année dernière, selon Immostat. Ce dernier a également fait part des chiffres de l’investissement et de l’immobilier logistique.


Volume record de 3,2 milliards d’euros d’externalisations en 2019

JLL a fait part de son analyse du marché des externalisations en Europe.


Vers l’accueil d’une importante plateforme logistique au nord de Saint-Etienne Métropole

Axtom acquiert un foncier de près de 16 hectares dans la zone Opera Parcs. ID Logistics va y construire un important projet immobilier représentant 80 millions d’euros d’investissement.


CIEL 2020 : la CMA s’associe à la CCI


La 2ème édition du « carrefour de l’immobilier d’entreprise à Lyon » associera cette année la Chambre de métiers et d’artisanat du Rhône, qui avait organisé l’an dernier la première édition de « l’Artisan et le Territoire ».


Renouvellement de partenariat entre Bjorg et Rhenus

Les deux acteurs ont renouvelé leur partenariat pour une durée de six ans.


BNP Paribas Real Estate va davantage intégrer la biodiversité


Le conseil a indiqué s’engager à l’intégrer dans toutes ses activités en Europe.


DCB Logistics réalisera un projet de 13.500 m² à Corbas

La filiale du groupe DCB International y assurera la réalisation d’un centre de distribution et de messagerie.


Une certification pour de nombreux bâtiments du groupe La Poste

Le groupe obtenu la certification ISO 50001 pour 26 bâtiments situés en région Auvergne Rhône-Alpes.


Forte baisse du marché immobilier logistique au 1er trimestre

La demande placée sur le segment a acté une forte baisse en France sur la période, en chutant à 382.000 m².


6ème Sens Immobilier cède un immeuble à Décines

null
Le groupe a vendu un actif mixte situé rue Emile Zola.


Repli de la demande placée au 1er trimestre en Ile-de-France

Immostat a fait part des chiffres de transaction des bureaux au 1er trimestre. Une baisse importante de la demande a été constatée sur la période, de l’ordre de 39% par rapport à la même période de 2019.


Immobilier tertiaire : BNP Paribas Real Estate évoque un marché au ralenti

BNP Paribas Real Estate a fait part d’une étude sur les conséquences du Coronavirus sur les divers marchés immobiliers.


Le PIPA compte 7.620 emplois, dont plus de 6.000 CDI

Le syndicat mixte du parc industriel de la plaine de l’Ain a dévoilé ce jour les enseignements de la nouvelle édition de son enquête annuelle sur l’emploi.