Une économie de 34,2% sur les copropriétés gérées par Nexity

Nexity a communiqué aujourd’hui sur les charges énergétiques des copropriétés, qui ont nettement diminué suite à la libéralisation des marchés de l’énergie.

Nexity a communiqué aujourd’hui sur la réduction des charges énergétiques des copropriétés. Le groupe a en effet proposé aux copropriétés qu’il gère de profiter de la libéralisation des marchés de l’énergie, et notamment du gaz en optant pour le contrat à tarif indexé. Celles qui ont opté pour celui-ci ont en effet réalisé une économie cumulée de 34,2% sur 30 mois.

« L’obligation de souscrire un contrat de fourniture de gaz en offre de marché pour les copropriétés équipées d’un système de production de chaleur collectif est entrée en vigueur en 2 fois : le 1er janvier 2015 au plus tard pour celles dont la consommation dépasse les 200 Mwh/an et qui représentent près de 3.000 copropriétés de notre parc, et un an plus tard pour celles qui consomment plus de 150 Mwh/an » rappelle le groupe. Le groupe Nexity a profité de sa taille critique au niveau national pour proposer à ses clients copropriétaires des contrats cadres préférentiels.

Frédéric Verdavaine, Directeur général délégué des services immobiliers aux Particuliers chez Nexity, explique comment le groupe est parvenu à faire réaliser des économies à ses clients: « dans une logique de gestion responsable des copropriétés dont nous avons la charge, nous avons négocié, dès juillet 2013, un partenariat avec Gaz Européen : ce contrat cadre assure aujourd’hui à nos copropriétaires, un tarif préférentiel inférieur de 9% en moyenne au tarif régulé. En ajoutant cette remise à la forte baisse du prix du gaz de ces derniers mois, entre le 1er janvier 2014 et le 30 juin 2016, l’économie cumulée s’élèvera à 34,2% pour nos clients copropriétaires. Cette baisse du coût du gaz a été progressive et appliquée au mois le mois dans chacune des copropriétés ayant souscrit ce type de contrat »

La baisse du prix de l’énergie a profité pleinement aux clients, Nexity ayant choisi de privilégier le modèle des contrats à prix indexés plutôt qu’à prix fixes. Ils sont en effet plus souples (résiliables à tout moment), et permettent aux clients de bénéficier "de façon transparente, effective et immédiate des évolutions à la baisse des prix du gaz" souligne Nexity.

 






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


«Il ne se passe plus rien, on a posé les stylos»

Nicolas Bouscasse est le président de la Chambre du Rhône de la FNAIM. Il évoque avec Lyon Pôle Immo l’impact du second confinement sur le marché immobilier, en l’absence de possibilité de visites.


Reconfinement général à partir de vendredi


Le président de la République, Emmanuel Macron, a annoncé un reconfinement général à partir de ce vendredi pour lutter contre la reprise de l’épidémie de coronavirus.


Orpi s’insurge contre la perspective d’un encadrement des loyers


Mercialys : baisse limitée de la fréquentation

À l’occasion de la publication de ses résultats trimestriels, le groupe a fait état d’une amélioration tendancielle du taux de recouvrement des loyers.


Les loyers pourront augmenter de 0,46%


L’indice de référence des loyers, qui régit la révision des loyers en cours de bail, progresse légèrement, mais dans des proportions bien moindres qu’en 2019.


Thierry Repentin, nommé président de l’ANAH

Le maire de Chambéry a été nommé président du conseil d’administration de l’Anah, et succède ainsi à Nathalie Apperé, maire de Rennes et présidente de Rennes Métropole.


L’UNIS souhaite un observatoire des charges de copropriété

Relations partenariales avec les professionnels et les élus, encadrement des loyers, éco-rénovation : les sujets sont nombreux dans les prochains mois pour l’UNIS Lyon-Rhône.


«L’encadrement des loyers ne réglera pas le problème du manque de logements»


Patrick Lozano est le président de l’UNIS-Lyon-Rhône. Nous évoquons, avec celui qui a récemment été réélu pour trois ans à la tête de l’Union locale, la question de l’encadrement des loyers à Lyon et Villeurbanne.


Patrick Lozano réélu président de l’UNIS

Celui qui était déjà président de l’Union des syndicats de l’immobilier Lyon-Rhône a été renouvelé pour un mandat de 3 ans.


L’encadrement des loyers au centre d’intenses débats à la Métropole

Le conseil de la métropole de ce lundi a mis en lumière d’importantes divisions en matière de vision sur le logement entre les différents groupes politiques.


Accès au logement : une charte de lutte contre les discriminations

Cette charte a été signée par le gouvernement et les professionnels de l’immobilier.


La convention Patrimonia 2020 ouvre ses portes pour 2 jours


Cette convention ouvre les 1er et 2 octobre au centre des congrès de Lyon, à la Cité internationale, dans le 6ème arrondissement.


Rénovation des copropriétés : les professionnels de l’immobilier s’engagent

Les professionnels de la FNAIM, de Plurience et de l’UNIS s’engagent sur la rénovation de 50.000 copropriétés sur trois ans.


Loi de finances 2021 : un budget logement de 16,2 milliards d’euros

Bercy a dévoilé ce lundi son projet de loi de finances 2021. La hausse du budget logement s’élève à 390 millions d’euros.


« Nous avons un objectif volontariste »


Renaud Payre est le vice-président de la Métropole en charge de l’habitat, du logement social et de la politique de la ville. Nous évoquons avec lui les nouvelles orientations de la Métropole en matière de logement, notamment social, et les premières mesures qu’elle souhaite prendre, comme l’encadrement des loyers.