«Près d’une centaine de logements sont construits chaque année depuis 5 ans»

Yves Blein est le maire de Feyzin. Il évoque l’opération Fasinum, dans le quartier des Razes, et, plus globalement, la politique d’habitat dans sa commune.

Quel est l’état de la demande de logements sur Feyzin ?

Nous faisons face à une liste d’attente importante, tant de la part de personnes de la commune – avec des décohabitations, des jeunes qui veulent prendre leur indépendance – que des personnes de la zone sud-est…

Ces dernières veulent se rapprocher de Lyon ?

Pas forcément… C’est même le contraire : certaines personnes veulent s’éloigner de la ville dense et venir dans une commune plus équilibrée avec beaucoup d’espaces verts. Ce qui est le cas de Feyzin, contrairement à l’image que l’on peut avoir d’elle … C’est une commune de seconde couronne qui est à l’intersection entre la ville et la campagne. Feyzin, tout comme Irigny, sont des communes qui ont gardé un caractère naturel assez prononcé. Nous sommes attentifs au maintien de ce cadre de vie assez équilibré.

La demande est forte en logement social, mais aussi en matière d’accession libre...

Nous essayons de produire des logements locatifs libres, en accession, en accession sociale. Nous essayons de faire des programmes qui correspondent à cette demande. Feyzin est à un peu plus de 25% de logements sociaux.

Vous êtes donc d’ores et déjà dans les objectifs de la loi SRU…

Nous imposons quand même aux opérations nouvelles de rester au minimum à 25% de logements sociaux. Nous subissons la pression de l’agglomération, avec beaucoup de demandes de constructions. On fait en sorte de rester à ce minimum de 25%.

Combien de logements sont produits en tout sur Feyzin ?

Près d’une centaine de logements sont construits chaque année depuis 5 ans. Nous avions eu une petite baisse du fait des contraintes d’urbanismes liées à l’établissement du PPRT. Il y avait peu de visibilité pour les promoteurs. Mais désormais, les choses sont stabilisées. Nous sommes en fin d’enquête publique, et nous connaissons bien les règlements applicables. Paradoxalement, cela va redonner de l’oxygène : certaines zones sont moins contraintes. Une opération comme celle-ci se fait aujourd’hui alors qu’elle n’aurait sans doute pas pu se faire il y a quelques années…

Pourquoi ?

Nous sommes passés, en matière de prévention des risques, d’une doctrine déterministe à une doctrine probabiliste. Auparavant, on essayait de déterminer le pire des scénarios et on en tirait les conséquences en matière d’urbanisme… Désormais, nous essayons de déterminer toutes les probabilités qu’un accident se produise et on construit les scénarios. Nous ne sommes donc plus systématiquement engagés dans la pire des situations. Certaines zones se sont ainsi durcies, comme celles qui sont les plus près de la raffinerie, avec des expropriations. Dans les zones plus éloignées, les choses se sont au contraire assouplies parce qu’on mesure mieux l’impact d’un éventuel accident.

» Feyzin : visite du chantier de la résidence le « Fasinum »






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Renaud Payre, nouveau président de l’OFS métropolitain

Le vice-président de la Métropole de Lyon délégué à l’habitat, au logement social et à la politique de la ville, a été élu ce lundi président de l’organisme de foncier solidaire métropolitain.


«Il y aura un plan piéton métropolitain»


Bruno Bernard est le président de la Métropole de Lyon. Nous évoquons avec lui l’opération de pétionisation « la voie est libre », organisée ce week-end à Lyon et Villeurbanne.


Et Perrache s’ouvrit au sud…


Le pavillon sud de la gare de Perrache, qui permet un accès direct aux quais par la place des archives, a été inauguré ce mardi.


Villeurbanne veut l’encadrement des loyers au 1er janvier

null
Cédric Van Styvendael, maire de Villeurbanne, organisait ce jeudi une conférence de presse durant laquelle il a évoqué diverses thématiques.


«Suivant les époques, on a associé la ville au végétal ou on l’a dissociée»


Frédéric Ségur est responsable ingénierie et prospective du patrimoine végétal de la Métropole de Lyon. Nous évoquons avec lui l’exposition « La ville-forêt. Vers une nouvelle culture urbaine », présentée au CAUE


Steel, un nouveau pôle commercial, a ouvert à Saint-Étienne

Après plusieurs mois de report en raison de la Covid, l’inauguration de ce centre commercial majeur de l’entrée Est de la ville a été réalisée ce mercredi.


Le NPNRU Minguettes-Clochettes, ligne forte du mandat à Vénissieux

Michèle Picard, maire de Vénissieux et vice-présidente de la Métropole de Lyon, organisait vendredi dernier sa conférence de presse.


L’Europe retient l’offre d’un consortium piloté la SPL Lyon Confluence

La Commission Européenne a retenu l’offre du consortium Scale, coordonné par la SPL. Il s’agit du plus gros réseau de villes européennes engagées dans la lutte contre le réchauffement climatique.


Hélène Geoffroy, nouvelle présidente de la SERL


Le conseil d’administration du groupe SERL s’est réuni ce lundi. Les administrateurs, dont certains sont des nouveaux administrateurs représentant la Métropole de Lyon, ont élu la nouvelle présidente de la structure.


Projet de salle Aréna à Décines-Charpieu : la concertation continue

Des sessions de visites de terrain sont organisées ce samedi 12 septembre.


Décès de Pascal Garrido, ancien président d’Epures

L’ancien maire de la Talaudière et ancien président de l’agence d’urbanisme stéphanoise est décédé, à l’âge de 76 ans.


«Le projet Foch Sully est vertueux»

Philippe Madelrieux est le vice-président de la FNAIM de la Loire. Nous évoquons avec lui le programme Action Coeur de Ville développé sur Roanne, le projet Foch Sully, ainsi que le dispositif Denormandie.


Le maire de Lyon acte le maintien d’une parcelle végétalisée dans le 1er arrondissement

Un projet immobilier, qui avait été contesté par l’ancienne maire d’arrondissement au 33 rue du Bon Pasteur, ne se fera finalement pas.


«La crise ne remet pas en cause l’idée de développer le tram, les télécabines et les bus»

Béatrice Vessiller est la nouvelle vice-présidente de la Métropole de Lyon en charge de l’urbanisme et du cadre de vie. Nous évoquons avec elle les transports, le renouvellement urbain, et les changements à venir dans le quartier de la Part-Dieu.


«La Saulaie peut être la 1ère étape de la reconquête des berges du Rhône»

Béatrice Vessiller est vice-présidente de la Métropole de Lyon en charge de l’urbanisme et du cadre de vie. Nous évoquons avec elle les projets urbains de La Saulaie et du Vallon des hôpitaux.