A Lyon, il faut 5 ans pour que l’achat immobilier soit rentable par rapport à la location

A Lyon, 5 années sont nécessaires pour que l'achat soit plus avantageux que la location. C’est bien plus qu’à Saint-Etienne, Grenoble, ou Clermont-Ferrand.

Pour la troisième année, la courtier Meilleurtaux.com a réalisé une étude comparant la location et l’achat immobilier. Et, cette année, on constate qu’il faut désormais moins de temps pour qu’un achat soit rentabilisé par rapport à la location. « Nous observons une baisse importante de la durée de détention moyenne pour rentabiliser l’acquisition d’une résidence principale par rapport à la location » indique Maël Bernier, directrice de la communication de Meilleurtaux.com, dans un communiqué.

Au niveau national, l’acquisition est ainsi rentabilisée en moyenne au bout de 16 ans pour 30 m², soit 3 ans de moins qu’en 2014 et 1 année de moins qu’en 2015. Il faut, selon cette même étude, 2,5 ans pour rentabiliser un 70 m², soit 2,5 années de moins qu’en 2014 et 1,5 année de moins qu’en 2015.

5 ans à Lyon

« Comme lors de nos précédentes études, nous observons que la rentabilité de l’achat immobilier d’une résidence principale varie selon la surface ; en effet, plus la surface achetée est grande, plus vite l’achat sera intéressant par rapport à la location, et les chiffres de 2016 confirment à nouveau cette tendance de fond », ajoute Maël Bernier, porte-parole et Directrice de la communication de Meilleurtaux.com. Selon elle, la baisse des taux d’emprunt combinée à la faiblesse du taux d’épargne augmente l’attractivité de l’acquisition par rapport à la location.

Le nombre d’années nécessaire pour que l'achat soit plus avantageux que la location est différent selon les villes. Au niveau national, Le Havre, Mulhouse, et Limoges sont les villes où cette durée est la plus courte, avec un an nécessaires. Soit un niveau très éloigné des 5.5 années nécessaires à Boulogne-Billancourt, et des 6,5 années à Paris.

A Lyon, il faut 5 ans pour que l'achat soit plus avantageux que la location. C’est bien plus que dans les autres villes de la Région, comme Saint-Etienne, Grenoble, ou Clermont-Ferrand, où il faut 2 ans.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

C’est faux, il faut 13 ans en moyenne. Je vous invite à regarder le tableau en bas de cette page : http://www.meilleurtaux.com/credit-immobilier/simulation-de-pret-immobilier/acheter-ou-louer.html

Signaler un abus

À Paris ça se compte en plusieurs décennies la rentabilité, sans compter l’apport monumental qu’il faut avoir hérité avant (c’est pas avec les loyers et les salaires qu’on peut mettre 200K de côté…). Bref, c’est pas qu’on ne veut pas acheter, c’est qu’on ne peut pas, et pourtant, on bosse!

Signaler un abus
Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


L’encadrement des loyers validé sur Lyon et Villeurbanne

La mise en place de l’encadrement des loyers sur Lyon et Villeurbanne, qui avait demandée par la Métropole de Lyon, a été validée par un décret du 2 septembre.


La justice suspend les arrêtés interdisant les expulsions locatives à Vénissieux

nullMichèle Picard a défendu le 17 août dernier ces arrêtés, à l’occasion d’une seconde audience en référé devant le Tribunal Administratif de Lyon.


Le poste « loyer » nourrit la hausse du coût de la vie étudiante

La FAGE a fait part, comme avant chaque rentrée, de son indicateur du coût de la rentrée et du coût de la vie pour les étudiantes et étudiants.


Loi climat et résilience : l’impact sur l’immobilier et les transports

Après plusieurs mois d’examen et une commission mixte paritaire conclusive, les députés et les sénateurs ont adopté cette semaine ce projet de loi qui aura un impact important en matière de végétalisation, d’isolation des bâtiments ou sur la qualité de l’air via de nouvelles ZFE.


La contemporanéité des APL, une réforme bénéfique pour les caisses de l’État

nullLa réforme des allocations personnalisées au logement, désormais calculées sur les revenus des 12 derniers mois avec une révision trimestrielle, ont permis à l’État d’économiser 1,1 milliard d’euros.


Une possible hausse des loyers de 0,42%

L’indice de référence des loyers a été dévoilé mardi dernier par l’INSEE. Celui-ci permet de réviser les loyers en cours de bail, mais aussi lors d’une relocation.


Pas d’augmentation des impayés de loyer

C’est ce que rapporte l’observatoire des impayés de loyer`. S’ils n’augmentent pas, la vigilance et la prévention restent nécessaires, selon le ministère.


Un guide pour aider les locataires en situation d’impayés de loyer

Le ministère du logement et l’ANIL, ont publié ce document dans une optique de prévention des expulsions locatives.


Les loyers globalement stables à Lyon

La FNAIM a, lors de son point semestriel, fait un point sur le marché locatif, qui est en phase de rattrapage.


Loyers stables au premier trimestre 2021

L’INSEE a fait part de ses indices des loyers d’habitation (ILH) au titre du premier trimestre 2021, mais aussi de l’ILAT et de l’indice des loyers commerciaux.


Hausse mesurée des loyers selon Clameur

nullLors de la présentation de son nouvel outil à Lyon, l’observatoire a fait part de ses derniers chiffres d’évolution de loyers.


Clameur a présenté à Lyon son nouvel outil

L’observatoire des loyers a présenté au siège de l’UNIS Lyon-Rhône son nouvel outil, qui se veut au bénéfice des contributeurs.


La Métropole de Lyon met en place une aide exceptionnelle aux dépenses de logement

Il s’agit là d’une évolution du fonds d’urgence pour les impayés de loyers et de charges de copropriété vers une aide totalisant un million d’euros pour l’année 2021.


Les loyers pourront être réévalués de 0,09%

L’INSEE a fait état de ses indices de prix à la consommation jeudi, et de son indice de référence des loyers, qui régit l’évolution des loyers.
» L’indice de référence des loyers


La Ville de Lyon a présenté sa PPI 2021-2026

nullLe projet de programmation pluriannuelle des investissements 2021-2026 a été présenté ce jeudi devant le conseil municipal. Il comprend notamment des élements en matière de logement.