Saint-Etienne Métropole bientôt… Métropole

Le vote à l'Assemblée nationale du projet de loi relatif au statut de Paris et à l'aménagement métropolitain ouvre la voie à l’acquisition du statut de Métropole par la communauté urbaine.

Gaël Perdriau s’est félicité jeudi du vote positif à l'Assemblée nationale du projet de loi relatif au statut de Paris et sur l'aménagement métropolitain. Pour le maire de Saint-Etienne et président de la communauté urbaine Saint-Etienne Métropole, il s’agit d’ « une victoire pour notre territoire l'aboutissement d'un travail engagé dès le printemps 2014 ».

La communauté urbaine de Saint-Etienne devrait en effet devrait donc, selon toute vraisemblance devenir la 15ème Métropole française. "Nous venons de vivre ce matin un moment capital pour le développement et le devenir de notre territoire. En effet, l'Assemblée nationale vient de voter, en séance publique, l'article 41 du projet de loi relatif au statut de Paris et sur l'aménagement métropolitain, qui permet à Saint-Étienne et à son agglomération d'obtenir le statut de Métropole. Je me réjouis de cette belle victoire pour notre territoire et l'ensemble de ses habitants » a indiqué jeudi l’élu dans un communiqué.

Reste toutefois quelques étapes : la procédure d'urgence ayant été engagée par le gouvernement, le projet de loi passera devant une commission mixte paritaire, puis, dans la foulée, en 2ème lecture au Sénat et, enfin, avant les fêtes de fin d'année, à l'Assemblée nationale, qui aura alors le dernier mot pour un ultime vote.

Déjà des discussions avec le département

Gaël Perdriau a ainsi remercié « tout ceux qui m'ont accompagné, notamment mes collègues maires qui m'ont accordé leur confiance  pour que ce projet puisse aboutir, d'abord en soutenant le passage en communauté urbaine, puis aujourd'hui en Métropole, ainsi que les fonctionnaires qui se sont fortement impliqués ».

Il a également rappelé le travail que ceci a demandé, notamment en termes de présentation des avantages d’un tel statut aux élus et intercommunalités proches, et en termes de rencontre avec les membres du gouvernement, notamment André Vallini, Jean-Michel Baylet, et Manuel valls.

Il rappelle qu’il a d'ores-et-déjà avec le président du département de la Loire, Bernard Bonne, sur les transferts de compétences dus à cette modification de statut du département vers notre agglomération.

« Je suis persuadé, et c'est la raison pour laquelle j'ai agi sans relâche et avec détermination, qu'en devenant la 15ème  Métropole française sur 22 créées, nous allons avoir davantage de capacités d'action et de force pour nous affirmer tant au niveau national qu'à l'échelle européenne. Ce nouveau statut favorisera un développement harmonieux de notre agglomération dans des domaines tels que l'économie, les infrastructures, la santé publique, l'enseignement supérieur ou encore l'aménagement du territoire, tout le territoire, qu'il soit en zones urbaine, rurale ou péri-urbaine, au bénéfice de l'intérêt général, des habitants et des acteurs du monde économique ».

 






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Fin de la pédagogie pour les voies de covoiturage M6/M7

null
Les automobilistes seuls à bord de leur véhicule et empruntant ces voies pourront, dès ce lundi, être verbalisés.


Vers davantage de sécurité pour le Boulevard Urbain Est

La Métropole de Lyon et la ville de Vaulx-en-Velin ont annoncé mettre en place des mesures immédiates, suite au décès d’un cycliste.


La définition de « logement décent » élargie

Ceci va permettre d’exclure les premières passoires énergétiques du marche locatif.


Les professionnels de l’événementiel en quête de visibilité

Ceux-ci souhaitent une date prévisionnelle et de modalités de réouverture des activités événementielles.


La Région soutient un centre superviseur urbain mutualisé

La Région s’engage à hauteur de 100.000 euros pour le futur centre superviseur urbain mutualisé de 5 communes du sud-ouest lyonnais : Grigny, Pierre-Bénite, Vernaison, Charly et Saint-Genis-Laval.


28 millions d’euros de travaux immobiliers pour les policiers du Rhône

La démarche, qui s’inscrit dans le cadre du plan de relance, portera sur la réalisation de projets de rénovation et de modernisation des bâtiments de la police nationale.


La ligne de bus express 15E mise en service entre Gare d’Yvours et Bellecour

null
Cette nouvelle ligne offre désormais une desserte du sud-ouest lyonnais via la voie métropolitaine M7.


Auvergne-Rhône-Alpes approche des 8 millions d’habitants

null L’INSEE a fait part ce jour des populations légales des territoires, dont ceux des régions et des départements.


Saint-Étienne poursuit son rebond démographique

La préfecture de la Loire compte aujourd’hui plus de 175.000 habitants, et conforte un peu plus sa position de deuxième ville d’Auvergne Rhône-Alpes.


Nouvelle réunion sur la liaison Lyon – Saint-Étienne

La préfecture a fait un point sur la poursuite des projets d’amélioration des déplacements multimodaux entre les métropoles de Lyon et Saint-Étienne.


L’aide aux loyers et prêts immobiliers prolongée et élargie

Cette aide exceptionnelle avait été mise en place par Action Logement pour les salariés fragilisés par la crise.


Une concertation engagée entre le gouvernement et Action Logement

Le ministère du logement, le ministère des comptes publics et Action Logement engagent une concertation au service de la relance économique et sociale, et de la transformation du groupe.


Marceau Immo crée sa première filiale à Lyon

Le spécialiste de l’acquisition et de la valorisation d’immeubles résidentiels anciens a pour objectif d’investir dès 2021 entre 10 et 20 millions d’euros en cœur de ville.


Clap de fin pour le feuilleton Rhônexpress


Le SYTRAL va verser 29,87 millions d’euros à la société Rhônexpress SAS et 1,9 millions d’euros à Transdev Rail Rhône du fait de la la résiliation de la concession.


Bruno Bernard devient 1er vice-président du GART

Il agira ainsi aux côtés de Louis Nègre, le président du groupement des autorités responsables des transports.