Travail illégal à la Grande Halle : Léon Grosse dément toute implication

Le groupe a indiqué qu’il n’était pas incriminé dans l’affaire de travailleurs détachés sur le chantier de la Grande Halle.

Léon Grosse est « résolument opposé et engagé dans la lutte contre toute forme de travail illégal » a indiqué le groupe hier dans un communiqué. Le préfet, Michel Delpuech, avait suspendu le 9 décembre par arrêtés préfectoraux, et ce pour une durée d’un mois, les activités de deux sociétés étrangères et d’une entreprise française sur les chantiers « Fireworks » à Rilleux-la-Pape et « La Grande Halle », dans le 7ème arrondissement de Lyon. Un chantier sur lequel travaillent plusieurs entreprises, dont Léon Grosse.

Un rapport de l’inspection du travail avait mis en évidence que les deux entreprises étrangères avaient pour seul but de fournir de la main d’oeuvre non déclarée en France. Le rapport faisait également apparaître que ces sociétés avaient apporté leur main d’oeuvre, sous couvert de détachements, à l’entreprise française, leur donneur d’ordre et employeur pour les chantiers à Rilleux-la-Pape et à Lyon 7ème.

Plusieurs lots

Léon Grosse a pour sa part tenu à mettre les choses au clair, après la parution d’un article dans la presse web laissant entendre que Léon Grosse était incriminé dans cette affaire de travailleurs détachés. « C'est évidemment totalement faux » a indiqué le groupe. Le journal qui avait rapporté cette information a, depuis, fait paraître un démenti. « L'opération Grande Halle à Gerland est portée par le Maître d'Ouvrage Gecina qui a alloti le chantier en 4 macro lots avec une entreprise mandataire pour chaque macro lot » indique Léon Grosse.

Léon Grosse est mandataire du macro lot structure, qui comprend le terrassement, le soutènement, le gros œuvre, la couverture, la charpente métallique, l’étanchéité, le VRD, l’espace vert, et l’ascenseur. Les 3 autres macro lots comprennent le macro lots façade, porté par le mandataire Lenoir Metallerie, le macro lot technique, porté par le mandataire Hervé Thermique, et le macro lots finitions, porté par le mandataire SAPE (entreprise de cloison doublage).

« Il n'y a donc aucune relation contractuelle entre l'entreprise Léon Grosse et les mandataires des 3 autres macro lots, ainsi que leurs co-traitants et sous-traitants. L'arrêté préfectoral concerne une interdiction d'activité de l'entreprise SAPE uniquement » indique le groupe Léon Grosse. « L'entreprise Léon Grosse n'est donc nullement concernée par cet arrêté » souligne l’entreprise.

 






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Emmanuelle Wargon promeut un modèle durable pour les maisons individuelles

nullLa ministre déléguée au Logement, Emmanuelle Wargon, a rappelé jeudi ses priorités lors du discours de clôture de l’opération « Habiter la France de demain ». Mais ses propos sur la place de la maison individuelle ont été vivement commentés, l’obligeant à répondre vendredi aux critiques des fédérations.


Le chantier du prolongement du métro B accueille les «Coulisses du Bâtiment»

nullBruno Bernard, président du SYTRAL, et Samuel Minot, président de BTP Rhône et Métropole, étaient présents jeudi au lancement de la 19ème édition de ce temps d’échanges et de visite.


Un plan régional pour combler la pénurie de main-d’œuvre

Par le plan « Retour au travail », la Région Auvergne-Rhône-Alpes vise à proposer 10.000 formations nouvelles sur les métiers en tension. Notamment dans le BTP


Charbonnières-les-Bains : pose de la première pierre de « L’Éloge »

nullLe groupe Alila a posé mardi la première pierre d’une future résidence en présence d’élus et partenaires.


Le Pôle Habitat de la FFB se félicite de la prolongation du PTZ

Celui-ci sera prolongé jusqu’à fin 2023 dans les conditions actuelles, a indiqué la ministre.


Projet de loi de finances 2022 : hausse du budget dédié au logement

Le ministère chargé du Logement voit son budget rehaussé de 1 milliard d’euros, pour atteindre 17,15 milliards d’euros.


« Les terrasses » de l’Hôtel-Dieu récompensées par une pyramide d’argent

nullLa fédération des promoteurs immobiliers d’Auvergne organisait il y a 10 jours sa traditionnelle cérémonie des pyramides à l’Hôtel de Ville de Clermont-Ferrand. L’occasion pour les présidents de Clermont Auvergne Métropole et de la FPI régionale de faire un point sur ce marché plutôt dynamique.


Une «Prime Accession» de 10.000€ pour les primo-accédants dans le neuf

null
Cette prime est accordée par Action Logement, qui souhaite par ce biais compléter son dispositif d’aides à destination des salariés aux revenus modestes.


Hausse des permis de construire et des mises en chantier

Le service des données et des études statistiques du ministère de la Transition écologique a fait part de ses chiffres mensuels sur le logement.


Réactions plutôt positives suite aux annonces de Jean Castex

La FFB et In’li ont réagi au discours du Premier ministre devant le congrès de l’USH.


Permis de construire bloqués : la Métropole et la FPI organisent un suivi

C’est ce qu’ont indiqué le président de la FPI en région lyonnaise et le vice-président de Metropole de Lyon en charge de l’habitat lors de la cérémonie des pyramides d’argent 2021.


Un service dédié à la cession / reprise d’entreprise artisanale

Ce service est développé à la CAPEB Rhône et Grand Lyon pour les entreprises. En Auvergne–Rhône-Alpes, ce sont 18% de chefs d’entreprises artisanales qui ont plus de 55 ans.


Saint-Laurent-de-Mure : Edouard Denis et Em2c vont lancer«Esprit Village»

nullCe programme participe au nouveau visage du centre-bourg de Saint-Laurent-de-Mure. Il comprendra une cinquantaine de logements.


La dépense des agents dans le domaine du logement a baissé en 2020

Le rapport du compte du logement 2020 a été publié ce lundi.


Les ventes de logements neufs n’ont pas retrouvé leurs niveaux d’avant crise

La FPI, qui présentait jeudi les chiffres du deuxième trimestre de son observatoire statistique, a noté que les réservations ont certes rebondi, mais n’ont toujours pas retrouvé leurs niveaux de 2019.