Travail illégal à la Grande Halle : Léon Grosse dément toute implication

Le groupe a indiqué qu’il n’était pas incriminé dans l’affaire de travailleurs détachés sur le chantier de la Grande Halle.

Léon Grosse est « résolument opposé et engagé dans la lutte contre toute forme de travail illégal » a indiqué le groupe hier dans un communiqué. Le préfet, Michel Delpuech, avait suspendu le 9 décembre par arrêtés préfectoraux, et ce pour une durée d’un mois, les activités de deux sociétés étrangères et d’une entreprise française sur les chantiers « Fireworks » à Rilleux-la-Pape et « La Grande Halle », dans le 7ème arrondissement de Lyon. Un chantier sur lequel travaillent plusieurs entreprises, dont Léon Grosse.

Un rapport de l’inspection du travail avait mis en évidence que les deux entreprises étrangères avaient pour seul but de fournir de la main d’oeuvre non déclarée en France. Le rapport faisait également apparaître que ces sociétés avaient apporté leur main d’oeuvre, sous couvert de détachements, à l’entreprise française, leur donneur d’ordre et employeur pour les chantiers à Rilleux-la-Pape et à Lyon 7ème.

Plusieurs lots

Léon Grosse a pour sa part tenu à mettre les choses au clair, après la parution d’un article dans la presse web laissant entendre que Léon Grosse était incriminé dans cette affaire de travailleurs détachés. « C'est évidemment totalement faux » a indiqué le groupe. Le journal qui avait rapporté cette information a, depuis, fait paraître un démenti. « L'opération Grande Halle à Gerland est portée par le Maître d'Ouvrage Gecina qui a alloti le chantier en 4 macro lots avec une entreprise mandataire pour chaque macro lot » indique Léon Grosse.

Léon Grosse est mandataire du macro lot structure, qui comprend le terrassement, le soutènement, le gros œuvre, la couverture, la charpente métallique, l’étanchéité, le VRD, l’espace vert, et l’ascenseur. Les 3 autres macro lots comprennent le macro lots façade, porté par le mandataire Lenoir Metallerie, le macro lot technique, porté par le mandataire Hervé Thermique, et le macro lots finitions, porté par le mandataire SAPE (entreprise de cloison doublage).

« Il n'y a donc aucune relation contractuelle entre l'entreprise Léon Grosse et les mandataires des 3 autres macro lots, ainsi que leurs co-traitants et sous-traitants. L'arrêté préfectoral concerne une interdiction d'activité de l'entreprise SAPE uniquement » indique le groupe Léon Grosse. « L'entreprise Léon Grosse n'est donc nullement concernée par cet arrêté » souligne l’entreprise.

 






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Logement : Gérard Collomb fustige la politique de la Métropole

Dans un tweet écrit avant l’ouverture du 82e congrès HLM à Lyon Eurexpo, Gérard Collomb a commenté sur twitter « la chute » en matière de production de logements.


Le 82e congrès HLM s’ouvre ce mardi à Lyon

Le congrès organisé par l’Union sociale pour l’habitat se tiendra sur trois jours à Eurexpo. Il accueillera ce mardi le ministre du logement, Olivier Klein.


Givors : convention de renouvellement urbain approuvée pour Les Vernes

La Métropole de Lyon a approuvé lors d’un conseil métropolitain la convention de renouvellement urbain pour le quartier « Les Vernes ».


Immobilier neuf : le marché lyonnais devrait passer sous les 3.000 ventes en 2022

La FPI et le CECIM ont présenté les chiffres de réservations de logements neufs en région lyonnaise. L’occasion de tirer la sonnette d’alarme sur une production trop faible.


Avant le congrès HLM, les élus font pression pour une régulation du foncier


Avant le congrès de l’USH qui se tiendra cette semaine à Lyon, les élus de toute la France ont signé, dans le JDD, un appel à la régulation du foncier pour faire face à la crise du logement.


Devant les promoteurs, la Métropole dit souhaiter une régulation des prix du foncier

Béatrice Vessiller et Renaud Payre ont, à l’occasion des pyramides d’argent de la fédération des promoteurs immobiliers, exprimé leurs ambitions en matière de production de logements.


Villeurbanne : inauguration des résidences « Cosmopolis » et « Arch »


Ces résidences développées par Rhône Saône Habitat et Cogedim ont été inaugurées le 14 septembre. La première comprend des logements en bail réel solidaire. Le maire et du vice-président de la Métropole de Lyon, ont, à cette occasion, appelé à une régulation du foncier.


Pyramides d’Argent : le campus EM Lyon remporte le Grand prix régional

La Fédération des Promoteurs Immobiliers de la Région Lyonnaise organisait mercredi 14 septembre sa cérémonie des Pyramides, qui s’est tenue à l’Embarcadère. Cogedim a été lauréat pour ce projet développée à Gerland.


Assises du BTP : le Gouvernement annonce 13 premières mesures

nullCes mesures visent à « soutenir et simplifier les opérations économiques du secteur ».


« Nous, promoteurs, n’achetons pas des fonciers chers de gaieté de coeur »

nullPascal Boulanger est le président de la fédération des promoteurs immobiliers (FPI). Nous évoquons avec lui son ressenti après la présentation des premières mesures prises suite aux Assises du bâtiment et des travaux publics, mais aussi les problématiques en matière de foncier.


Pour la CAPEB, les Assises sont un 1er pas encourageant mais encore insuffisant

13 premières mesures issues des Assises du bâtiment et des travaux publics ont été annoncées pour soutenir et simplifier les opérations économiques du secteur. Le résultat est jugé insuffisant pour répondre à l’inquiétude des entreprises artisanales du bâtiment.


La FFB salue les mesures découlant des Assises du BTP

nullCe premier rendu valide, selon la fédération du bâtiment, quelques-unes de ses propositions.


Nouvelle baisse des réservations de logements neufs

Le repli est particulièrement sensible sur les ventes en bloc et celles destinées aux particuliers investisseurs, selon les derniers chiffres de la FPI.


La FFB révise à la baisse ses prévisions d’activité 2022

null
La fédération du bâtiment a mis à jour ses prévisions au regard de l’impact du contexte macroéconomique et géopolitique.


A Saint-Étienne, un marché de l’immobilier neuf désormais sous-offreur

C’est ce que révèle le dernier observatoire de l’habitat dévoilé par Epures. Le marché de l’immobilier neuf dans le Sud Loire a frôlé, l’an dernier, les 500 ventes.