Clermont-Ferrand : une hausse des prix de l’immobilier de 3.8% en 2016

A l’occasion de la présentation des chiffres du CRPI, la FNAIM a fait un point sur le marché de la transaction et de la location en Auvergne et à Clermont-Ferrand.

Laurent Gamot, vice-président de la FNAIM Auvergne, a évoqué, au cours de la rencontre du CRPI, les principaux chiffres de transactions sur l’ancienne région. « Les ventes se portent bien depuis septembre 2016 » explique le professionnel, qui a constaté une accélération en fin d’année. « Cela correspond à la période où l’on a commencé à annoncer une hausse des taux. A croire que cette promesse de hausse a dopé le marché… » note Laurent Gamot.

En préambule, le responsable a présenté les chiffres nationaux en termes de ventes et de prix. Sur la seule Auvergne, les transactions se sont révélées être en hausse de 5.8% sur un an, 28.430 unités. Au sein de ce total, on notera que les ventes sur le seul département du Puy-de-Dôme concentrent à elles seules 48% du total, avec 13.706 transactions (+6%). La reprise a été particulièrement sensible dans le Cantal (+9.2% à 3005 ventes) et dans la Haute-Loire (+8% à 4951 ventes), un peu moins dans le département de l’Allier (+2.5% à 6769 ventes).

Cette moindre performance de l’Allier peut toutefois s’expliquer par une hausse des prix de vente. « Dans l’Allier, les prix ont augmenté de 8.7%, ce qui est considérable, et largement au-dessus de la moyenne nationale » note le professionnel. Dans les autres départements, les prix ont baissé de 2.1% dans le Puy-de-Dôme, mais ont progressé de 0.6% dans le Cantal, et de 4.7% en Haute-Loire. En moyenne, dans la Région, les prix ont ainsi augmenté de 1.3%.

Clermont : un marché dynamique

Sur Clermont-Ferrand, Laurent Gamot note que « le prix moyen a considérablement augmenté, de 3.8%, à 1954€ le m², lorsque le département est plutôt en fléchissement ». La hausse du pouvoir d’achat immobilier permet, pour une même mensualité de 1000 euros sur 20 ans, d’acquérir 3.7 m² supplémentaire par rapport à l’année dernière.

Sur la ville, le loyer médian s’établit à 470€, soit 10,8€ le m². Le délai de location s’établit , lui, à 87 jours. « Ces chiffres sont très variables selon les saisons. Il y a de la vacance locative. Mais on sait que, dès que la période estivale arrive, cette vacance diminue ». La rentabilité locative brute est, pour sa part, de 6.6%. « Clermont est une ville très intéressante pour les investisseurs. C’est un rendement qui est très correct. On se situe dans le haut du tableau au niveau national » a indiqué l’agent.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


« Nous avons un objectif volontariste »


Renaud Payre est le vice-président de la Métropole en charge de l’habitat, du logement social et de la politique de la ville. Nous évoquons avec lui les nouvelles orientations de la Métropole en matière de logement, notamment social, et les premières mesures qu’elle souhaite prendre, comme l’encadrement des loyers.


La crise sanitaire a un impact mesuré sur les prix, selon la FNAIM

La fédération a fait état en fin de semaine dernière de sa dernière note de conjoncture.


Une hausse des prix de l’immobilier à deux chiffres à Lyon

Les indices Notaires-Insee des prix des logements anciens montrent une nouvelle hausse des prix malgré le confinement.


Dans le 6ème arrondissement de Lyon, les prix dépassent les 7.000€ le m2

C’est le constat tiré par LPI Seloger, qui publiait ce mercredi son baromètre mensuel.


« Nous sommes dans un marché où la demande est très forte »


Philippe Madelrieux est le vice-président de la FNAIM de la Loire. Nous évoquons avec lui les grandes tendances observables depuis la fin du confinement sur le marché immobilier de Roanne et de Roannais agglomération.


Prix de l’immobilier: des hausses à deux chiffres à Lyon et Saint-Étienne


LPI-Seloger a fait état de son dernier baromètre mensuel, qui montre une activité toujours marquée par la fin du confinement.


Les prix de l’immobilier étaient toujours en forte hausse en France au 1er trimestre

Les indices Notaires-INSEE des prix des logements anciens ont été publiés ce lundi.


Laforêt décrit un marché immobilier en mode «rattrapage»


Le réseau d’agences franchisés faisait part ce mardi de son point marché semestriel. Malgré une activité soutenue depuis la fin du confinement, il appelle à un plan de relance pour le secteur.


La demande reste soutenue, constate Century 21

null
Le réseau d’agences franchisées faisait aujourd’hui son point trimestriel sur le marché immobilier en France et en Auvergne-Rhône-Alpes


La FNAIM anticipe une baisse des ventes et une stabilisation des prix


La fédération nationale de l’immobilier tenait mardi matin sa conférence de presse visant à tirer un bilan du premier semestre 2020.


Quel bilan pour les prix de l’immobilier sur un mandat ?

Sur les six dernières années, les prix ont évolué de manière assez différente suivant les différentes villes d’Auvergne-Rhône-Alpes.


Immobilier : les prix continuent de monter, selon LPI-Seloger

Le baromètre mensuel fait état d’une chute des ventes, mais également de prix orientés à la hausse. La raréfaction de l’offre est en cause.


Les prix de l’immobilier en hausse à Lyon après la fin du confinement

null
Meilleurs Agents fait état ce mardi de son baromètre national des prix de l’immobilier.


Les prix de l’immobilier accéléraient encore au 1er trimestre

Selon l’indice INSEE-notaires, les indices des prix des logements anciens accéléraient nettement avant la crise du Covid-19.


Immobilier : les prix continuaient d’augmenter fin avril, selon LPI-SeLoger

null
D’après les chiffres compilés par le baromètre, seules les ventes immobilières étaient en net repli fin avril.