Des investissements pour les lycées de la Région

Laurent Wauquiez, président de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, a visité lundi deux lycées à Clermont-Ferrand et Feurs. Il a annoncé des investissements pour les établissements gérés par la collectivité.

Laurent Wauquiez, Président d’Auvergne-Rhône-Alpes, était lundi, pour la rentrée des classes, en visite dans deux lycées de la région, à Clermont-Ferrand et à Feurs. Suite à ce déplacement, la Région a tenu à faire un point sur les investissements de la Région dans les lycées.

« Un lycéen sur six d’Auvergne-Rhône-Alpes est aujourd’hui accueilli dans un établissement en mauvais ou très mauvais état, ce n’est pas acceptable. Grâce à un plan d’économie inédit de 130 millions d’euros en 2016, la Région va investir dès cette année dans un Plan Marshall d’1,5 milliard d’euros en faveur de nos lycées», a indiqué l’élu dans un communiqué.

Mauvaise anticipation des besoins

La Région souligne qu’un lycéen sur six d’Auvergne-Rhône-Alpes est accueilli dans un établissement en mauvais ou très mauvais état. « Au fil des années, l’état des lycées de la Région n’a cessé de se dégrader », indique-t-elle, en soulignant « des évolutions démographiques non-anticipées ». La Région Auvergne-Rhône-Alpes connaît une dynamique démographique importante et continue (+11.000 élèves en 2 ans). Entre 2015 et 2025, ce sont près de 20 000 jeunes lycéens qui devront pouvoir être accueillis dans les établissements de la Région, dans l’équivalent de 8 à 10 lycées supplémentaires.

Elle met en avant un fort déséquilibre entre Rhône-Alpes et l’Auvergne. En Auvergne, le Plan pluriannuel des investissements était, selon elle, « déconnecté de l’état des bâtiments, très dégradé, puisque 40% des lycées du Cantal sont aujourd’hui en mauvais ou très mauvais état, 31% dans le Puy-de-Dôme et 28% en Haute-Loire ».

Constructions

Elle note également que des établissements se trouvent en surcapacité préoccupante. « En Rhône-Alpes, certains lycées, saturés par le flux démographique, fonctionnent avec des ajouts de classes supplémentaires dans des ‘préfabriqués’ à chaque rentrée scolaire ».

La Région va ainsi engager la construction d’un nouveau lycée à Clermont-Ferrand, dans le quartier Saint-Jean. Il se substituera à deux lycées d’enseignement professionnel, le lycée Camille Claudel et le lycée Marie Curie.

Ce lycée se substituera au projet initié en 2015 par la majorité précédente, qui ne comprenait pas la construction d’un internat. Le projet permettra de répondre au besoin d’un nouveau lycée à Clermont-Ferrand mais aussi à celui d’un besoin d’un internat qui bénéficiera à l’ensemble du bassin clermontois. Ils auront pour effet d’augmenter de 600 places d’internat la capacité d’accueil à Clermont-Ferrand soit une augmentation de 40%, permettant ainsi aux jeunes auvergnats d’étudier à Clermont.

Hausse des effectifs

Quant au lycée du Forez, à Feurs, celui-ci est implanté dans des bâtiments conçus pour accueillir environ 600 élèves, aux normes pédagogiques du début des années 1980. Or les effectifs atteignaient 907 élèves à la rentrée 2016. Ceci est représentatif de certains établissements de la région, où les effectifs atteignent 150% de la capacité d’accueil. Cette hausse des effectifs a eu, à Feurs, pour effet d’exercer une certaine pression sur les locaux, notamment sur les salles banalisées, scientifiques, les locaux de vie scolaire et sur le restaurant scolaire. Pour y faire face, la Région déploie une douzaine de salles modulaires supplémentaires, ainsi que des sanitaires. Les trois dernières salles viennent d’être déployées à l’été 2017, équipées en mobilier et informatique et sont mises en service à cette rentrée.

La demi-pension et la salle de restauration ont également été rénovées et améliorées ainsi que les façades et les huisseries. En septembre 2016, la Région a voté une enveloppe spécifique, de 4 millions d’euros pour la création d’un bâtiment scientifique en modulaires. Elle a, par ailleurs, engagé des travaux de sécurisation qui sont en service cette rentrée.

La Région a engagé la construction d’un bâtiment modulaire pôle scientifique afin de regrouper les enseignements scientifiques et de répondre aux besoins en termes de surfaces pour 4 millions d’euros. Les travaux sont prévus entre avril et octobre 2019.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


La foire de Lyon mettra Londres en avant, du 23 mars au 2 avril

Cette année, la foire de Lyon mettra Londres à l’honneur, avec un positionnement inédit de l’événement grâce à deux univers, « Maison » & « Boutique ».


Le salon de l’immobilier de Lyon se tiendra du 16 au 18 mars

null
Comme chaque année, cet évènement, organisé par Comexposium, se tiendra durant 3 jours à la cité internationale de Lyon. Les salons immobiliers de Grenoble et Saint-Etienne se tiendront le même week-end.


Le vélo en pleine expansion à Lyon

null
L’année 2017 a été marquée par une nouvelle hausse du trafic vélo de l’ordre de 10% dans la Métropole.


Part-Dieu: les travaux du pôle d’échanges impactent l’accès au métro B

Un nouvel accès au métro B a été aménagé, face au centre commercial de la Part‐Dieu du fait des travaux préparatoires du réaménagement du pôle d’échanges multimodal.


L’UNAM tire le bilan de la conférence de consensus

L’union des aménageurs et lotisseurs a porté au cours de celle-ci des propositions visant à sécuriser et encourager la construction en secteur aménagé.


Mermoz devient un “quartier de reconquête républicaine”

null
Le ministre d’État et ministre de l’Intérieur, Gérard Collomb, a lancé ce jeudi la police de sécurité du quotidien. 30 premiers quartiers ont été fléchés sur 2018-2019 pour initier cette démarche.


Jacques Mézard a clos la conférence de consensus

Le ministre de la Cohésion des territoires, Jacques Mézard, a clôturé la conférence de consensus sur le logement.
» L’UNAM tire le bilan de la conférence de consensus


Le plan « Grand Froid » appliqué dans la Métropole de Lyon

Le préfet du Rhône a, lundi, activé ce dispositif. 21 départements ont, en tout, fait de même, en vue d’ouvrir de nouvelles places et renforcer la veille sociale et les maraudes.


BPNL: le calendrier des fermetures en février 2018

La Métropole de Lyon réalise des travaux de mise aux normes de sécurité des tunnels du boulevard périphérique nord de Lyon.


Inauguration de la crèche « l’escale de Nelly »

Ceci s’inscrit dans une volonté d’un meilleur accueil de la petite enfance dans ce secteur Berthelot/Epargne, en pleine expansion.


Lyon va accueillir « Interaction 18 »

La Métropole accueillera la conférence professionnelle annuelle dédiée au design d’interaction, organisée par l’association internationale IxDA.


Wauquiez met la pression sur Macron avant sa visite en Auvergne

null
Avant la visite du président de la République en Auvergne, le président des républicains demande un engagement ferme pour la LGV reliant Paris à Lyon en passant par Clermont-Ferrand.
» Auvergne-Rhône-Alpes dénonce la réforme de l’apprentissage


Saint-Etienne : Perdriau remercie Collomb pour la rénovation du commissariat

Le maire de Saint-Etienne, Gaël Perdriau, a remercié le ministre de l’Intérieur pour la future rénovation du commissariat central de la ville, situé cours Fauriel.


Auvergne-Rhône-Alpes dénonce la réforme de l’apprentissage

La Région Auvergne-Rhône-Alpes a critiqué la réforme qui, selon elle, recentralise et fragilise les centres de formation.


« Il faut que nous abordions tous les sujets, y compris ceux qui fâchent »

null
Gaël Perdriau est maire de Saint-Etienne, président de Saint-Etienne Métropole. Il préside également, depuis le 1er janvier, le pôle métropolitain.