Des investissements pour les lycées de la Région

Laurent Wauquiez, président de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, a visité lundi deux lycées à Clermont-Ferrand et Feurs. Il a annoncé des investissements pour les établissements gérés par la collectivité.

Laurent Wauquiez, Président d’Auvergne-Rhône-Alpes, était lundi, pour la rentrée des classes, en visite dans deux lycées de la région, à Clermont-Ferrand et à Feurs. Suite à ce déplacement, la Région a tenu à faire un point sur les investissements de la Région dans les lycées.

« Un lycéen sur six d’Auvergne-Rhône-Alpes est aujourd’hui accueilli dans un établissement en mauvais ou très mauvais état, ce n’est pas acceptable. Grâce à un plan d’économie inédit de 130 millions d’euros en 2016, la Région va investir dès cette année dans un Plan Marshall d’1,5 milliard d’euros en faveur de nos lycées», a indiqué l’élu dans un communiqué.

Mauvaise anticipation des besoins

La Région souligne qu’un lycéen sur six d’Auvergne-Rhône-Alpes est accueilli dans un établissement en mauvais ou très mauvais état. « Au fil des années, l’état des lycées de la Région n’a cessé de se dégrader », indique-t-elle, en soulignant « des évolutions démographiques non-anticipées ». La Région Auvergne-Rhône-Alpes connaît une dynamique démographique importante et continue (+11.000 élèves en 2 ans). Entre 2015 et 2025, ce sont près de 20 000 jeunes lycéens qui devront pouvoir être accueillis dans les établissements de la Région, dans l’équivalent de 8 à 10 lycées supplémentaires.

Elle met en avant un fort déséquilibre entre Rhône-Alpes et l’Auvergne. En Auvergne, le Plan pluriannuel des investissements était, selon elle, « déconnecté de l’état des bâtiments, très dégradé, puisque 40% des lycées du Cantal sont aujourd’hui en mauvais ou très mauvais état, 31% dans le Puy-de-Dôme et 28% en Haute-Loire ».

Constructions

Elle note également que des établissements se trouvent en surcapacité préoccupante. « En Rhône-Alpes, certains lycées, saturés par le flux démographique, fonctionnent avec des ajouts de classes supplémentaires dans des ‘préfabriqués’ à chaque rentrée scolaire ».

La Région va ainsi engager la construction d’un nouveau lycée à Clermont-Ferrand, dans le quartier Saint-Jean. Il se substituera à deux lycées d’enseignement professionnel, le lycée Camille Claudel et le lycée Marie Curie.

Ce lycée se substituera au projet initié en 2015 par la majorité précédente, qui ne comprenait pas la construction d’un internat. Le projet permettra de répondre au besoin d’un nouveau lycée à Clermont-Ferrand mais aussi à celui d’un besoin d’un internat qui bénéficiera à l’ensemble du bassin clermontois. Ils auront pour effet d’augmenter de 600 places d’internat la capacité d’accueil à Clermont-Ferrand soit une augmentation de 40%, permettant ainsi aux jeunes auvergnats d’étudier à Clermont.

Hausse des effectifs

Quant au lycée du Forez, à Feurs, celui-ci est implanté dans des bâtiments conçus pour accueillir environ 600 élèves, aux normes pédagogiques du début des années 1980. Or les effectifs atteignaient 907 élèves à la rentrée 2016. Ceci est représentatif de certains établissements de la région, où les effectifs atteignent 150% de la capacité d’accueil. Cette hausse des effectifs a eu, à Feurs, pour effet d’exercer une certaine pression sur les locaux, notamment sur les salles banalisées, scientifiques, les locaux de vie scolaire et sur le restaurant scolaire. Pour y faire face, la Région déploie une douzaine de salles modulaires supplémentaires, ainsi que des sanitaires. Les trois dernières salles viennent d’être déployées à l’été 2017, équipées en mobilier et informatique et sont mises en service à cette rentrée.

La demi-pension et la salle de restauration ont également été rénovées et améliorées ainsi que les façades et les huisseries. En septembre 2016, la Région a voté une enveloppe spécifique, de 4 millions d’euros pour la création d’un bâtiment scientifique en modulaires. Elle a, par ailleurs, engagé des travaux de sécurisation qui sont en service cette rentrée.

La Région a engagé la construction d’un bâtiment modulaire pôle scientifique afin de regrouper les enseignements scientifiques et de répondre aux besoins en termes de surfaces pour 4 millions d’euros. Les travaux sont prévus entre avril et octobre 2019.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Petite baisse de la demande de crédits à l’habitat

Selon la Banque de France, qui publiait vendredi son enquête au titre du mois de septembre auprès des banques sur la distribution du crédit, celle-ci ne marque pas d’inflexions particulières.


Davantage de bornes pour voitures électriques dans la Métropole

La Métropole de Lyon soutient le développement de l’électromobilité sur le territoire en facilitant l’accès des opérateurs privés au domaine public.


Clôture des rendez-vous 2018 de « Habiter et Se Loger »

Ces rencontres, qui ont permis des échanges entre la collectivité et les différents acteurs de l’habitat sur le territoire métropolitain, se sont achevées ce lundi.


David Kimelfeld a signé le pacte ZFE-État-Métropoles

Le président de la Métropole de Lyon a signé ce lundi ce pacte au ministère de la Transition écologique et solidaire.


La FFB s’inquiète pour le CITE et le RGE

La fédération a déploré, sur le CITE, le revirement du gouvernement sur ses engagements pris fin 2017.


Une tarification combinée LPA-TCL depuis ce lundi

Depuis lundi, Lyon Parc Auto et le SYTRAL ont lancé une tarification combinée entre TCL et LPA.


La CAPEB pousse à l’élargissement du périmètre du CITE

La confédération de l’artisanat et des petites entreprises du bâtiment veut, en ce sens, voir un élargissement du projet de loi de finances 2019.


Vers des métropoles à deux vitesses ?

Une réunion a eu lieu lundi entre 5 présidents de Métropoles et Emmanuel Macron, avec pour objectif de répliquer le modèle lyonnais de fusion entre départements et Métropoles sur le territoire de ces dernières. Une initiative qui irrite Gaël Perdriau, président de Saint-Etienne Métropole.


Lyon : la hausse des prix de l’immobilier ralentit, selon LPI-Seloger

Si nombre d’arrondissements enregistrent toujours des hausses à deux chiffres sur un an à Lyon, une baisse des prix est observée sur trois mois.


Métropole de Lyon : les élus LR contre le passage du « périph » à 70 km/h

null
Dans un communiqué le groupe « LR et apparentés » s’est positionné contre la limitation de la vitesse maximale sur le périphérique de l’autoroute A7 jusqu’à la porte du Valvert.


Altarea Cogedim a inauguré son nouveau siège régional

L’immeuble Archivea, dans lequel ont emménagé les collaborateurs du groupe, est situé au 57 rue Servient dans le 3ème arrondissement de Lyon.


GRDF va s’installer sur 5.600 m² à Jean Macé

CBRE a accompagné la direction régionale sud-est du groupe dans sa future installation lyonnaise en 2020.


Le périphérique de Lyon bientôt limité à 70 km/h

Le président de la Métropole, David Kimelfeld, a, à l’occasion d’une visite de presse sur le site de la caserne Raby à Bron, annoncé l’abaissement de la vitesse maximale du « périph » de 90 km/h à 70 km/h.


Lyon : la FPI alerte sur la baisse des ventes de logements neufs et la hausse des prix


La fédération des promoteurs immobiliers a alerté lundi sur la hausse prévisible des prix du logement neuf.


Lyon 8 : « Carré Sésame » a été inauguré

null
Le foyer d’accueil médicalisé « Carré Sésame » à destination des personnes atteintes d’autisme, a été inauguré il y a une semaine rue Challemel Lacour.