Baisse des ventes de logements neufs au deuxième trimestre

Après 10 trimestres de hausse continue, la fédération des promoteurs immobiliers a fait état hier d’un recul des ventes par rapport au deuxième trimestre de l’année précédente.

Le marché du logement neuf se porte bien. En témoigne les réservations des 12 derniers mois, qui, à 152 834 unités, sont toujours en nette hausse sur douze mois, de l’ordre de 12,4% par rapport aux 12 mois précédents. De même, les mises en vente, avec 111.605 lancements commerciaux, enregistrent une hausse de 5,5% sur la même période. Avec 37.387 lancements commerciaux au deuxième trimestre et près de 66.000 depuis le début de l’année, le nombre de logements mis en vente n’a jamais été aussi haut depuis la création de l’Observatoire FPI en 2010. « La profession est bien au rendez ‐ vous de la relance de la construction. La FPI reste néanmoins vigilante à certains signes qui reflètent une forme d’attentisme chez les acquéreurs », note la fédération.

La fédération a en effet fait part pour la première fois depuis 10 trimestres d’une baisse du nombre total de logements réservés au deuxième trimestre, avec 40 121 logements vendus au détail, en bloc ou en résidences gérées, en repli de 1,1% par rapport au deuxième trimestre 2016.

"Pas une surprise"

Ce sont les ventes au détail qui ont subi la baisse la plus importante, de l’ordre de 4,2 %, tant sur le front de l’accession à la propriété (‐6,4 %) que de la vente aux investisseurs (‐2,2 %). Seules les ventes en bloc, en hausse de 28,3 %, à 6.650 unités permettent de contenir le repli global des ventes, et notamment en Ile‐de‐France.

Cette baisse trimestrielle n’est « pas une surprise pour les promoteurs », note la FPI. « Ils constatent, ces dernières semaines, une forme d’attentisme chez leurs clients, directement lié aux incertitudes concernant les décisions gouvernementales à venir. En effet, le flou sur l’avenir des mécanismes de soutien (Pinel et PTZ, qui ont pourtant fait leurs preuves) et sur les contours du futur impôt sur la fortune immobilière (IFI), sape la confiance des acquéreurs », indique la fédération.

Seul élément positif découlant d’une offre dynamique et d’une demande anémiée : on observe une légère reconstitution de l’offre, de l’ordre de 4% pour les logements neufs disponibles à la vente. Le délai d’écoulement est même en hausse à 9,9 mois, contre 9 mois à fin mars.

Tension dans les métropoles

Mais une tension est observable dans certaines métropoles comme à Bordeaux (6,2 mois de stock) ou encore à Nantes (7,1). Si bien que les prix sont hausse de 1,6% par rapport au deuxième trimestre 2016, une progression plus marquée en en Ile‐de‐France (+0,3 %) qu’en « Province » (+2,9 %).

Selon Alexandra François‐Cuxac, présidente de la fédération des promoteurs, « ces tendances montrent que la relance de la construction appelle de la part de l’Etat, pour être effective et durable, trois actions complémentaires et simultanées : la solvabilisation de la demande, la libération de l’offre, ainsi qu’un choc de simplification. C’est sur ces trois axes que la FPI espère des initiatives fortes du Gouvernement ».

Si l’on cumule les six premiers mois de l’année, les réservations totales de logements neufs sont toutefois assez nettement supérieures (+5,3%) à celles des six premiers mois de 2016, soit un niveau historiquement haut.

Hausse des prix à Lyon

Les prix des logements neufs continuent de progresser, avec une hausse de 3,6% au deuxième trimestre à Lyon, à 4.031€ le m², contre 3.890€ le m² au deuxième trimestre 2016. C’est également le cas dans l’ensemble des grandes agglomérations d’Auvergne-Rhône-Alpes comme Clermont-Ferrand Métropole (+6.3% à 3.240€, contre 3.049 au deuxième trimestre 2016) ou Grenoble Métropole (+4.5% à 3.783€, contre 3.619€ au deuxième trimestre 2016).






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


«Pour l’instant, il n’y a pas de suroffre»

null
Cédric Serre est le président de l’observatoire évolutif de l’immobilier local (OEIL) Auvergne et responsable de la FNAIM Auvergne Entreprise. Nous évoquons avec lui les chiffres du premier trimestre en matière de réservations de logements.


Activité soutenue au 1er trimestre pour l’artisanat du bâtiment

La CAPEB, confédération de l’artisanat des petites entreprises du bâtiment, a fait un premier bilan portant sur les trois premiers mois de l’année au niveau national. En Auvergne-Rhône-Alpes, la croissance est également présente, mais la prudence reste de mise.


La crise sanitaire a eu un impact limité sur l’activité de Vicat

Le chiffre d’affaires consolidé au 31 mars 2021 du groupe basé à L’Isle d’Abeau est en hausse de 22,1%.


Xerfi trace des perspectives de rebond pour la promotion à horizon 2023

nullXerfi a fait état de la publication d’une étude intitulée : « Quelles stratégies de rebond pour les groupes de promotion immobilière ? ».


Léger mieux pour la construction de logements au 1er trimestre

Les logements autorisés ont progressé de 1% par rapport au dernier trimestre 2020, alors que les mises en chantier de logement sont estimées en hausse de 3,2%.


«La hausse des prix va continuer, c’est mathématique»

nullINTERVIEW – Philippe Layec est le président de la fédération des promoteurs immobiliers (FPI) en région lyonnaise. Nous évoquons avec lui l’évolution du marché du logement neuf dans la Métropole, la nouvelle offre en BRS, mais aussi la modification n°3 du PLU-H.


Charly : inauguration de «Prélude»

nullGrandLyon Habitat et Alila ont inauguré ce mercredi cette résidence entièrement dédiée au logement social.


À Lyon, baisse des ventes de logements neufs et nette hausse des prix

nullLa FPI en région lyonnaise a présenté les chiffres des ventes dans le collectif neuf pour le premier trimestre 2021. Les réservations reculent de 18%. Les prix dépassent les 6.000€ le m² à Lyon.


Les perspectives restent toujours bonnes dans le bâtiment

En avril, les perspectives personnelles d’activité dans le bâtiment restent élevées, selon la dernière enquête mensuelle de conjoncture dans l’industrie du bâtiment publiée par l’INSEE.


La hausse des prix des matériaux fait craindre des retards sur les chantiers

null
Samuel Minot, président de la fédération BTP Rhône et Métropole, tenait une visioconférence de presse pour alerter sur les conséquences de la hausse majeure des prix des matériaux. Laquelle pourrait à terme impacter les marges des entreprises du secteur et certains chantiers du territoire de la Métropole de Lyon.


Alila vise une nouvelle année de croissance en 2021

Le promoteur spécialisé dans la construction de logements abordables organisait mardi 13 avril une conférence de presse. Il a fait part au cours de celle-ci de ses chiffres 2020 et de ses ambitions pour 2021.


La CAPEB Auvergne-Rhône-Alpes alerte sur la flambée des prix des matériaux

null
Selon la confédération, l’artisanat du bâtiment est « en danger ».


Les fédérations évoquent un « succès collectif » sur la RE2020

null
Un accord a été trouvé sur la RE2020 dans le cadre du CSCEE du 13 avril. Les organisations signataires se sont félicitées de celui-ci.


GrandLyon Habitat a été agréé en tant qu’OFS

L’office public de l’habitat métropolitain a obtenu en février les agréments préfectoraux en tant qu’organisme foncier solidaire.


Bâtiment : renforcement de la collaboration de la FFB et de Pôle emploi

nullLa FFB et Pôle emploi renforcent leur collaboration pour accompagner les entreprises dans leurs besoins en recrutement