Macron lève le voile sur un pan de son plan logement

Le président de la République était en déplacement à Toulouse ce lundi. Il a annoncé la création de 50.000 places supplémentaires pour le logement d’urgence.

Le président de la République était en visite ce lundi à Toulouse. Et, à cette occasion, le chef de l’Etat a dévoilé un pan de la vaste réforme du logement que le ministre de la cohésion des territoires, Jacques Mézard, annoncera mercredi prochain. Emmanuel Macron a, lors de ce déplacement, annoncé vouloir faire sortir 100.000 personnes de situations très précaires. Ceci va notamment passer par la création de 50.000 places supplémentaires pour le logement d’urgence.

Il a en outre rappelé les carences des politiques du logement successives, quatre millions de personnes étant mal logées, alors même que 40 milliards d'euros sont consacrés chaque année au logement. Concernant le logement d’urgence, le plan prévoit la création de 50.000 places d'hébergement supplémentaires, dont 10.000 en pension de famille et 40.000 en intermédiation locative.

Construction de logements très sociaux

Le chef de l’Etat veut accroître la construction de logement neufs, par la construction, sur l’ensemble du quinquennat, de 40.000 logements très sociaux par an dès 2018. Il veut par ailleurs faire augmenter massivement la construction de logements dans le parc libre, à la faveur d’une réduction des exigences des normes environnementales et sociales. «Notre pays en construit trop peu, car notre système est bloqué par la surréglementation», a indiqué Emmanuel Macron. Il a d’ailleurs indiqué vouloir diminuer cette surréglementation afin de la rendre « plus pragmatique, y compris sur des normes qui relèvent de très bons sentiments, quelques fois environnemental et social »

Du fait de la saturation des structures d'accueil et de la hausse des demandes d'hébergement d'urgence, cette construction de logements permanents devrait permettre de dégager des économies en 2-3 ans, a indiqué Emmanuel Macron, en économisant des nuitées d’hôtel. Il a indiqué vouloir assurer une rotation au sein du parc social en y faisant entrer beaucoup plus de monde, et en activant une politique de baisse des prix des logements sociaux.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Inauguration de la résidence « Les Glunières »

La résidence composée de 22 logements vise à installer des familles de gens du voyage installées sur ce site depuis 30 ans.


« Il faut du logement pour tous »

null
Nous évoquons avec Michèle Picard, maire de Vénissieux, l’opération Arboreo, mais aussi la résidence de la Glunière, récemment livrée.
» Vénissieux : inauguration d’Arboréo
» Vénissieux: inauguration de la résidence « Les Glunières »


Baisse des APL : des élus LR dénoncent un « soutien coupable » de la Métropole

Dans une tribune pour le prochain magazine de la Métropole, le groupe LR dénonce un soutien implicite de cette dernière à la politique nationale, qui implique une baisse du pouvoir d’achat des bénéficiaires des aides sociales.


Mobilisation des bailleurs sociaux pour la semaine des personnes handicapées

La Fédération des Offices Publics de l’Habitat se mobilise pour la semaine européenne pour l’emploi des personnes handicapées.


La FFB intervient sur l’article 52 de la loi de finances

Jacques Chanut, le président de la fédération du Bâtiment, a rappelé les conséquences négatives en termes d’emploi que pourrait produire un arrêt brutal de l’investissement HLM, tout en appelant au dialogue.


Villefontaine : 95 nouveaux logements pour les jeunes en formation

La « Maison des Compagnons du Devoir et du Tour de France » a été inaugurée samedi 28 octobre dans cette commune du nord Isère par Résidences Sociales de France, une société de 3F/ groupe Action Logement.


L’article 52 de la loi de finances, amendé mais adopté

L’article visant à réduire les aides personnalisées au logement, tout en imposant des baisses de loyers aux bailleurs sociaux, a fait l’objet d’amendements, mais a été, au final, adopté.


Les élus et le monde HLM montent au front contre la réforme des APL

null
L’article 52 de la loi de finances 2018 pourrait mettre à mal les finances des bailleurs sociaux. Ceux-ci, appuyés par des élus, tentent d’amender cette réforme.


« Il n’y a pas de cagnotte !»

Laurent Goyard est le directeur général de la fédération des OPH. Il évoque le projet de réforme des APL, qui pourrait avoir un effet très négatif sur les offices.


Saint-Priest : lancement des travaux de résidentialisation de Mansart-Farrère

Le lancement symbolique des travaux a été réalisé samedi.


Emmanuel Macron veut ponctionner les « réserves » du monde HLM

Lors d’une interview télévisée diffusée sur TF1 et LCI, le président de la République a tenté d’expliquer son action, notamment en matière de logement.


Logement et immobilier : ce que prévoit la loi de finances

Le projet de loi de finances 2018 valide les annonces réalisées il y a quelques jours par le ministre du logement, Jacques Mézard, dans le cadre du plan logement. Lyon Pôle Immo a listé les principales mesures contenues dans ce « PLF 2018 ».


Un congrès HLM sous haute tension

Le projet de baisse des APL, couplée à une diminution des loyers de la part des bailleurs, inquiète le mouvement HLM. Et les propos du ministre mardi n’ont pas rassuré les acteurs du logement social.


Recentrage du Pinel, réforme des APL : le plan du gouvernement

Jacques Mézard et Julien Denormandie ont présenté ce mercredi la stratégie logement du Gouvernement.
» La FFB déplore la fin du PTZ et du Pinel en zone détendue
» La LCA-FFB indignée par la disparition du PTZ et du Pinel dans certaines zones
» Une stratégie logement « de bon sens », selon Bernard Cadeau


Jean-Paul Bret sceptique sur les mesures gouvernementales

null
Le maire de Villeurbanne a, mardi, affiché son opposition à plusieurs projets gouvernementaux, dont la taxe d’habitation, ou encore la baisse des loyers dans les logements sociaux. Il a également évoqué le lycée Pierre Brossolette.