Macron lève le voile sur un pan de son plan logement

Le président de la République était en déplacement à Toulouse ce lundi. Il a annoncé la création de 50.000 places supplémentaires pour le logement d’urgence.

Le président de la République était en visite ce lundi à Toulouse. Et, à cette occasion, le chef de l’Etat a dévoilé un pan de la vaste réforme du logement que le ministre de la cohésion des territoires, Jacques Mézard, annoncera mercredi prochain. Emmanuel Macron a, lors de ce déplacement, annoncé vouloir faire sortir 100.000 personnes de situations très précaires. Ceci va notamment passer par la création de 50.000 places supplémentaires pour le logement d’urgence.

Il a en outre rappelé les carences des politiques du logement successives, quatre millions de personnes étant mal logées, alors même que 40 milliards d'euros sont consacrés chaque année au logement. Concernant le logement d’urgence, le plan prévoit la création de 50.000 places d'hébergement supplémentaires, dont 10.000 en pension de famille et 40.000 en intermédiation locative.

Construction de logements très sociaux

Le chef de l’Etat veut accroître la construction de logement neufs, par la construction, sur l’ensemble du quinquennat, de 40.000 logements très sociaux par an dès 2018. Il veut par ailleurs faire augmenter massivement la construction de logements dans le parc libre, à la faveur d’une réduction des exigences des normes environnementales et sociales. «Notre pays en construit trop peu, car notre système est bloqué par la surréglementation», a indiqué Emmanuel Macron. Il a d’ailleurs indiqué vouloir diminuer cette surréglementation afin de la rendre « plus pragmatique, y compris sur des normes qui relèvent de très bons sentiments, quelques fois environnemental et social »

Du fait de la saturation des structures d'accueil et de la hausse des demandes d'hébergement d'urgence, cette construction de logements permanents devrait permettre de dégager des économies en 2-3 ans, a indiqué Emmanuel Macron, en économisant des nuitées d’hôtel. Il a indiqué vouloir assurer une rotation au sein du parc social en y faisant entrer beaucoup plus de monde, et en activant une politique de baisse des prix des logements sociaux.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Jean-Paul Bret sceptique sur les mesures gouvernementales

null
Le maire de Villeurbanne a, mardi, affiché son opposition à plusieurs projets gouvernementaux, dont la taxe d’habitation, ou encore la baisse des loyers dans les logements sociaux. Il a également évoqué le lycée Pierre Brossolette.


« Il n’est pas raisonnable de fragiliser le secteur du logement social »

Cédric Van Styvendaël est le directeur général d’Est Métropole Habitat et président de Housing Europe. Il évoque l’impact, pour son office et pour l’ensemble des bailleurs sociaux, d’une possible baisse des loyers consécutive à une diminution des aides personnalisées au logement.


Le calcul des APL va être réformé

Julien Denormandie, secrétaire d’Etat chargé du logement au sein du ministère de la Cohésion des territoires, a confirmé au JDD que le calcul des APL allait être modifié, avec à la clé un milliard d’euros d’économie.


Recentrage du PTZ : les organisations professionnelles donnent de la voix

null
Les premières mesures ayant filtré du plan logement qui sera annoncé la semaine prochaine suscitent des craintes de la part des lotisseurs et des promoteurs.
» PEL : Familles de France fustige la hausse de la fiscalité
»Baisse des APL : l’inquiétude monte chez les bailleurs sociaux


Baisse des APL : l’inquiétude monte chez les bailleurs sociaux

Le gouvernement souhaite une baisse importante des APL à destination du logement social. La mesure inquiète les bailleurs sociaux, qui craignent pour leurs fonds propres.


Lyon 3 : la résidence Jeanne Koehler inaugurée

null
Lyon Métropole Habitat a inauguré mercredi dernier cette résidence de 56 logements située dans le quartier de Montchat, dans le troisième arrondissement de Lyon.


Macron lève le voile sur un pan de son plan logement

Le président de la République était en déplacement à Toulouse ce lundi. Il a annoncé la création de 50.000 places supplémentaires pour le logement d’urgence.


Propriétaires et politiques fustigent l’appel de Macron sur les APL

null
Pour le président de la République, les propriétaires doivent participer à l’effort financier imposé par la baisse des aides personnalisées au logement.


GrandLyon Habitat : vers une certification diplômante pour les gardiens d’immeuble

L’office public de l’habitat s’est engagé dans un plan de développement des compétences de ses gardiens.


« Le Celia » : une construction au long cours


Le 21 juillet dernier, Grand Lyon Habitat inaugurait cette résidence de 24 logements, longtemps en gestation dans le 5ème arrondissement de Lyon.


«Nous construisons en moyenne entre 180 et 230 logements par an à Caluire»

Philippe Cochet est le maire de Caluire-et-Cuire. A l’occasion de l’inauguration du programme « Ambiance Canuts », l’élu a évoqué, avec Lyon Pôle Immo, la construction de logements dans sa ville.


Politique de la Ville : Gaël Perdriau s’inquiète des coupes budgétaires

null
Le maire de Saint-Etienne s’inquiète de la baisse des enveloppes pour le ministère de la ville, qui risque de fragiliser certains dispositifs.
» Pour Gaël Perdriau, la baisse des APL est « brutale »


Villeurbanne : plusieurs résidences en construction sur le terrain des sœurs

Est Métropole Habitat et Rhône Saône Habitat bâtissent les résidences « La Clairière » et « Séréna » sur cette emprise foncière située le long de l’avenue Salengro.
» Jean-Paul Bret, maire de Villeurbanne: « Au total, près de 400 nouveaux logements vont sortir de terre »


La baisse des APL fustigée par les associations étudiantes

Alors que le gouvernement a indiqué samedi vouloir baisser de 5 euros le montant des APL dès octobre, les associations étudiantes, comme la FAGE, l’UNEF et le syndicat PDE, ont réagi.


Les APL baisseront de 5 euros par mois dès la rentrée 2017

La baisse de l’aide personnalisée au logement touchera tous les bénéficiaires dès octobre, a indiqué le gouvernement à France 2.
» La baisse des APL fustigée par les associations étudiantes