A45 : les acteurs régionaux ont rencontré Elisabeth Borne

Les représentants de la Métropole de Lyon, de la communauté urbaine de Saint-Etienne, et du département de la Loire, ont rencontré la ministre des transports.

L’ensemble des représentants des collectivités concernées par le projet d’autoroute A45 entre Saint Etienne et Lyon se sont rencontrées mercredi en fin d’après-midi en présence d’Elisabeth Borne, Ministre des Transports.

Si Gaël Perdriau, président de Saint-Etienne Métropole, était présent, le président de la Métropole de Lyon, David Kimelfeld, n’était lui, pas présent. Il était représenté par Jean-Luc Da Passano, vice-président de la Métropole de Lyon en charge des grandes infrastructures. Etaient également présents Christophe Guilloteau, président du Conseil départemental du Rhône, Bernard Bonne, président du Conseil départemental de la Loire et Dino Cinieri, conseiller régional de la Région Auvergne-Rhône-Alpes.

Jean-Luc da Passano a pu réaffirmer l’intérêt de la Métropole de Lyon à améliorer les relations routières et ferroviaires avec Saint Etienne, notamment en raison de l’état très dégradé de l’A47. Mais celle-ci a toutefois réaffirmé une position bien plus timide que celle de sa voisine ligérienne. Elle a en effet indiqué n’être pas opposé sur le principe au projet d’A45 « mais qu’elle émettait les plus grandes réserves sur les conditions de son arrivée dans l’agglomération lyonnaise, sur une A450 déjà complètement saturée aux heures de pointe ».

Nécessité d’une amélioration de la desserte autoroutière

Saint-Etienne Métropole, le département de la Loire et la Région Auvergne-Rhône-Alpes, ont, eux, souhaité retenir que la pause annoncée début juillet dans les constructions de nouvelles infrastructures « ne veut pas pour autant dire une remise en cause de ces projets ».

« La ministre a également indiqué qu’elle comprenait toute la nécessité d’une amélioration de la desserte autoroutière entre Lyon et Saint-Etienne et que cette amélioration ne peut s’envisager que par la construction d’une nouvelle infrastructure », ont-ils rappelé dans un communiqué.

« La ministre a, par ailleurs, mis en avant l’attitude irresponsable du précédent gouvernement qui a engagé l’État sur des projets dont le volume financier est bien supérieur aux capacités budgétaires qu’il peut assumer, et a compris notre sentiment de trahison », notent-ils.

Vers une loi de programmation

Ils ont par ailleurs relevé que l’Etat présenterait au parlement une loi de programmation d’ici la fin de l’année 2017 dans laquelle figureront les investissements, et donc les opérations, qui seront retenus par l’Etat.

« Cette période sera mise à profit pour rechercher une solution technique et financière au débouché de l’A45 à son arrivée dans la région lyonnaise. Si les déclarations de madame Borne nous semblent aller dans le bon sens, il n’en demeure pas moins qu’elles ne sont pas rassurantes sur la volonté de l’État de voir aboutir l’A45 dans la mesure où l’hypothèque financière du projet n’est pas levée et qu’un texte législatif devra intervenir. Pour notre part, et dans la mesure où il ne manque plus aujourd’hui que la signature du gouvernement sur le contrat de concession de l’A45, nous ne pouvons nous satisfaire de propos qui se veulent optimistes mais qui n’apportent aucune réponse concrète au dossier A45. Il serait incompréhensible que des contraintes budgétaires soient le prétexte de son abandon, au moment où le gouvernement a heureusement annoncé la relance du Lyon-Turin et du canal Seine- Nord Europe, autrement plus coûteux pour l’État, lesquels contribuent eux aussi à la structuration des déplacements dans ces régions au même titre que le ferait l’A45 en Auvergne-Rhône-Alpes », ont indiqué Saint-Etienne Métropole, le département de la Loire et la Région Auvergne-Rhône-Alpes dans un communiqué.

Ces derniers souhaitent mettre la pression en mettant en avant ce que traduirait un échec du dossier. « Si tel était le cas, le Gouvernement porterait l'immense responsabilité d'empêcher tout développement dans nos territoires, sans compter celle du reniement de la parole donnée. Nous sommes donc, plus que jamais, déterminés à poursuivre ce combat et à le faire aboutir. Le Gouvernement se doit de faire le choix de répondre aux enjeux de l’aire économique stéphanoise (2ème bassin de PME – TPE de France) permettant ainsi de relever l’ensemble des défis liés à l’aire métropolitaine lyonnaise. Nous demandons à tous les acteurs concernés de poursuivre leur mobilisation ».

Ceux-ci proposent ainsi de signer la pétition « l’A45 moi je la veux » qui permet « à chaque habitant d’exprimer sa volonté ferme de voir le Gouvernement tenir les engagements pris ». Selon eux, le temps est venu « de faire montre d’audace, de fermeté et d’ambition pour Saint-Etienne, sa Métropole, le département de la Loire et la région Auvergne-Rhône-Alpes. Il est urgent de ne plus attendre. »






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Métropole de Lyon : la capacité des lignes de tramway bientôt renforcée

Le Syndicat de transports de l’agglomération lyonnaise, le Sytral, souhaite augmenter la capacité de 15% sur les lignes T1 et T2 et de 30% sur la ligne T4.


« Nous sommes la Métropole du centre de la France »

null
Olivier Bianchi est maire de Clermont-Ferrand et président de Clermont Auvergne Métropole. Il évoque la récente transformation de la communauté urbaine en Métropole et le rôle que cette dernière souhaite désormais jouer.
» Quatre priorités pour Clermont Auvergne Métropole en 2018


Quatre priorités pour Clermont Auvergne Métropole en 2018

Olivier Bianchi, maire de Clermont-Ferrand et président de Clermont Auvergne Métropole, présentait mardi ses vœux à la presse. Il a évoqué les enjeux de 2018 pour la nouvelle Métropole.


Lyonel Rivoire devient directeur opérationnel Auvergne Rhône-Alpes d’Alila

null
Après diverses fonctions chez Artefact, Diagonale, et SAEC, le professionnel devient directeur opérationnel du spécialiste du logement conventionné et intermédiaire à Lyon et Annecy.


La 1ère tranche du Grand Hôtel-Dieu de Lyon livrée dans les temps

La SNC Hôtel-Dieu réalisation a livré cette première tranche de la reconversion du Grand Hôtel-Dieu à Crédit Agricole Assurances le 18 décembre 2017.


Le club ETI TP lance un appel à projets pour favoriser l’open innovation

Cet appel à projets national est lancé avec l’appui de Startup Palace.


La Région s’apprête à lancer l’acte 2 du plan Montagne

null
Laurent Wauquiez était lundi en Savoie, à Notre-Dame-de-Bellecombe pour présenter le deuxième acte de ce plan, qui vise à apporter un soutien à l’offre d’hébergement des stations.


Orpi évoque une hausse des prix de l’ordre de 3,3% en 2017

Le réseau coopératif a fait état de ses chiffres 2017 en matière de volumes, de prix et de loyers.
» Hausse des transactions de 11,5% en 2017, chez Guy Hoquet


Hausse des transactions de 11,5% en 2017 chez Guy Hoquet l’immobilier

Le réseau a fait un bilan de l’année écoulée, qui a été marquée par un record de transactions et une hausse des prix.


Auvergne-Rhône-Alpes compte deux nouvelles Métropoles

Les communautés urbaines de Saint-Étienne et de Clermont-Ferrand se sont transformées, au premier janvier, en métropoles.


Les « marquages sur les trottoirs à des fins publicitaires » font réagir

Un décret autorise pour 18 mois « à titre expérimental » de « marquages sur les trottoirs à des fins publicitaires » dans trois agglomérations, dont celle de Lyon. Le maire de Villeurbanne refuse de voir les paysages urbains « saturés par la publicité ».


La Métropole de Lyon compte 1.390.240 habitants

L’INSEE a publié les chiffres réactualisés de la population. La Métropole de Lyon reste la troisième métropole la plus peuplée après le Grand Paris et Aix-Marseille-Provence. Lyon compte 521.098 habitants.


Baisse du chômage en Auvergne-Rhône-Alpes et dans la Métropole de Lyon

La direction régionale de Pôle Emploi et la DIRECCTE Auvergne-Rhône-Alpes ont publié ce mercredi les chiffres de l’emploi dans la région et dans la Métropole de Lyon.


140.000 places ouvertes pour les personnes vulnérables à la rue

8.874 places supplémentaires étaient ouvertes au 10 décembre dans le cadre du plan hivernal, a rappelé dimanche le ministère de la Cohésion des territoires.


Réforme des APL : positions divergentes entre bailleurs privés et OPH

La fédération des entreprises sociales pour l’habitat (ESH) a conclu un accord définissant le cadre d’une réforme du secteur, lequel n’a pas été signé par la fédération des offices publics de l’habitat.