Lyon en bonne position en matière de mobilité urbaine

La ville se classe 15ème d’une étude internationale réalisée par Arcadis sur la durabilité des villes au travers de la mobilité urbaine.

Lyon arrive en bonne place au sein d’une étude internationale sur la durabilité des villes au travers de la mobilité urbaine. C’est ce que révèlent les résultats d’une étude internationale sur la durabilité des villes au travers de la mobilité urbaine réalisée par Arcadis. Parmi les autres villes françaises, Paris se classe au 3ème rang derrière Hong-Kong et Zurich.

Arcadis, société spécialisée dans le conseil et l’ingénierie de la conception, a en effet fait part de son nouveau classement « Sustainable Cities Mobility Index » sur la mobilité urbaine. Il s’intéresse ainsi à 23 critères liés à la mobilité : les infrastructures, le temps de congestion, le tarif des transports en commun, l’intermodalité, les transports verts, la pollution de l’air, les technologies, etc. La société dresse ainsi le classement des 100 premières villes les plus durables dans le monde. Et Lyon s’impose devant des grandes mégalopoles mondiales, en se hissant à la 15ème place.

Lyon en pointe sur différents volets

« Lyon peut se targuer de disposer de l’un des meilleurs réseaux de transport multimodal en France, renforcé par de nombreux projets de modernisation en cours ou à venir », indique Arcadis. En matière ferroviaire, la Métropole poursuit le développement du métro avec l’agrandissement de la ligne B et de nouvelles lignes de métro prévues, ainsi que le développement de tramways « périphériques » au nord et sud de la métropole. Lyon dispose également, avec la Part-Dieu, d’une gare internationale.

En matière cyclable, la Métropole peut se targuer du développement de nombreuses pistes cyclables. Lyon a d’ailleurs été la première ville en France, devant Paris, à proposer un système de vélos en libre-service pour ses habitants, avec Vélo’v. 4 000 vélos sont ainsi disponibles dans 345 stations réparties sur l’ensemble de la métropole.

Automobile, aérien et fluvial

L’étude met également en avant le développement futur de l’anneau des Sciences pour soulager le centre-ville, grâce à l’infrastructure et son volet transport en commun, « première pierre indispensable et nécessaire à un futur contournement de Lyon du trafic de transit. Le co-voiturage est également largement incité grâce à un système dynamique reposant sur l’aménagement d’infrastructures sur des grands axes et une application dédiée permettant la mise en contact entre les usagers », note l’étude.

Sur le front aérien, la métropole compte en outre deux aéroports facilement connecté au centre-ville de Lyon grâce à une ligne ferroviaire express et au sein desquels sont également disponible des véhicules en libre-service ou autres modes de transport.

L’étude mentionne également le volet fluvial avec le développement de Vaporetto, une navette fluviale permettant de relier les quartiers de Vaise et de Lyon Confluence, et les tests en cours de bateaux-taxis à hydrofoils. Elle fait également référence, en matière automobile, au développement de Bluely, un parc de véhicules électriques à disposition des usagers lyonnais dans toute la métropole y compris depuis l’aéroport et alimenté grâce à des panneaux solaires.

« Lyon remontera dans le classement des villes »

Pour Yassine Eddaraï, responsable du pôle économie des transports et déplacements chez Arcadis, « la Métropole de Lyon a clairement fait le choix de mettre en oeuvre une politique de développement de la mobilité durable. En comparaison à d’autres métropoles françaises, l’usage du véhicule pour des trajets professionnels est limité grâce à une urbanisation dense et un maillage de modes de mobilité très bien pensé. Lyon est d’ailleurs l’une des villes pionnières dans la mise en place d’un système de co-voiturage intégré permettant de développer la mobilité partagée. »

« Lyon a la volonté d’être à la pointe des technologies qui permettront à la ville d’améliorer ses performances en termes de développement durable. La ville a depuis longtemps fait de gros efforts -et Arcadis est maître d’oeuvre sur le sujet- pour augmenter le nombre de pistes cyclables. Il y a une réelle volonté d’améliorer la qualité de vie des habitants de la ville. L’anneau des Sciences qui vise à boucler le périphérique ouest vise aussi à réduire l’utilisation de la voiture grâce à la création de nombreux hubs de transports. Lyon bouge et nul doute que d’ici quelques années, elle remontera dans le classement des villes du Sustainable Cities Mobility Index», ajoute Frédéric Courthial, directeur régional sud-est Arcadis.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Oudara Outhabong, nouveau directeur national développement de Pitch Promotion

Il occupe ce poste depuis le 1er janvier 2021.


Alexandre Vincendet reste président de la fédération LR du Rhône

Les adhérents Les Républicains élisaient ce lundi leur nouveau président départemental et leurs représentants aux diverses instances. Ils ont réélu le président sortant, maire de Rillieux-la-Pape.


Nominations chez Capelli

Le promoteur annonce l’arrivée de Damien Borne, Marion Baur et Ivan Ugidos.


La Fondation Abbé Pierre a livré son éclairage régional annuel

A cette occasion la fondation est revenue sur les actions menées en Auvergne-Rhône-Alpes depuis le début de la crise sanitaire, il y a un an.


La Région veut accompagner Railcoop pour recréer la ligne Montluçon-Lyon

La Région propose de céder des rames à Railcoop pour l’accompagner dans son projet visant à terme à recréer la ligne voyageurs Bordeaux-Lyon en juin 2022.


QPV : Gaël Perdriau veut plus de moyens pour l’inclusion des jeunes

Le maire de Saint-Étienne demande au Premier ministre, face à l’émergence de violences urbaines, davantage de moyens pour l’inclusion des jeunes.


Vénissieux accueillera la cité internationale des arts du cirque

Ce nouveau lieu de la création circassienne unique à l’échelle nationale, européenne et internationale sera implanté dans le quartier du Grand Parilly, a indiqué la Métropole de Lyon.


L’offre TCL s’adapte au reconfinement

Le SYTRAL adapte une fois de plus son offre au regard de l’évolution de la situation sanitaire.


Covid-19 : Auvergne-Rhône-Alpes, 2e région en termes de surmortalité

Après l’Île-de-France, la région est celle où la surmortalité est la plus élevée sur un an.


Villeurbanne : extension du stationnement payant

Le conseil municipal a adopté une délibération sur l’extension du stationnement payant à l’ensemble de la rue Léon Blum et à certaines rues du Carré de Soie.


Villeurbanne sera « capitale francaise de la culture » en 2022

nullLa ministre de la culture, Roselyne Bachelot, a attribué le label « capitale francaise de la culture » à la ville pour l’année prochaine.


Ouverture de la Clermont Innovation Week

Clermont Auvergne Métropole organise de nouveau cet évènement cette année. Prévue initialement au printemps 2020, la 3e édition n’avait pas pu se tenir du fait du confinement.


Le prolongement de la ligne T2 à Confluence a été mis en service

nullLe Sytral renforce par ce biais la desserte de ce quartier du deuxième arrondissement de Lyon.


Villeurbanne : réunion publique sur la 3ème tranche du cours Emile-Zola le 30 mars

Cette réunion sur le réaménagement de la troisième tranche du cours Émile-Zola, mais aussi sur le projet Liberté-Faÿs, se tiendra en visioconférence.


Pierre Taillardat, président du directoire du fonds souverain Auvergne-Rhône-Alpes

Le dirigeant, qui possède a été recruté par Siparex, qui assure la gestion du nouveau fonds présenté lundi par le président de la collectivité, Laurent Wauquiez.