APL : l’article 52 est examiné au Sénat

L’article si contesté par les offices publics de l’habitat (OPH) est examiné par la chambre haute du Parlement. La fédération des OPH a communiqué sur cet examen.

Le Sénat s’est réuni cet après-midi en séance publique, pour débattre de l'article 52 de la Loi de finances 2018. A cette occasion, le bureau fédéral de la fédération des offices publics de l’habitat (FOPH) s'est réuni pour faire le point. Elle a arrêté une position, en soutenant l'amendement déposé par la sénatrice Dominique Estrosi-Sassone. Celui-ci écarte la réduction de loyer de solidarité (RLS), qui avait été voté par la commission des affaires économiques du Sénat, tout en proposant de contribuer à la réduction du déficit budgétaire en allant abonder le fonds national d'aide au logement (FNAL).

A l’inverse, elle a affirmé sa réserve à l'égard de l'amendement du sénateur Philippe Dallier, adopté par la Commission des finances du Sénat, qui vise à trouver un compromis en maintenant la RLS.

La FOPH veut un accord qui donne toute sa place aux territoires détendus

Elle a par ailleurs indiqué qu’elle ne pouvait accepter un dispositif « qui viendrait pénaliser les organismes qui ont la politique d'attribution la plus généreuse en direction du public modeste voire démunis ou exclus, ni en direction des organismes dont la politique des loyers est la plus raisonnable ».

La fédération a indiqué vouloir trouver « un accord qui devra prendre en compte non seulement l'intérêt des grandes métropoles mais aussi de l'ensemble du territoire national ». Il donnera, selon lui, toute sa place aux territoires détendus souvent de tradition industrielle. « Ceux-ci connaissent en effet des problématiques spécifiques en matière de logement qu'il conviendrait de prendre en compte afin de maintenir la cohésion du pays et de tirer avantage de la diversité des territoires. La grande majorité des offices et de quelques ESH Indépendantes apportent une contribution déterminante à la réduction des fractures territoriales », a indiqué la fédération.

Celle-ci a ajouté que le conseil fédéral du 13 décembre permettra de faire le point sur les échanges et constater les éventuels désaccords, mais sans exclure la possibilité d'un accord qui ne peut être ratifié que dans le cadre de l'USH.

Des propositions

Dans le cadre de propositions sur la future loi logement, la fédération souhaite « simplifier les normes pour aider les organismes à participer activement au choc de l'offre » et « réorganiser le tissu des organismes, un processus engagé depuis plusieurs années, dans le respect des statuts des uns et des autres et des besoins des territoires ».

Elle veut également élargir, « dans des conditions à définir », les compétences des organismes HLM, mais aussi progresser en matière de vente, « à condition que ce soit sur la base du volontariat et en recueillant un accord préalable des maires concernés ». La FOPH veut en outre proposer « que les organismes HLM et leurs représentants locaux soient réellement majoritaires au Conseil d'administration de la CGLLS puisqu'ils en sont les principaux financeurs ».






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Oudara Outhabong, nouveau directeur national développement de Pitch Promotion

Il occupe ce poste depuis le 1er janvier 2021.


Alexandre Vincendet reste président de la fédération LR du Rhône

Les adhérents Les Républicains élisaient ce lundi leur nouveau président départemental et leurs représentants aux diverses instances. Ils ont réélu le président sortant, maire de Rillieux-la-Pape.


Nominations chez Capelli

Le promoteur annonce l’arrivée de Damien Borne, Marion Baur et Ivan Ugidos.


La Fondation Abbé Pierre a livré son éclairage régional annuel

A cette occasion la fondation est revenue sur les actions menées en Auvergne-Rhône-Alpes depuis le début de la crise sanitaire, il y a un an.


La Région veut accompagner Railcoop pour recréer la ligne Montluçon-Lyon

La Région propose de céder des rames à Railcoop pour l’accompagner dans son projet visant à terme à recréer la ligne voyageurs Bordeaux-Lyon en juin 2022.


QPV : Gaël Perdriau veut plus de moyens pour l’inclusion des jeunes

Le maire de Saint-Étienne demande au Premier ministre, face à l’émergence de violences urbaines, davantage de moyens pour l’inclusion des jeunes.


Vénissieux accueillera la cité internationale des arts du cirque

Ce nouveau lieu de la création circassienne unique à l’échelle nationale, européenne et internationale sera implanté dans le quartier du Grand Parilly, a indiqué la Métropole de Lyon.


L’offre TCL s’adapte au reconfinement

Le SYTRAL adapte une fois de plus son offre au regard de l’évolution de la situation sanitaire.


Covid-19 : Auvergne-Rhône-Alpes, 2e région en termes de surmortalité

Après l’Île-de-France, la région est celle où la surmortalité est la plus élevée sur un an.


Villeurbanne : extension du stationnement payant

Le conseil municipal a adopté une délibération sur l’extension du stationnement payant à l’ensemble de la rue Léon Blum et à certaines rues du Carré de Soie.


Villeurbanne sera « capitale francaise de la culture » en 2022

nullLa ministre de la culture, Roselyne Bachelot, a attribué le label « capitale francaise de la culture » à la ville pour l’année prochaine.


Ouverture de la Clermont Innovation Week

Clermont Auvergne Métropole organise de nouveau cet évènement cette année. Prévue initialement au printemps 2020, la 3e édition n’avait pas pu se tenir du fait du confinement.


Le prolongement de la ligne T2 à Confluence a été mis en service

nullLe Sytral renforce par ce biais la desserte de ce quartier du deuxième arrondissement de Lyon.


Villeurbanne : réunion publique sur la 3ème tranche du cours Emile-Zola le 30 mars

Cette réunion sur le réaménagement de la troisième tranche du cours Émile-Zola, mais aussi sur le projet Liberté-Faÿs, se tiendra en visioconférence.


Pierre Taillardat, président du directoire du fonds souverain Auvergne-Rhône-Alpes

Le dirigeant, qui possède a été recruté par Siparex, qui assure la gestion du nouveau fonds présenté lundi par le président de la collectivité, Laurent Wauquiez.