Vénissieux : GSE choisi par SNCF Immobilier pour réaliser son technicentre

La SNCF a confié à GSE la réalisation de ses deux futurs technicentres à Vénissieux et Romilly-sur-Seine.

GSE a indiqué jeudi avoir été choisi, en association avec le cabinet d’architectes Unanime, par la SNCF Immobilier pour la construction de deux de ses futurs technicentres à Vénissieux et Romilly-sur-Seine. Ces deux projets de Haute Qualité Environnementale (HQE) et de performance industrielle, seront menés en étroit partenariat avec les collectivités concernées.

Le technicentre de Vénissieux est amené à être l’"atelier du futur" de la SNCF pour ses centres de maintenance industrielle, et constituera ainsi l'un des centres d'excellence de la société ferroviaire. Ce technicentre installé pour l’heure à Oullins, va quitter l’entrée sud de Lyon à l’horizon 2019 pour Vénissieux, à la périphérie est de l’agglomération.

Un nouveau intégrant le BIM

« L’imposant ensemble, qui totalise aujourd’hui près de 80.000 m² bâtis, sera alors transféré sur un foncier de 8,5 hectares en cours d’acquisition auprès de Renault Trucks », précise GSE. Le nouveau technicentre intégrera à sa conception les dernières technologies BIM (Building Information Modeling), permettant de visualiser par ordinateur en temps réel le fonctionnement du bâtiment, enveloppe du technicentre.

Ceci permet également une gestion technique optimisée et rationalisée en termes de maintenance. Le défi sur ce site que relève actuellement la SNCF est d’incorporer à ce système de modélisation le matériel industriel, cœur de l’activité du site.

« L’objectif est de rationaliser, optimiser le fonctionnement de l’activité pour gagner en productivité et assurer un meilleur service. Au plan national, ce technicentre sera spécialisé dans la réparation de deux familles de pièces : les moteurs électriques et les pièces assurant la conversion de puissance électrique », poursuit GSE.

8,5 hectares de terrain

Le nouveau technicentre répondra aux normes nouvelles, avec gestion intelligente et économe des besoins énergétiques, un environnement de travail conforme aux exigences actuelles, mais aussi une utilisation des possibilités offertes par le digital et une optimisation de la gestion des flux industriels.

Le centre de Vénissieux est réalisé sur un terrain de 8,5 hectares de terrain. Il comprendra 33 000 m² d’atelier industriel, 6 000 m² de locaux tertiaires, dont 3 500 m² dans un bâtiment indépendant. Il regroupera 500 collaborateurs. L’investissement total se monte à 65 millions d’euros soit 40 millions d’euros pour terrain et bâtiment (dont 33,3 millions d’euros de CPI - Contrat de Promotion Immobilière) et 25 millions d’euros pour équipements et transfert

Sur ce technicentre, le bien-être des collaborateurs sera recherché, avec des bâtiments accueillant de grandes terrasses canopées pour les bureaux ainsi que de grandes baies vitrées donnant sur les ateliers, assurant des espaces de travail ouverts et lumineux, favorables au travail collaboratif.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


« Il n’y a pas de risque de déséquilibre du marché »


Stéphane Jullien est le directeur du département bureaux de JLL à Lyon.


Villeurbanne : Yamada Dobby Co prend à bail 500 m² de locaux

Brice Robert Arthur Loyd a communiqué ses dernières transactions.


6,7 milliards d’euros pour la rénovation énergétique au coeur du plan de relance


Hertz prend à bail 1.091 m² de locaux d’activités à Gerland


Valoris Real Estate a annoncé installer à la location la société Hertz dans un local industriel de 1.091 m² dans ce quartier du 7ème arrondissement de Lyon.


Saint-Priest : JSC France prend à bail un local d’activité de 780 m²

EOL est intervenu en tant que conseil des deux parties.


Le président de la Métropole s’est rendu mardi dans la Vallée de la Chimie

Il était accompagné des différents maires du secteur, afin d’évoquer les principaux projets sur le territoire.


«La crise ne remet pas en cause l’idée de développer le tram, les télécabines et les bus»

Béatrice Vessiller est la nouvelle vice-présidente de la Métropole de Lyon en charge de l’urbanisme et du cadre de vie. Nous évoquons avec elle les transports, le renouvellement urbain, et les changements à venir dans le quartier de la Part-Dieu.


Grégory Doucet et Bruno Bernard se sont rendus à l’OMS

Les deux élus étaient ce mercredi à Genève pour rencontrer les dirigeants de l’organisation mondiale de la santé et évoquer le projet d’académie de l’OMS à Lyon.


Le confinement a impacté la construction de locaux

Le service des données et études statistiques (SDES) du ministère de la Transition écologique a dévoilé ce mercredi ses chiffres d’autorisations à la construction et de mises en chantier de locaux non résidentiels.


Inova Software prend à bail 1.105 m² dans Villa Crillon


Brice Robert Arthur Loyd a fait part de ses dernières transactions au cours du mois de juillet.


Valoris ajoute une nouvelle corde à son arc

Le cabinet créé par Juliette Caudard en 2015 poursuit son développement. Les recrutements se succèdent tandis qu’un nouveau service est apparu à la faveur du confinement : la visite virtuelle des locaux.


La Métropole de Lyon va exonérer de CFE les entreprises fragilisées

null
La collectivité a annoncé procéder à une exonération de la cotisation foncière des entreprises (CFE) pour les secteurs les plus touchés par la crise sanitaire.


Lyon Vallée de la Chimie, l’un des sites clés en main du «Pack Rebond»

Le secteur a été désigné comme l’un des 66 nouveaux sites « clés en main » choisis par le gouvernement dans sa stratégie de relocalisation industrielle dévoilée lundi.


Belisoft aquiert en VEFA un bâtiment mixte de 2.220 m²

null
L’ouvrage développera près de 1.600 m² d’activité, associés à des bureaux.


Un « pack rebond » pour les territoires d’industrie

Les ministres de la Cohésion des territoires et des Relations avec les Collectivités territoriales et la ministre déléguée chargée de l’Industrie.