Vénissieux : GSE choisi par SNCF Immobilier pour réaliser son technicentre

La SNCF a confié à GSE la réalisation de ses deux futurs technicentres à Vénissieux et Romilly-sur-Seine.

GSE a indiqué jeudi avoir été choisi, en association avec le cabinet d’architectes Unanime, par la SNCF Immobilier pour la construction de deux de ses futurs technicentres à Vénissieux et Romilly-sur-Seine. Ces deux projets de Haute Qualité Environnementale (HQE) et de performance industrielle, seront menés en étroit partenariat avec les collectivités concernées.

Le technicentre de Vénissieux est amené à être l’"atelier du futur" de la SNCF pour ses centres de maintenance industrielle, et constituera ainsi l'un des centres d'excellence de la société ferroviaire. Ce technicentre installé pour l’heure à Oullins, va quitter l’entrée sud de Lyon à l’horizon 2019 pour Vénissieux, à la périphérie est de l’agglomération.

Un nouveau intégrant le BIM

« L’imposant ensemble, qui totalise aujourd’hui près de 80.000 m² bâtis, sera alors transféré sur un foncier de 8,5 hectares en cours d’acquisition auprès de Renault Trucks », précise GSE. Le nouveau technicentre intégrera à sa conception les dernières technologies BIM (Building Information Modeling), permettant de visualiser par ordinateur en temps réel le fonctionnement du bâtiment, enveloppe du technicentre.

Ceci permet également une gestion technique optimisée et rationalisée en termes de maintenance. Le défi sur ce site que relève actuellement la SNCF est d’incorporer à ce système de modélisation le matériel industriel, cœur de l’activité du site.

« L’objectif est de rationaliser, optimiser le fonctionnement de l’activité pour gagner en productivité et assurer un meilleur service. Au plan national, ce technicentre sera spécialisé dans la réparation de deux familles de pièces : les moteurs électriques et les pièces assurant la conversion de puissance électrique », poursuit GSE.

8,5 hectares de terrain

Le nouveau technicentre répondra aux normes nouvelles, avec gestion intelligente et économe des besoins énergétiques, un environnement de travail conforme aux exigences actuelles, mais aussi une utilisation des possibilités offertes par le digital et une optimisation de la gestion des flux industriels.

Le centre de Vénissieux est réalisé sur un terrain de 8,5 hectares de terrain. Il comprendra 33 000 m² d’atelier industriel, 6 000 m² de locaux tertiaires, dont 3 500 m² dans un bâtiment indépendant. Il regroupera 500 collaborateurs. L’investissement total se monte à 65 millions d’euros soit 40 millions d’euros pour terrain et bâtiment (dont 33,3 millions d’euros de CPI - Contrat de Promotion Immobilière) et 25 millions d’euros pour équipements et transfert

Sur ce technicentre, le bien-être des collaborateurs sera recherché, avec des bâtiments accueillant de grandes terrasses canopées pour les bureaux ainsi que de grandes baies vitrées donnant sur les ateliers, assurant des espaces de travail ouverts et lumineux, favorables au travail collaboratif.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Lyon 6 : ICMMS acquiert 812 m² de bureaux

Brice Robert Arthur Loyd a fait état de ses transactions au titre du mois d’avril.


« Pépites » : un 10ème anniversaire et 100 entreprises labellisées

Le programme de la Métropole de Lyon et de la CCI vise à un accompagnement sur-mesure pour les entreprises en situation d’hyper-croissance.


« Le lieu est emblématique. L’espace, il manque »

nullPhilippe Valentin est le président de la CCI Lyon Métropole Saint-Étienne Roanne. Nous évoquons avec lui la nouvelle édition du CIEL, carrefour de l’immobilier d’entreprise de Lyon.


Le CIEL 2022 a été inauguré

Le Carrefour de l’immobilier d’entreprises de Lyon Saint-Etienne Roanne a été inauguré en présence de la vice-présidente de la Métropole de Lyon, Émeline Baume.


Le CIEL 2022 ouvre ses portes

Le carrefour de l’immobilier d’entreprises de Lyon 2022 ouvre ses portes ce mercredi après-midi, pour deux jours.


Genas : un institutionnel acquiert un entrepôt de 4.450 m²

Valoris Real Estate était conseil dans cette transaction.


Patrimoine réversible : Novaxia Neo acquiert 4 immeubles

La SCPI acquiert un portefeuille d’immeubles loués offrant un potentiel de recyclage urbain à terme. Un des immeubles est situé à Beynost.


Evolis a acquis NAI Kyrios et Aires d’Entreprises

Ces acquisitions s’inscrivent dans le cadre du plan de développement du groupe et visent à former ses bureaux lyonnais et grenoblois.


Sarcey : prise à bail de 4.360 m² de locaux d’activités

Cette location d’un bâtiment industriel dans la zone d’activités de la Noyeraie été réalisée par une entreprise de menuiserie. Valoris Real Estate était conseil du bailleur.


La commercialisation de « Plug&Play » avance à grands pas

null
Le promoteur DCB International a inauguré il y a quelques jours les deux premiers bâtiments de son programme de bureaux lancé en blanc à Limonest.


Auvergne-Rhône-Alpes met en place un « G6 de la relocalisation »

Ce groupe de travail, présenté mardi dernier par la vice-présidente de la Région, Stéphanie Pernod, vise à faciliter les relocalisations en Auvergne-Rhône-Alpes.


Émilie Brot, nouvelle directrice du Parc Industriel de la Plaine de l’Ain

nullElle succède à Hugues de Beaupuy à la direction du syndicat mixte du plus grand parc industriel d’Auvergne-Rhône-Alpes


Carré de Soie : les élus déplorent le départ de Renault

La Métropole et la Ville de Vaulx-en-Velin ont fait part de leur « incompréhension », suite à l’annonce de la fermeture du site de Renault Lyon-Est.


«  Il y a une demande exprimée forte en locaux d’activité »

Loïc de Villard est le président de la FNAIM Entreprises en région lyonnaise. Nous évoquons avec lui les chiffres du premier trimestre sur les marchés des bureaux et des locaux d’activités.


Socios Services France prend à bail 581 m² dans le « Part-Dieu Central »

Brice Robert Arthur Loyd a fait part de ses transactions au titre du mois de mars.