Hausse des transactions de 11,5% en 2017 chez Guy Hoquet l’immobilier

Le réseau a fait un bilan de l’année écoulée, qui a été marquée par un record de transactions et une hausse des prix.

Guy Hoquet l’immobilier a fait un point en ce début d’année sur le marché immobilier en 2017 et livré quelques perspectives. Le groupe a, comme certains de ses concurrents ayant déjà communiqué, fait état 2017 qui, selon le réseau, restera dans la mémoire comme « d’une année de tous les possibles », après une année 2016 « excellente ».

Ceci s’est traduit en termes de volumes, Guy Hoquet ayant enregistré une hausse des ventes de l’ordre de 11,5% sur 12 mois. Selon lui, le marché de l’immobilier ancien devrait dépasser les 950.000 transactions, ce qui constituerait un record. Il souligne enfin que l’activité dense n’a pas été freinée par la hausse des prix au m², qui oscille entre +2,1% pour la province à +6,1 % pour Paris.

Prix au m² en hausse

Pour Fabrice Abraham, directeur général de Guy Hoquet, les prix au mètre carré sont en hausse cette année encore, et « flirtent dangereusement avec leur plus haut niveau, atteint en 2011 » (2 600 € au national actuellement contre 2 700 € à leur sommet). Le réseau confirme que la tendance des prix fut globalement orientée à la hausse, mais que ceci n’a pas touché de manière homogène le territoire national. « De gros écarts sont à constater », souligne Guy Hoquet l’immobilier.

Sur le front des territoires ayant connu la plus forte hausse des prix, Bordeaux affiche une hausse des prix de 17 % sur un 1 an, alors même que la hausse moyenne est de +2,6% au niveau national. Une disparité selon le type de bien est notable, note le réseau. En Ile-de- France, les prix au m² des maisons a pris 1,8 % alors que les appartements, plus demandés, ont connu une augmentation de 5,4%.

« Contexte favorable »

2017 aura, au final, connu un contexte porteur pour les particuliers. Pour Fabrice Abraham, « le contexte favorable, et notamment les taux de crédit exceptionnellement bas, ont permis aux Français porteurs de projets immobiliers de les concrétiser rapidement et dans des conditions avantageuses ».

Les délais de vente ont, eux, connu une baisse sur tout l’hexagone, de l’ordre de 2 jours, pour revenir à 89 jours. Sur Paris, les biens s’arrachent « en à peu près 2 mois, soit 5 jours de moins que l’année passée ».

Guy Hoquet l’immobilier note un autre point positif pour les acquéreurs, avec un pouvoir d’achat en hausse puisqu’en 12 mois, ceux-ci ont pu acheter pour le même prix 3 m² de plus en France. Il note d’ailleurs que, pour les maisons en province, les acquéreurs ont même gagné 9 m² sur la période. Mais ceci n’est, là aussi, pas vrai partout : « si au national le budget moyen est de 218.000 € pour 87 m², il explose à Paris où il faut en moyenne débourser 442.000 € pour 49 m² ».

Un rapport surface/prix favorable aux régions

Le meilleur rapport surface/prix est bien sûr trouvé en région. Pour 185.000€, on peut y trouver un bien de 96,6 m², avec toutefois des disparités en fonction du type de bien. Pour une maison, on trouvera un bien de 115 m², tandis que les appartements sont plutôt aux environs de 63,6 m². « La même constatation pourrait être faite en Ile-de-France, où il faut disposer de 267.000 € pour avoir 77 m² – avec une moyenne de 105 m² pour les maisons et 59 m² pour les appartements », ajoute le réseau.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Nominations chez Capelli

Le promoteur annonce l’arrivée de Damien Borne, Marion Baur et Ivan Ugidos.


La Fondation Abbé Pierre a livré son éclairage régional annuel

A cette occasion la fondation est revenue sur les actions menées en Auvergne-Rhône-Alpes depuis le début de la crise sanitaire, il y a un an.


La Région veut accompagner Railcoop pour recréer la ligne Montluçon-Lyon

La Région propose de céder des rames à Railcoop pour l’accompagner dans son projet visant à terme à recréer la ligne voyageurs Bordeaux-Lyon en juin 2022.


QPV : Gaël Perdriau veut plus de moyens pour l’inclusion des jeunes

Le maire de Saint-Étienne demande au Premier ministre, face à l’émergence de violences urbaines, davantage de moyens pour l’inclusion des jeunes.


Vénissieux accueillera la cité internationale des arts du cirque

Ce nouveau lieu de la création circassienne unique à l’échelle nationale, européenne et internationale sera implanté dans le quartier du Grand Parilly, a indiqué la Métropole de Lyon.


L’offre TCL s’adapte au reconfinement

Le SYTRAL adapte une fois de plus son offre au regard de l’évolution de la situation sanitaire.


Covid-19 : Auvergne-Rhône-Alpes, 2e région en termes de surmortalité

Après l’Île-de-France, la région est celle où la surmortalité est la plus élevée sur un an.


Villeurbanne : extension du stationnement payant

Le conseil municipal a adopté une délibération sur l’extension du stationnement payant à l’ensemble de la rue Léon Blum et à certaines rues du Carré de Soie.


Villeurbanne sera « capitale francaise de la culture » en 2022

nullLa ministre de la culture, Roselyne Bachelot, a attribué le label « capitale francaise de la culture » à la ville pour l’année prochaine.


Ouverture de la Clermont Innovation Week

Clermont Auvergne Métropole organise de nouveau cet évènement cette année. Prévue initialement au printemps 2020, la 3e édition n’avait pas pu se tenir du fait du confinement.


Le prolongement de la ligne T2 à Confluence a été mis en service

nullLe Sytral renforce par ce biais la desserte de ce quartier du deuxième arrondissement de Lyon.


Villeurbanne : réunion publique sur la 3ème tranche du cours Emile-Zola le 30 mars

Cette réunion sur le réaménagement de la troisième tranche du cours Émile-Zola, mais aussi sur le projet Liberté-Faÿs, se tiendra en visioconférence.


Pierre Taillardat, président du directoire du fonds souverain Auvergne-Rhône-Alpes

Le dirigeant, qui possède a été recruté par Siparex, qui assure la gestion du nouveau fonds présenté lundi par le président de la collectivité, Laurent Wauquiez.


Le projet de ligne LCE lancé entre Part-Dieu et Genas / Saint Exupéry

Le Sytral a voté ce lundi l’engagement de cette opération de ligne de bus à haut niveau de service dans l’Est lyonnais.


Ligne par câble Francheville / Lyon: un garant de la CNDP pour la concertation

Le Sytral a évoqué lundi les modalités de concertation pour la ligne par câble entre Francheville et Lyon 7ème, amenée à desservir à terme Sainte-Foy-lès-Lyon, Francheville, et la Mulatière.