Immobilier : Meilleursagents.com tire le bilan de 2017

Selon le site, les prix et les volumes ont augmenté l’an dernier. Mais cette hausse des prix est diverse suivant les zones étudiées.

Meilleursagents. Com a publié mardi 2 janvier son bilan 2017 en matière d’immobilier. Elle a été une année exceptionnelle avec une hausse importante des volumes de transactions (+10%), dans un contexte de maintien des taux à des niveaux « extrêmement bas ». Le site spécialisé constate que l’augmentation moyenne de 2% en France cache un « fort contraste » entre Paris, accompagné des métropoles dynamiques alors que les zones rurales voient leurs prix stagner (+/-0%).

Au sein des grandes villes de France (Paris et les 10 premières villes de France), trois groupes peuvent être distinguées en fonction de leur dynamisme. On compte d’abord Bordeaux, qui compte plus de 16% d’augmentation des prix en 2017. «  Les prix bordelais (3.700€/m²) ont dépassé en fin d’année le  niveau de Lyon (3 600€/m²) », note Sébastien de Lafond, président et fondateur de Meilleursagents.com. Le deuxième groupe comprend Rennes, Nantes, Nice, Lyon, Paris et Toulouse qui affiche des augmentations de prix de 4% à 7% en un an. Enfin, on trouve des métropoles à la peine, avec des variations de prix comprises entre -2% et +2%, dont Marseille, Montpellier, Lille et Strasbourg.

Record de fluidité

« Jusqu’à l’été, les acheteurs sont restés très actifs et pressés, pensant que les taux pourraient remonter. Après une légère augmentation les taux ont rapidement retrouvé un niveau très bas. Rassurés sur la pérennité des conditions de financement, les acheteurs ont pris leur temps dès la rentrée pour réaliser de belles opérations », indique le site.

Il note en outre un fort volume, en hausse de 18% par rapport à 2016. « Le volume de 950.000 transactions dans l’ancien marque un record de fluidité », remarque-t-il. Mais il indique également qu’après 5 années de hausse, « le pouvoir d’achat immobilier des ménages français ne progresse plus ».

L’année aura toutefois été marquée par deux temps bien distincts : « après la trêve estivale et depuis la rentrée de septembre, les acheteurs ont semblé prendre leur temps. Confiants dans la stabilité des taux, ils ont étudié le marché, armés des informations disponibles sur ses tendances et l’évolution sensible mais limitée des prix », constate le site. Concernant les prévisions pour 2018, Meilleursagents.com prévoit une croissance en ligne avec 2017. « Notre scénario 2018 se fonde sur la stabilité des taux en deçà des 2%, et une amélioration progressive des conditions macroéconomiques. Nous attendons en 2018 un marché immobilier toujours fluide sans précipitation des acheteurs et une inflation des prix en France de l’ordre de 2%, comme en 2017 ».






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Century 21 fait état de prix de l’immobilier records en France

Le réseau d’agences franchisées a fait part de son point trimestriel sur le marché immobilier national.


Lyon : les prix de l’immobilier en baisse

nullLPI-Seloger a communiqué son baromètre des prix de l’immobilier au titre du mois de mai. Ceux-ci reculent globalement dans la ville, et dans 4 arrondissements sur 9.


Les prix de l’immobilier progressent de 7%

L’INSEE a fait part vendredi de ses indices de prix des logements neufs et anciens au titre du premier trimestre 2022.


Immobilier : les prix demeurent en hausse, malgré une stabilité des ventes

Les indices Notaires-Insee des prix des logements anciens au titre du premier trimestre ont été publiés ce mardi. Une même tendance est perceptible en Auvergne-Rhône-Alpes.


La FNSafer appelle à la préservation du foncier agricole

La fédération nationale des Safer attend un renouvellement des générations en favorisant l’émergence de nouvelles solutions pour permettre concrètement les installations.


Un ralentissement désormais jugé « probable » par la FNAIM

nullC’est ce que révèle la dernière note de conjoncture publiée au titre du mois de mai par la fédération portant sur le marché immobilier.


Baisse marquée des prix dans les arrondissements de l’hypercentre de Lyon


LPI-Seloger a fait part il y a quelques jours de son baromètre mensuel des prix de l’immobilier.


Saint-Étienne, plus forte hausse des prix de l’immobilier régionale en 2021


Les Notaires de France ont fait part en fin de semaine de leur note de conjoncture immobilière, qui compilait les données de l’année dernière arrêtées à fin décembre. En Auvergne-Rhône-Alpes, les prix ont flambé à Saint-Étienne et Clermont, mais sont en hausse plus mesurée à Lyon et Grenoble.


Baisse des transactions au premier trimestre, selon Laforêt

nullLe réseau d’agences franchisées a fait part en ce début de semaine de son point d’activité trimestriel.


La hausse des prix de l’immobilier de luxe a ralenti à Lyon en 2021

C’est le constat récemment dressé par Coldwell Banker et PriceHubble.


Prix de l’immobilier : LPI-Seloger constate un ralentissement

LPI Seloger a fait état fin février de son baromètre national des prix de l’immobilier. Au niveau national, les prix sont en hausse, même si cette progression s’émousse dans les grandes villes.


La hausse des prix ralentit en France et en Auvergne-Rhône-Alpes

LPI-Seloger a fait part de son baromètre au titre du mois de janvier. La hausse des prix des logements anciens ralentit, y compris à Lyon. LPI-Seloger a fait part de son baromètre au titre du mois de janvier. En France, le prix du m² signé sur 3 mois est en hausse de 1,6% 3.385€. LPI […]


En France et en Auvergne-Rhône-Alpes, les prix des maisons bondissent

nullLes notaires de France ont publié leur note de conjoncture avec de chiffres compilés à fin novembre 2021. Les prix des appartements et des maisons sont en hausse dans la région, notamment à Saint-Étienne.


Forte hausse de la demande en Savoie / Mont-Blanc


La FNAIM Savoie Mont Blanc organisait jeudi une conférence de presse pour faire le bilan de l’année 2021 sur les marchés immobiliers de l’Ain, de la Savoie et de la Haute-Savoie.


«Les périphéries voient les ultra-urbains arriver avec un fort pouvoir d’achat»

Yann Jéhanno est le président de Laforêt France. Nous évoquons avec lui l’évolution du marché immobilier en 2021, ainsi que les enjeux de 2022.