La fondation Abbé Pierre publie son rapport sur l’état du mal-logement

Le 23ème rapport de la Fondation Abbé Pierre sur le mal logement a été publié mardi et remis au ministre de la Cohésion des territoires, Jacques Mézard.

La fondation Abbé Pierre a présenté mardi son 23e rapport sur l'état du mal-logement en France. Et si la construction de logement et les transactions sont clairement orientées à la hausse, la précarité demeure en France. « Si le marché de l’immobilier affiche une bonne santé générale, 4 millions de personnes restent mal logées ou privées de domicile, tandis que 12 millions voient leur situation fragilisée par la crise du logement », a indiqué la fondation.

Celle-ci a indiqué que près de 15 millions de personnes étaient touchées, à un titre ou à un autre, par la crise du logement. « La qualité moyenne des logements continue de s’améliorer, mais la hausse des prix creuse les inégalités résidentielles et bouche l’horizon des ménages des couches populaires. Comme si des centaines de milliers de personnes, en plus d’être mal-logées aujourd’hui, se voyaient assignées à le rester toute leur vie », souligne l’organisation.

Le surpeuplement pointé

Le rapport insiste plus particulièrement cette année sur l’une des formes de mal-logement, à savoir le surpeuplement. La fondation indique constater au cours des dernières années « une recrudescence inquiétante » de ce phénomène, après un déclin sensible pendant des décennies. La fondation indique que 2.66 millions de ménages étaient touchées par le surpeuplement en 2013, soit 8,6 millions de personnes dont 934 000 en surpeuplement « accentué ». L’augmentation du nombre de personnes touchées par le surpeuplement accentué s’établissait à 17% entre 2006 et 2013. Il était par ailleurs de 6% pour le surpeuplement modéré. Celle-ci est essentiellement présente dans les grandes agglomérations. Il s’agit, pour la fondation de mettre en lumière les conséquences très graves du surpeuplement, et leur caractère pénalisant à court, moyen et long termes pour les personnes qui le subissent, notamment des familles avec enfants.

Le rapport insiste également sur la précarité énergétique. Selon celui-ci, le nombre de personnes consacrant plus de 35 % de leurs revenus aux dépenses de logement avec un reste-à-vivre inférieur à 65 % du seuil de pauvreté (650 euros par mois et par unité de consommation) est passé, entre 2006 et 2013, de 4 à près de 6 millions. « Ces personnes se serrent, se saignent et se privent également, notamment de chauffage, puisque le nombre de celles qui ont eu froid pour économiser sur les factures de chauffage est passé de 1,6 à 2,3 millions de personnes, soit 44 % de plus », indique le rapport.Pour lire la totalité de l'article, abonnez-vous ou identifiez-vous






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


«Nous sommes entrés dans une crise de l’offre»


Hervé Simon est le président de la fédération des promoteurs immobiliers en région lyonnaise. Nous évoquons avec lui l’activité du marché immobilier neuf.


BTP Rhône et Métropole redoute l’inertie des aides étatiques et des projets locaux

null
Pour sa rentrée, Samuel Minot, le président de la Fédération BTP Rhône et Métropole a une nouvelle fois tiré la sonnette d’alarme. S’il reconnait que les mesures de soutien à l’économie et au secteur sont nombreuses, il craint leur inertie et par là-même, le risque qui pèse sur l’emploi.


La CAPEB mitigée sur le plan de relance

La confédération s’est montré satisfaite des intentions du gouvernement en matière de rénovation énergétique, mais elle lui demande de lever les freins existants pour une relance efficace de l’activité du secteur.


6,7 milliards d’euros pour la rénovation énergétique au coeur du plan de relance


Écoles, collèges : performance énergétique et piétonisation, priorités de la Métropole

La piétonisation aux abords des établissements scolaires a été lancée dès cet été de manière prioritaire. La Métropole va également lancer un audit en matière de performance énergétique des collèges.


Les chefs d’entreprise du bâtiment plus confiants

Selon l’INSEE, l’opinion des chefs d’entreprise du bâtiment sur leur activité récente et sur leurs carnets de commandes a continué de s’améliorer en août.


Bruno Bernard va s’entretenir avec BTP Rhône

Le président de la Métropole de Lyon recevra cet après-midi les représentants de la fédération du BTP.


Rénovation, lutte contre l’artificialisation : des acquis pour la Convention citoyenne

Le gouvernement met en œuvre une première série des recommandations de la Convention citoyenne pour le climat.


La FFB lance une campagne de promotion de l’apprentissage


La fédération française du bâtiment (FFB) Auvergne Rhône-Alpes a lancé une campagne, intitulée «Wanted!», afin d’inciter les jeunes à se former aux métiers du BTP.


Un plan de relance de 4 à 5 milliards d’euros pour le bâtiment et la rénovation


Emmanuelle Wargon, ministre déléguée auprès de la ministre de la Transition écologique en charge du Logement, était dimanche matin l’invitée de du grand rendez-vous Europe 1/Cnews/Les Echos.


Emmanuelle Wargon, nouvelle ministre en charge du Logement

Julien Denormandie quitte le ministère du Logement pour prendre le portefeuille de l’agriculture.


Rénovation énergétique : 9 Régions engagées aux côtés de l’Etat

Ces dernières vont mettre en place des guichets d’accompagnement des Français qui désirent rénover leur logement. Auvergne-Rhône-Alpes fait partie des territoires engagés dans le dispositif.


La FFB présente son plan de relance


La fédération organisait ce mardi sa traditionnelle conférence de presse semestrielle. Le nouveau président, Olivier Salleron, a présenté les propositions de la fédération pour une relance du secteur.


Les artisans du bâtiment craignent un retour du travail détaché ou illégal

Pour la CAPEB Rhône et Grand Lyon, le Covid-19 risque de favoriser le retour du travail détaché ou illégal


Bruno Bernard veut rassurer artisans et commerçants


Le candidat des écologistes à la présidence de la Métropole de Lyon a visité ce jeudi plusieurs commerces à Francheville. Il a également pu échanger sur plusieurs sujets avec les artisans.