La fondation Abbé Pierre publie son rapport sur l’état du mal-logement

Le 23ème rapport de la Fondation Abbé Pierre sur le mal logement a été publié mardi et remis au ministre de la Cohésion des territoires, Jacques Mézard.

La fondation Abbé Pierre a présenté mardi son 23e rapport sur l'état du mal-logement en France. Et si la construction de logement et les transactions sont clairement orientées à la hausse, la précarité demeure en France. « Si le marché de l’immobilier affiche une bonne santé générale, 4 millions de personnes restent mal logées ou privées de domicile, tandis que 12 millions voient leur situation fragilisée par la crise du logement », a indiqué la fondation.

Celle-ci a indiqué que près de 15 millions de personnes étaient touchées, à un titre ou à un autre, par la crise du logement. « La qualité moyenne des logements continue de s’améliorer, mais la hausse des prix creuse les inégalités résidentielles et bouche l’horizon des ménages des couches populaires. Comme si des centaines de milliers de personnes, en plus d’être mal-logées aujourd’hui, se voyaient assignées à le rester toute leur vie », souligne l’organisation.

Le surpeuplement pointé

Le rapport insiste plus particulièrement cette année sur l’une des formes de mal-logement, à savoir le surpeuplement. La fondation indique constater au cours des dernières années « une recrudescence inquiétante » de ce phénomène, après un déclin sensible pendant des décennies. La fondation indique que 2.66 millions de ménages étaient touchées par le surpeuplement en 2013, soit 8,6 millions de personnes dont 934 000 en surpeuplement « accentué ». L’augmentation du nombre de personnes touchées par le surpeuplement accentué s’établissait à 17% entre 2006 et 2013. Il était par ailleurs de 6% pour le surpeuplement modéré. Celle-ci est essentiellement présente dans les grandes agglomérations. Il s’agit, pour la fondation de mettre en lumière les conséquences très graves du surpeuplement, et leur caractère pénalisant à court, moyen et long termes pour les personnes qui le subissent, notamment des familles avec enfants.

Le rapport insiste également sur la précarité énergétique. Selon celui-ci, le nombre de personnes consacrant plus de 35 % de leurs revenus aux dépenses de logement avec un reste-à-vivre inférieur à 65 % du seuil de pauvreté (650 euros par mois et par unité de consommation) est passé, entre 2006 et 2013, de 4 à près de 6 millions. « Ces personnes se serrent, se saignent et se privent également, notamment de chauffage, puisque le nombre de celles qui ont eu froid pour économiser sur les factures de chauffage est passé de 1,6 à 2,3 millions de personnes, soit 44 % de plus », indique le rapport.Pour lire la totalité de l'article, abonnez-vous ou identifiez-vous






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Le dispositif Ecoréno’v mieux ciblé

Le Conseil de la Métropole a voté vendredi dernier une modification du dispositif de rénovation thermique des logements.


Un large plan de rénovation énergétique des bâtiments

Celui-ci a été présenté mercredi par Nicolas Hulot et Jacques Mézard et a fait réagir la FFB, la CAPEB et l’UNPI.


Une croissance de l’artisanat du bâtiment ralentie au 1er trimestre

La CAPEB a fait part vendredi de sa note de conjoncture sur l’activité de l’artisanat du bâtiment.


La Caisse des dépôts soutient le viager solidaire des Trois Colonnes

La direction régionale Auvergne Rhône-Alpes de la Caisse des Dépôts et Consignations apporte son soutien à la SCIC les 3 colonnes, qui a mis en place une formule de viager innovante. La rente de ce viager solidaire permet à des propriétaires de financer l’amélioration de leur logement.


Un séminaire contre le burn out pour les artisans du bâtiment

Le professeur Olivier Torres, fondateur du premier observatoire de la santé des travailleurs non-salariés, Amarok, intervenait la semaine dernière à la CAPEB du Rhône.
» « Plus la taille d’une entreprise est petite, plus la santé du dirigeant est importante »
» La CAPEB du Rhône déménagera dans un nouveau siège en 2019


« Plus la taille d’une entreprise est petite, plus la santé du dirigeant est importante »

null
Olivier Torres, professeur à l’université de Montpellier, animait à la CAPEB du Rhône ce jeudi un séminaire sur le burnout. Au terme ce celui-ci, nous avons évoqué avec lui cette problématique.
» Un séminaire contre le burn out pour les artisans du bâtiment


Les grandes lignes du projet de loi ELAN

null
Le gouvernement examine mercredi en Conseil des ministres le projet de loi visant à libérer la construction de logements.


La CAPEB régionale poursuit sa lutte contre la fraude au travail détaché

La CAPEB Auvergne-Rhône-Alpes a lancé une campagne intitulée « stop à la concurrence déloyale et à la fraude au travail détaché ! ».

 


La CAPEB salue la réforme de l’apprentissage mais reste prudente

La confédération demande notamment des garanties, notamment en matière de financement.


Mondial des métiers: Lilian Vallet reçoit le 5ème prix du mérite du stand BTP

La fédération française du bâtiment Auvergne Rhône-Alpes a récompensé l’apprenti pour son implication sur le Stand BTP sur le Mondial des métiers 2018.


Une reprise de l’activité est perçue par les artisans du bâtiment

Il y a quelques jours, la CAPEB Auvergne-Rhône-Alpes a récemment présenté les résultats de sa dernière étude de conjoncture conduite par les CAPEB départementales.


La fondation Abbé Pierre publie son rapport sur l’état du mal-logement

Le 23ème rapport de la Fondation Abbé Pierre sur le mal logement a été publié mardi et remis au ministre de la Cohésion des territoires, Jacques Mézard.


« Nous avons plusieurs niveaux d’intervention »

null
En amont de la présentation de l’observatoire de l’habitat et de la création officielle de la Métropole de Saint-Etienne, Lyon Pôle Immo avait rencontré, il y a quelques semaines, Jack Arthaud, le directeur général de l’EPA de Saint-Étienne, avec Jean-Pierre Berger, président de l’agence d’urbanisme de la région stéphanoise, Epures. Nous évoquons avec Jack Arthaud la rénovation de logements anciens à Saint-Etienne.


La CAPEB Auvergne-Rhône-Alpes fait état d’une reprise d’activité

La conjoncture se stabilise, voire est en stabilisation pour près de deux tiers des entreprises.


«Il y a un problème de fracture territoriale en Auvergne-Rhône-Alpes»

null
Gilles Courteix est le président de la fédération régionale du bâtiment (FFB Auvergne-Rhône-Alpes). Il évoque les récentes mesures inscrites dans le projet de loi de finances 2018, et la charte de bonnes pratiques signée avec la Région Auvergne-Rhône-Alpes.

» La LCA-FFB Auvergne-Rhône-Alpes organisait ses rencontres régionales