L’UNAM tire le bilan de la conférence de consensus

L’union des aménageurs et lotisseurs a porté au cours de celle-ci des propositions visant à sécuriser et encourager la construction en secteur aménagé.

L’UNAM, ex-SNAL, a, comme nombre d’organisations professionnelles, participé à la conférence de consensus sur le logement. Elle a, au cours de ces débats, porté ses propositions visant à sécuriser et encourager la construction en secteur aménagé. “Après avoir déjà obtenu la stabilisation des droits en permis d’aménager dans la version initiale du texte, un nouveau point de satisfaction pourrait être retenu pour les aménageurs : l’administration centrale s’est en effet déclarée intéressée à expérimenter un permis d’aménager multi-sites pour réaliser des opérations d’ensemble sur des terrains non contigus”, souligne l’union.

« Cette mesure mériterait de figurer dans le texte car il est urgent d’apporter des solutions aux territoires exclus du plan de revitalisation des villes moyennes » a indiqué la présidente de l’UNAM, Pascale Poirot, appuyée en cela par Gérard Larcher, le président du Sénat. « On ne peut pas concentrer tous les moyens de la revitalisation des villes moyennes en omettant la difficulté des situations dans les petites villes et les centres-bourgs », a indiqué le deuxième personnage de l’Etat.

Créer les conditions d’un choc d’offre foncière

Sur le texte en lui-même, Pascale Poirot reste cependant plus dubitative : « si beaucoup de grandes orientations semblent aller dans le bon sens comme la simplification de la ZAC, l’amélioration de l’articulation des documents de planification ou encore la limitation des recours abusifs, beaucoup trop d’interrogations subsistent sur la portée réelle du projet de loi final ».

Selon l’UNAM, il est indispensable de l’enrichir de mesures structurantes pour créer les conditions d’un véritable choc d’offre foncière pour pouvoir envisager de construire plus, mieux et moins cher, mais aussi restaurer les bases d’une concurrence saine et loyale entre les opérateurs. Il s’agit enfin de donner les moyens à tous les territoires de tirer leur épingle du jeu. “Les espoirs suscités par cette mobilisation doivent tous nous permettre de sortir des positions dogmatiques et corporatistes pour enfin définir une politique du logement pragmatique, efficace et s’interroger ensemble sur le cadre de vie que nous souhaitons offrir aux générations futures”, a conclu l’UNAM.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Fin de la pédagogie pour les voies de covoiturage M6/M7

null
Les automobilistes seuls à bord de leur véhicule et empruntant ces voies pourront, dès ce lundi, être verbalisés.


Vers davantage de sécurité pour le Boulevard Urbain Est

La Métropole de Lyon et la ville de Vaulx-en-Velin ont annoncé mettre en place des mesures immédiates, suite au décès d’un cycliste.


La définition de « logement décent » élargie

Ceci va permettre d’exclure les premières passoires énergétiques du marche locatif.


Les professionnels de l’événementiel en quête de visibilité

Ceux-ci souhaitent une date prévisionnelle et de modalités de réouverture des activités événementielles.


La Région soutient un centre superviseur urbain mutualisé

La Région s’engage à hauteur de 100.000 euros pour le futur centre superviseur urbain mutualisé de 5 communes du sud-ouest lyonnais : Grigny, Pierre-Bénite, Vernaison, Charly et Saint-Genis-Laval.


28 millions d’euros de travaux immobiliers pour les policiers du Rhône

La démarche, qui s’inscrit dans le cadre du plan de relance, portera sur la réalisation de projets de rénovation et de modernisation des bâtiments de la police nationale.


La ligne de bus express 15E mise en service entre Gare d’Yvours et Bellecour

null
Cette nouvelle ligne offre désormais une desserte du sud-ouest lyonnais via la voie métropolitaine M7.


Auvergne-Rhône-Alpes approche des 8 millions d’habitants

null L’INSEE a fait part ce jour des populations légales des territoires, dont ceux des régions et des départements.


Saint-Étienne poursuit son rebond démographique

La préfecture de la Loire compte aujourd’hui plus de 175.000 habitants, et conforte un peu plus sa position de deuxième ville d’Auvergne Rhône-Alpes.


Nouvelle réunion sur la liaison Lyon – Saint-Étienne

La préfecture a fait un point sur la poursuite des projets d’amélioration des déplacements multimodaux entre les métropoles de Lyon et Saint-Étienne.


L’aide aux loyers et prêts immobiliers prolongée et élargie

Cette aide exceptionnelle avait été mise en place par Action Logement pour les salariés fragilisés par la crise.


Une concertation engagée entre le gouvernement et Action Logement

Le ministère du logement, le ministère des comptes publics et Action Logement engagent une concertation au service de la relance économique et sociale, et de la transformation du groupe.


Marceau Immo crée sa première filiale à Lyon

Le spécialiste de l’acquisition et de la valorisation d’immeubles résidentiels anciens a pour objectif d’investir dès 2021 entre 10 et 20 millions d’euros en cœur de ville.


Clap de fin pour le feuilleton Rhônexpress


Le SYTRAL va verser 29,87 millions d’euros à la société Rhônexpress SAS et 1,9 millions d’euros à Transdev Rail Rhône du fait de la la résiliation de la concession.


Bruno Bernard devient 1er vice-président du GART

Il agira ainsi aux côtés de Louis Nègre, le président du groupement des autorités responsables des transports.