Laurent Wauquiez fustige les conclusions du rapport Duron

Le président de la Région Auvergne- Rhône-Alpes, qui était lundi en visite sur le chantier du Lyon-Turin, a déploréle retard qui pourrait s’accumuler dans la réalisation de cette ligne structurante.

Le président de la Région Auvergne- Rhône-Alpes, Laurent Wauquiez, était lundi en visite sur le chantier du Lyon-Turin. Celui-ci s’est clairement exprimé, au cours de ce déplacement, sur le rapport Duron mettant en cause ce projet ferroviaire entre la France et l’Italie. Selon l’élu, « c’est une entorse aux engagements de la France », affirmant en outre que « la Région ne peut pas accepter les conclusions de ce rapport ».

L’étude préconise notamment de repousser l’aménagement des voies d’accès françaises, de densifier l’axe Dijon-Modane et de temporiser l’aménagement du contournement ferroviaire de l’agglomération lyonnaise. Des points qui dérangent le président de la Région, qui fustige l’abandon de projets majeurs pour la région, et pour le territoire national. “Le projet du Lyon-Turin est d’un intérêt majeur pour la région Auvergne-Rhône-Alpes mais également pour la France et l’Europe. Du point de vue des transports, de la qualité de l’air et de la sécurité, la réalisation des trois tronçons du Lyon-Turin répond clairement aux grands enjeux du XXIe siècle. Elle assurera le désenclavement des Alpes tout en répondant à l’urgence écologique liée à la pollution de l’air dans la vallée de l’Arve”, explique la Région dans son communiqué.

“Un terrible gâchis”

Pour Laurent Wauquiez, « l’Etat ne peut revenir sur ses engagements sans perdre sa crédibilité vis-à-vis de nos amis italiens et de nos partenaires européens ». Il faut en effet rappeler que l’Italie a accepté de mettre une part plus importante que la France dans le financement du tunnel et que l’Europe s’est également engagée financièrement en raison de la cohérence du projet.

Il déplore également le retard qui risque d’être accumulé, malgré les montants investis. « La France, l’Italie et l’Union européenne auront investi 8,3 milliards d’euros pour un tunnel qui devrait être livré en 2029. Avec le rapport Duron, il ne serait exploité côté français qu’à partir de 2038, c’est-à-dire qu’il serait sous-exploité pendant une dizaine d’années. Ce serait un terrible gâchis. Une région comme la nôtre a le droit à des infrastructures comme le Lyon-Turin », explique-t-il.

Il souligne en outre que l’alternative proposée, à savoir la modernisation de l’axe Dijon-Modane, serait inadaptée malgré un investissement conséquent , qui se monterait à 700 millions d’euros “sur une ligne structurellement inadaptée à un axe de fret massifié”. Pour Laurent Wauquiez, l’Etat doit adopter une position courageuse sur la réalisation des itinéraires d’accès au tunnel, et ne pas attendre 2030 pour densifier le fret ferroviaire alors même que le trafic routier explose.

Une “vision strictement parisienne du Gouvernement”

« Je dénonce le mauvais coup porté à la Région avec ce rapport Duron qui illustre la vision strictement parisienne du Gouvernement en matière d’aménagement du territoire et d’infrastructures de transport. Ce qui me gêne, c’est le double discours parisien qui fait mine de vouloir réformer le ferroviaire en France mais duquel ne sort aucun projet » a affirmé Laurent Wauquiez.

Il rappelle enfin le déséquilibre très important entre les investissements structurants abandonnés ou retardés en région - comme la liaison POCL, le contournement ferroviaire de Lyon ou l’A45 - et les futurs investissements liés au Grand Paris Express, un projet qu’il juge “faramineux” car chiffré à 25 milliards d’euros et comptant déjà un surcoût de 13 milliards d’euros. Or pour lui, plus qu’un projet régional comme le Grand Paris Express, « le Lyon-Turin est l’avenir du train en France et en Europe. Revenir dessus est une absurdité » conclut Laurent Wauquiez.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Un effort de rénovation important à réaliser dans la Métropole et le Rhône

A Lyon et dans le Rhône, malgré les efforts déjà engagés, les chiffres de rénovation de copropriétés sont encore modestes au regard de l’importance du parc. Mais la loi «Climat et résilience» en cours d’examen met une certaine pression en la matière, notamment sur les biens destinés à la location.


Le pont de l’île Barbe restera fermé à la circulation automobile

Une réunion publique se tenait en visioconférence sur l’avenir de ce pont emblématique du 9ème arrondissement de Lyon.


La demande d’un débat public sur les projets du Sytral jugée irrecevable

null
La CNDP a déclare irrecevable la demande de saisine de 12 parlementaires du Rhône sur l’organisation d’une concertation sur un unique projet d’ensemble.


L’offre TCL accompagne le déconfinement progressif

Le SYTRAL adapte l’offre de ses réseaux à Lyon et dans le département du Rhône dès le 3 mai.


Lyon Rhône H2V candidat à « Ecosystèmes territoriaux hydrogène »

Le nouveau consortium public-privé, constitué d’une dizaine d’industriels de la plateforme Lyon Vallée de la Chimie et de la Métropole de Lyon, est candidat à cet appel à projet de l’ADEME.


Mise en service des trolleybus nouvelle génération sur la ligne C13

Le SYTRAL a mis en service ce lundi ses premiers trolleybus nouvelle génération 100% électrique sur cette ligne reliant le 8ème arrondissement de Lyon à Caluire.


L’adaptation des logements au grand âge, objet de la visite de deux ministres

La ministre déléguée chargée de l’Autonomie, Brigitte Bourguignon, et la ministre déléguée en charge du logement, Emmanuelle Wargon, étaient mercredi et jeudi en déplacement à Genas, Sainte-Foy-lès-Lyon, Tassin-la-Demi-Lune et Lyon.


Deux nouvelles stations Vélo’v à Vaulx-en-Velin et Lyon 7e

Ces stations sont situées place Boissier à Vaulx-en-Velin et dans le secteur de Guillotière-Veyron à Lyon. Trois nouvelles stations sont prévues dans le 2e arrondissement de Lyon et à Villeurbanne.


Confluence : expérimentation d’un dispositif de feu de signalisation innovant

Le SYTRAL mène cette expérimentation sur le cours Charlemagne conjointement avec la Métropole de Lyon et le CEREMA, avec la participation d’Egis. Objectif : favoriser les mobilités actives.


Villeurbanne : en mai, un nouveau secteur du centre-ville en zone 30


Ce changement en matière de vitesse de circulation sera accompagné par la mise en circulation à double sens pour les vélos dans certaines rues.


Un nouvel outil mis en place par la FFB pour la RSE

La FFB a annoncé avoir créé le site « bâtisseur responsable » pour accompagner ses adhérents dans la mise en place d’une démarche RSE.


Oudara Outhabong, nouveau directeur national développement de Pitch Promotion

Il occupe ce poste depuis le 1er janvier 2021.


Alexandre Vincendet reste président de la fédération LR du Rhône

Les adhérents Les Républicains élisaient ce lundi leur nouveau président départemental et leurs représentants aux diverses instances. Ils ont réélu le président sortant, maire de Rillieux-la-Pape.


Nominations chez Capelli

Le promoteur annonce l’arrivée de Damien Borne, Marion Baur et Ivan Ugidos.


La Fondation Abbé Pierre a livré son éclairage régional annuel

A cette occasion la fondation est revenue sur les actions menées en Auvergne-Rhône-Alpes depuis le début de la crise sanitaire, il y a un an.