Lyon 2: inauguration de « République Grôlée Carnot »

Firce Capital inaugurait vendredi cette nouvelle marque, qui vise à revaloriser et affermir la nouvelle identité de ce quartier.

Georges Képénékian, maire de Lyon, Denis Broliquier, maire du deuxième arrondissement de Lyon, le député Hubert Julien-Laferrière et Christophe Fournage, président de la société Firce Capital, ont participé vendredi au geste inaugural de « République Grôlée Carnot », le nouveau quartier de ce secteur. Ils ont découvert l’univers de Fernando Volken Togni, illustrateur brésilien, auteur d’une fresque de 470 m² réalisée au sol en 20.000 petits carreaux colorés que les Lyonnais ont co-construit ce week-end place de la République à l’occasion d’un street art collectif.

Cette nouvelle marque « République Grôlée Carnot » vise à revaloriser le quartier et affermir sa nouvelle identité, qui sera prochainement confortée par l’arrivée de nouvelles enseignes internationales qui viendra renforcer celles, assez récentes, d’Uniqlo et du Hard Rock Café.

Redevenir une centralité commerciale

L’objectif vise à redevenir une polarité attractive face à l’autre grande centralité commerciale de la Métropole, la Part-Dieu. Celle-ci, avec 300 commerçants, réalise un chiffre d’affaires de 700 millions d’euros, alors même que, dans la Presqu’ile, le chiffre d’affaires plafonne à 650 millions d’euros avec 1.500 commerçants a indiqué Christophe Fournage, le président de la société Firce Capital, commercialisateur des espaces. Pourtant, le quartier compte 1,5 kilomètre de pieds d’immeubles commerçants.

« A l’heure où Lyon fête les 20 ans de son inscription au patrimoine mondial de l’Unesco, le cœur de la ville s’embellit et se redynamise. Avec le projet Cœur Presqu’île d’abord, qui révèlera la beauté patrimoniale du centre historique grâce à 6,2 hectares d’espaces publics rénovés et requalifiés d’ici fin 2019 et particulièrement avec le quartier République Grôlée Carnot ensuite, qui reprend vie aujourd’hui », a indiqué Georges Képénékian. « La revitalisation commerciale de cet axe, en lien avec l’ouverture prochain du Grand Hôtel-Dieu est un véritable atout pour le centre de Lyon. La place de la République agrandie et embellie révèle une nouvelle surface piétonne qui permet une entrée dégagée et facilitée vers le nouvel ensemble commercial de la rue Grolée. Avec l’implantation de grandes enseignes, ce nouvel axe suscite un important dynamisme commercial qui vient compléter l’offre déjà présente en presqu’île », a-t-il poursuivi.

La redynamisation de ce secteur était pour la mairie un dossier sensible, le quartier ayant été, pendant des années, marqué par des pieds d’immeubles vides. « La reconversion du secteur Grolée a été l’une de nos priorités ces dernières années, et cette volonté d’associer tous les acteurs : propriétaires, enseignes et riverains porte aujourd’hui ses fruits. Le travail mené avec les architectes des bâtiments de France afin de respecter le patrimoine de ce quartier du centre-ville et de ses immeubles haussmanniens a été fructueux. Les Lyonnais et les visiteurs peuvent désormais se réapproprier totalement les rues Grolée et Carnot, ainsi que la place de la République », a indiqué le maire de Lyon.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Vers davantage de sécurité pour le Boulevard Urbain Est

La Métropole de Lyon et la ville de Vaulx-en-Velin ont annoncé mettre en place des mesures immédiates, suite au décès d’un cycliste.


La définition de « logement décent » élargie

Ceci va permettre d’exclure les premières passoires énergétiques du marche locatif.


Les professionnels de l’événementiel en quête de visibilité

Ceux-ci souhaitent une date prévisionnelle et de modalités de réouverture des activités événementielles.


La Région soutient un centre superviseur urbain mutualisé

La Région s’engage à hauteur de 100.000 euros pour le futur centre superviseur urbain mutualisé de 5 communes du sud-ouest lyonnais : Grigny, Pierre-Bénite, Vernaison, Charly et Saint-Genis-Laval.


28 millions d’euros de travaux immobiliers pour les policiers du Rhône

La démarche, qui s’inscrit dans le cadre du plan de relance, portera sur la réalisation de projets de rénovation et de modernisation des bâtiments de la police nationale.


La ligne de bus express 15E mise en service entre Gare d’Yvours et Bellecour

null
Cette nouvelle ligne offre désormais une desserte du sud-ouest lyonnais via la voie métropolitaine M7.


Auvergne-Rhône-Alpes approche des 8 millions d’habitants

null L’INSEE a fait part ce jour des populations légales des territoires, dont ceux des régions et des départements.


Saint-Étienne poursuit son rebond démographique

La préfecture de la Loire compte aujourd’hui plus de 175.000 habitants, et conforte un peu plus sa position de deuxième ville d’Auvergne Rhône-Alpes.


Nouvelle réunion sur la liaison Lyon – Saint-Étienne

La préfecture a fait un point sur la poursuite des projets d’amélioration des déplacements multimodaux entre les métropoles de Lyon et Saint-Étienne.


L’aide aux loyers et prêts immobiliers prolongée et élargie

Cette aide exceptionnelle avait été mise en place par Action Logement pour les salariés fragilisés par la crise.


Une concertation engagée entre le gouvernement et Action Logement

Le ministère du logement, le ministère des comptes publics et Action Logement engagent une concertation au service de la relance économique et sociale, et de la transformation du groupe.


Marceau Immo crée sa première filiale à Lyon

Le spécialiste de l’acquisition et de la valorisation d’immeubles résidentiels anciens a pour objectif d’investir dès 2021 entre 10 et 20 millions d’euros en cœur de ville.


Clap de fin pour le feuilleton Rhônexpress


Le SYTRAL va verser 29,87 millions d’euros à la société Rhônexpress SAS et 1,9 millions d’euros à Transdev Rail Rhône du fait de la la résiliation de la concession.


Bruno Bernard devient 1er vice-président du GART

Il agira ainsi aux côtés de Louis Nègre, le président du groupement des autorités responsables des transports.


Les craintes des fédérations du bâtiment sur la RE2020

La FFB et son Pôle Habitat ont exprimé leurs craintes, suite à la présentation ce mardi de la nouvelle réglementation environnementale.