Un séminaire contre le burn out pour les artisans du bâtiment

Le professeur Olivier Torres, fondateur du premier observatoire de la santé des travailleurs non-salariés, Amarok, intervenait la semaine dernière à la CAPEB du Rhône.

La Capeb Rhône organisait, la semaine dernière, un séminaire dédié au burn out. Les artisans du bâtiment sont particulièrement touchés par le phénomène, avec des semaines de plus de 50 heures pour 60% d’entre eux (et même au-delà pour 23%), un travail le week-end de plus en plus systématique, et des vacances en moyenne d’une semaine par an… Les artisans font face à un rythme de travail intense, et à de nombreux facteurs de stress dont des charges administratives, le manque de visibilité sur l’avenir, et la multiplication des normes. Ces facteurs sont en outre aggravés par un sentiment de solitude et un faible suivi médical.

Ouvert également à ses permanents et ses élus, l’objectif de ce séminaire était, pour la CAPEB, de sensibiliser dirigeants et conjoints aux risques professionnels et plus particulièrement aux facteurs de stress, et d’aider à mieux identifier les situations d’épuisement au travail, voire de détresse, et d’accompagner leurs adhérents qui pourraient se trouver en difficulté.

Le coût du stress est à l’origine de plus de 50% de l’ensemble des journées de travail perdues, et représente près de 20% du budget de la branche accidents du travail et maladies professionnelles de la Sécurité Sociale. Le coût social en France de la souffrance en milieu professionnel atteint 8% du PIB.

« De façon générale, les femmes semblent les plus fragiles mais, tout particulièrement dans les métiers du bâtiment, ce sont les chefs de TPE-PME qui apparaissent les plus touchés (source Cnam – TS) », indique la CAPEB. Une étude produite il y a un an par la confédération affirmait déjà que « 46% des petits patrons pensaient avoir fait ou avoir été proches d’un burn out ».

Un test dans trois Capeb départementales

Ce séminaire est actuellement testé dans trois Capeb départementales, dont le Rhône mais aussi en Île de France. Il devrait être étendu dans toute la France au sein d’un dispositif préventif systématique.

Confié à Olivier Torrès, professeur en management à l’université Montpellier 1 et président-fondateur d’Amarok, premier observatoire de la santé des travailleurs non-salariés, il vise plusieurs objectifs, à savoir la promotion de la prévention et la gestion de la santé au travail des chefs d’entreprises, et la connaissance, l’identification et la prévention des risques professionnels spécifiques aux chefs d’entreprises et artisans du bâtiment. Parmi les autres buts ciblés on trouve également le développement du bien-être des artisans, de leur performance au travail, ainsi que l’apport d’une méthodologie et d’outils concrets pour les aider dans leur quotidien.

Cette initiative est menée en partenariat avec la Mutuelle Garance et IRIS – ST (institut de recherche et d’innovation sur la santé et la sécurité au travail).

» «Plus la taille d’une entreprise est petite, plus la santé du dirigeant est importante»






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


BTP Rhône et Métropole redoute l’inertie des aides étatiques et des projets locaux

null
Pour sa rentrée, Samuel Minot, le président de la Fédération BTP Rhône et Métropole a une nouvelle fois tiré la sonnette d’alarme. S’il reconnait que les mesures de soutien à l’économie et au secteur sont nombreuses, il craint leur inertie et par là-même, le risque qui pèse sur l’emploi.


6,7 milliards d’euros pour la rénovation énergétique au coeur du plan de relance


Écoles, collèges : performance énergétique et piétonisation, priorités de la Métropole

La piétonisation aux abords des établissements scolaires a été lancée dès cet été de manière prioritaire. La Métropole va également lancer un audit en matière de performance énergétique des collèges.


Les chantiers reprennent dans la Métropole de Lyon


BTP Rhône et le président de la collectivité organisaient ce mardi une visite presse sur deux chantiers à savoir la promenade Moncey et la construction du nouveau bâtiment du CIRC, pour faire un point sur l’impact de la crise du Covid-19.


Covid-19 : le secteur de la construction demande un arrêt temporaire des chantiers

Le secteur a alerté le gouvernement et demande un arrêt temporaire des chantiers afin de s’organiser.


L’indice IPEA en hausse de 0,2% au 4ème trimestre

Les prix des travaux d’entretien-amélioration des bâtiments augmentent dans la même mesure qu’au trimestre précédent. Cette parution intervient quelques jours après celle du climat des affaires dans le bâtiment, ressorti stable à un haut niveau.


Fin d’année en demi-teinte pour l’artisanat du bâtiment dans la région

La CAPEB Auvergne-Rhône-Alpes a fait part ce mardi de son point de conjoncture trimestriel.


Rénovation énergétique: les fédérations prônent l’interdiction de la prospection téléphonique

La FFB et la CAPEB ont, dans un communiqué commun, déclaré vouloir des mesures d’interdiction de la prospection par voie téléphonique réalisée par des centres d’appels.


Worldskills 2023 : le comité de coordination est créé


La création de ce comité nommé « Génération Lyon 2023 » a été réalisée mercredi à l’occasion du lancement du compte à rebours de ces olympiades des métiers. Les sélections régionales se dérouleront ce trimestre.


Ecoreno’v : nouvel effort de la Métropole pour le dispositif


Le président de la Métropole de Lyon, David Kimelfeld, a annoncé ce jeudi une rallonge de 10 millions d’euros pour le dispositif d’écorénovation.


Inscriptions record aux sélections régionales Worldskills

Le bâtiment en Auvergne-Rhône-Alpes totalise 343 inscrits des 1088 candidats.


Rénovation énergétique : l’État veut rétablir la confiance

Trois ministres ont présenté mardi les actions pour renforcer la lutte contre la fraude, améliorer l’information des consommateurs et rétablir la confiance en matière de rénovation énergétique.


La construction bois adoptée dans les lycées d’Auvergne-Rhône-Alpes

La vice-présidente de la Région était vendredi à Villefranche-sur-Saône aux côtés de Fibois 69 et de nombreux professionnels du secteur.


Déjà plus de 11.000 logements financés pour une rénovation Ecoréno’v

Plus de 184 millions d’euros de travaux ont été cumulés depuis le début du dispositif, qui a été lancé en 2015.


« Garantir l’équité »

Eric Fournier est le vice-président de la Région Auvergne-Rhône-Alpes. Il participait ce jeudi en présence du ministre chargé de la Ville et du logement à une réunion de concertation portant sur le SPPEH. Nous l’avons interrogé à cette occasion sur le déploiement de ce service public, et sur les annonces réalisées par Julien Denormandie.