La ZAC de la Saulaie a été lancée

Le conseil de la Métropole de Lyon a voté vendredi la consultation d’aménageurs pour la réalisation de cette zone d’aménagement concertée.

Le conseil de la Métropole de Lyon a, ce vendredi, lancé la ZAC de la Saulaie, située sur les communes d’Oullins et de la Mulatière. Il s’agit là de l’une des plus grosses opérations d’aménagement du sud de la Métropole avec le vallon des hôpitaux, à Saint-Genis-Laval. Le conseil a ainsi voté en séance la consultation d’aménageurs pour la réalisation de cette zone d’aménagement concertée. La Zac totalisera 17 hectares, mais sa conception s‘envisage dans un périmètre d’intervention urbaine plus global de 40 hectares.

Une phase de concertation préalable s’était déroulée du 26 septembre 2017 au 8 janvier 2018 pour ce quartier qui constituera une nouvelle porte d’entrée au sud-ouest de la Métropole. « En lien avec l’arrivée du pôle multimodal et la requalification prochaine en boulevard urbain de l’A6-A7, sa mutation est un projet urbain majeur pour notre territoire et pour les habitants d’Oullins », explique dans un communiqué David Kimelfeld, président de la Métropole.

Une mutation engagée pour le territoire

Le territoire a, d’ores et déjà, connu des évolutions majeures avec l’arrivée du prolongement de la ligne métro B en décembre 2013, qui a vocation à se prolonger dans les années à venir jusqu’au centre d’Oullins et aux hôpitaux sud. En 2007, 20 hectares de friches avaient ainsi été acquis auprès de la SNCF, dont une partie a servi à la création du pôle multimodal de la Saulaie. Celui-ci comprend une nouvelle halte ferroviaire, la ligne B du métro, une gare de bus et un parking relais de 410 places.

Dans les prochaines années, la mue de ce quartier va se poursuivre, à la faveur de la reconversion des anciennes friches de la SNCF situées au cœur de ce site. Celles-ci sont situées entre le quartier historique de la Saulaie et le centre-ville d’Oullins. Elles sont la propriété de la Métropole de Lyon depuis 2007, et totalisent une surface d’environ 17 hectares. Mais le projet est englobé dans un périmètre d’intervention urbain de 40 hectares, bien plus large.

Le quartier a vocation à compléter le positionnement de certains territoires voisins comme la Vallée de la chimie, le biodistrict de Gerland ou les hôpitaux sud. Desservi par l’axe A6/A7 déclassé, il bénéficiera de fait de la requalification à venir de cette voirie.

650 logements

Le projet s’inscrit dans une optique de mixité des fonctions, avec des surfaces à vocation économique, mais aussi à destination résidentielle. Environ 650 nouveaux logements devraient voir le jour dans cette ZAC, dont des logements en accession sociale, en locatif social pour répondre au parcours résidentiel. Ils devraient ainsi compléter l’offre de logements réhabilités du quartier actuel. Cette constructibilité estimée correspondrait à environ 2 000 habitants supplémentaires.

Du côté économique, une offre de bureaux et de commerces en pied d’immeubles sera constituée, avec des bureaux pour 65.000 m² de surface de plancher, tant sur les anciennes friches qu’en mutations potentielles dans le tissu urbain existant, auxquelles il faut ajouter près de 2 hectares d’assiette foncière dédiée à l’implantation de nouvelles activités.Pour lire la totalité de l'article, abonnez-vous ou identifiez-vous






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


La requalification du cours Vitton au menu du Conseil de la Métropole

Les premiers travaux de requalification de l’axe porteront sur le tronçon entre la rue Garibaldi et la rue Tête-d’Or.


Lyon 2 : une exposition sur la cité Mignot aux archives municipales

Cet ensemble, construit sur un îlot situé entre la rue Smith et la rue Quivogne, fait l’objet d’un rappel historique sur sa construction et son évolution jusqu’en octobre.


«812 millions d’euros pour accompagner le secteur du logement social»

Nicolas Bonnet, directeur régional d’Action Logement, et Daniel Florence, vice-président du comité régional Action Logement Auvergne-Rhône-Alpes répondent aux questions de Lyon Pôle Immo. Nous évoquons avec eux les prêts de haut de bilan.

 


« Chacune des villes est un cas particulier »

Nicolas Bonnet, directeur régional d’Action Logement, et Daniel Florence, vice-président du comité régional Action Logement Auvergne-Rhône-Alpes, répondent aux questions de Lyon Pôle Immo, notamment sur le dispositif « Coeur de ville ».


Vaulx-en-Velin : plusieurs actions validées par le Conseil de la Métropole

Plusieurs actions de renouvellement urbain dans la commune de l’est lyonnais ont été votées lundi par le Conseil de la Métropole.


Villeurbanne : des travaux prévus au printemps 2019 pour le lycée Brosselette

Laurent Wauquiez était ce lundi matin à Villeurbanne pour officialiser la prochaine construction du nouveau lycée Brossolette, élément important de la ZAC Gratte-Ciel. Signant ainsi la fin d’un bras de fer.


PPRT de la vallée de la chimie : une réunion s’est tenue le 13 juin en préfecture

Le 13 juin dernier, une réunion s’est tenue entre le préfet et l’ensemble des partenaires du plan de prévention des risques technologiques (PPRT) de la vallée de la chimie.

 


Requalification du cours Vitton : des délibérations en juillet à la Métropole de Lyon

David Kimelfeld et Georges Képénékian, président de la Métropole et maire de Lyon, ont écrit un courrier en ce sens au maire du 6ème arrondissement de la ville, Pascal Blache.


Grand Parilly : Blein critique le projet, Picard lui répond

Le député du Rhône a critiqué dans le journal « Le progrès » le projet situé sur la commune de Vénissieux. Michèle Picard, maire de la Ville, n’a pas tardé à lui répondre.


Le projet « Grand Parilly » entre dans sa phase opérationnelle


David Kimelfeld et Michèle Picard avaient convié jeudi la presse à une visite de chantier du futur quartier multifonctionnel de Vénissieux. Les bâtiments d’Ikea et l’immeuble tertiaire « Initial » sont d’ores et déjà en construction.


Charly, Irigny et Vaugneray ont inauguré le chemin des Flaches

Cet aménagement relie le quartier de la Combe à Irigny aux quartiers de Saint Abdon à Charly et de la Grande Ponde à Vernaison.


« La réouverture de Vivier-Merle est prévue pour 2020, j’espère même un peu avant »

Michel le Faou est adjoint au maire de Lyon et vice-président de la Métropole délégué à l’urbanisme, au renouvellement urbain, à l’habitat et au cadre de vie. Lyon Pôle Immo évoque avec lui deux chantiers : Part-Dieu et le déclassement de l’A6-A7.


«Des valeurs foncières moins élevées pourraient réguler les prix»

Michel le Faou est adjoint au maire de Lyon et vice-président de la Métropole délégué à l’urbanisme, au renouvellement urbain, à l’habitat et au cadre de vie. Lyon Pôle Immo évoque avec lui la tension observée sur les prix de l’immobilier au sein de la Métropole de Lyon.


« Les positions des personnes publiques associées sont globalement positives »

Michel le Faou est adjoint au maire de Lyon et vice-président de la Métropole délégué à l’urbanisme, au renouvellement urbain, à l’habitat et au cadre de vie. Nous évoquons avec lui l’avancée du projet de PLU-H.


Le boulevard Vivier-Merle partiellement fermé

null
Dans le cadre des travaux du quartier de la Part-Dieu, une partie du boulevard Vivier-Merle entre les rues Paul Bert et Servient a été fermée ce matin, afin d’allonger la trémie présente sur l’axe. Celle-ci devrait rouvrir fin 2019.