Réforme de la formation : la FFB veut des évolutions au parlement

La fédération du bâtiment attend des évolutions notables sur la réforme de la formation professionnelle lors du débat parlementaire.

Le rapport de la formation professionnelle, présenté vendredi, a été salué dans la foulée par la fédération du bâtiment. Celle-ci souscrit totalement aux objectifs de renforcement de l’apprentissage, de simplification pour les entreprises et de développement des compétences.

Pour elle, le texte comprend des mesures assez satisfaisantes pour le secteur, à l’image de l’alignement du temps de travail maximum des apprentis mineurs sur celui de leurs maîtres d’apprentissage, de l’assouplissement des modalités de ruptures du contrat d’apprentissage, du financement assuré de tous les contrats d’apprentissage, et de la contribution formation unique pour les entreprises, qui s’inscrit en baisse pour les moins de 250 salariés.

Des réserves

Mais la FFB se veut toutefois plus mesurée sur un certain nombre de points. Elle regrette ainsi que ce projet de loi conduise à renforcer le rôle de l’Etat dans le pilotage du système, notamment avec une collecte des contributions formations confiée aux URSSAF corrélée avec la création d’une agence nationale « France compétences ». Pour l’organisation, cette centralisation laisse présager des marges de manœuvres réduites pour les branches.

Des inquiétudes se font également jour sur un certain nombre de points au sein des entreprises, en particulier en ce qui concerne le déroulement de la période transitoire, les capacités de financement de la formation continue des salariés ou encore l’équilibre financier à terme des CFA (centre de formation des apprentis).

Le secteur du bâtiment formant nombre d’apprentis - 60.000 actuellement - ce manque de visibilité risque de générer un attentisme préjudiciable au développement de l’apprentissage et de la formation. « L’effet est déjà à l’œuvre avec l’annonce du désengagement de certaines régions de nombreux projets de financement de CFA ». Pour Jacques Chanut, le président de la FFB, « cette réforme se veut ambitieuse. Il faut donc veiller à ce que les conditions de mise en œuvre soient réalistes, sans confondre vitesse et précipitation ».






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Capelli présente des villas premium près de Genève

Ce programme de 3 villas mitoyennes au bord du lac Léman est situé à Anières sur la rive gauche du canton de Genève.


Le bois en lumière au Mondial des métiers en février à Eurexpo

Les métiers de la forêt et du bois seront mis en lumière du 7 au 10 février à Lyon Eurexpo.


Altarea Cogedim acquiert Severini

Le groupe a officialisé le rachat d’un promoteur basé en région Nouvelle Aquitaine.


Christophe Boucaux, nouveau délégué général de LCA-FFB

Il succèdera, à compter de la prochaine assemblée générale prévue en mars, à Dominique Duperret.


Le marché immobilier lyonnais pourrait être moins dynamique en 2019

EDITORIAL – Après une année 2018 globalement dynamique, le marché immobilier lyonnais pourrait en 2019 être confronté à une poursuite de l’affaiblissement de la production neuve de logements.


Rebond des permis de construire sur 3 mois

De septembre à novembre, les autorisations ont progressé de 4%, selon les données mensuelles divulguées par le Commissariat général au développement durable.


La FFB envisage la fin d’un cycle dans le bâtiment

La fédération française du bâtiment a fait part d’un bon niveau d’activité en 2018, mais a communiqué des prévisions plus mitigées pour l’année 2019.


Retour de l’éligibilité au CITE à 15%, les fédérations satisfaites

La FFB et la CAPEB ont salué le retour de l’éligibilité au CITE à 15 % du remplacement des fenêtres à simple vitrage dès le 1erjanvier 2019.  François de Rugy, ministre de la Transition écologique et solidaire, a annoncé le retour de l’éligibilité au CITE à 15 % du remplacement des fenêtres à simple vitrage […]


Promotion immobilière: vers un passage sous les 100.000 ventes

Le cabinet d’études Adéquation a présenté mardi dernier ses perspectives sur l’évolution du marché de la promotion immobilière en 2019 et 2020.
» Promotion immobilière: Adéquation table sur 109.000 ventes en 2018
» Auvergne-Rhône-Alpes : baisse globale des ventes et des mises en vente


Auvergne-Rhône-Alpes : baisse globale des ventes et des mises en vente

Adéquation a fait part, lors de sa conférence annuelle, de ses prévisions pour les 6 grandes agglomérations d’Auvergne-Rhône-Alpes.


Promotion immobilière: Adéquation table sur 109.000 ventes en 2018

Adéquation organisait mardi sa conférence annuelle sur les marchés immobiliers.


Déjà 3,3 millions de visiteurs pour le Grand Hôtel-Dieu

Depuis le 27 avril, près de 100.000 visiteurs qui se sont rendus chaque semaine au sein de cet ancien enceinte hospitalière renouvelée.


Villeurbanne : « Plein Ciel » a été inauguré

null
Le programme de 29 appartements développé par SLC Pitance au coeur du quartier Gratte-ciel a été inauguré ce mercredi.
» Olivier Badarelli, SLC Pitance : «nous ne sommes pas dans une course au volume»


Baisse des réservations et des mises en vente en Auvergne-Rhône-Alpes

La DREAL a récemment publié son étude sur la commercialisation des logements neufs dans la grande région.


L’activité du bâtiment pèse près de 17 milliards d’euros en Auvergne-Rhône-Alpes

La FFB Auvergne-Rhône-Alpes a récemment publié ses chiffres annuels du secteur. Celui-ci emploie 137.532 salariés dans la grande région.