Le boulevard Vivier-Merle partiellement fermé

Dans le cadre des travaux du quartier de la Part-Dieu, une partie du boulevard Vivier-Merle entre les rues Paul Bert et Servient a été fermée lundi matin, afin d’allonger la trémie présente sur l'axe. Celle-ci devrait rouvrir fin 2019.

Le président de la Métropole et les membres de la SPL Part-Dieu avaient, il y a quelques jours, sensibilisé les lyonnais avant la fermeture, ce lundi, d’une partie du boulevard Vivier-Merle entre les rue Paul Bert et Servient, et la fermeture de la trémie présente sur cet axe.

Celle-ci, qui permettait de rallier le cours Lafayette et les Brotteaux depuis une entrée située sur le boulevard à hauteur de la rue Servient, a été fermée ce lundi, pour être allongée, à la fin des travaux, de 118 mètres. L’idée étant, par l’enfouissement d’une partie de la voie et le gain de place en surface, d’agrandir de 50% la superficie de la place Béraudier et de la dédier plus largement aux circulations piétonnes et aux transports en commun.

La trémie, transformée en tunnel, sera par ce biais remise aux normes, et permettra à terme un accès direct à un parking enterré de 500 places visant à desservir la gare. La trémie devenue tunnel devrait rouvrir fin 2019. Au-dessus, l’espace libéré permettra de reconfigurer la place, laquelle, plus étendue, va changer de nature avec la transformation du pôle multimodal de la Part-Dieu, la démolition des hôtels et la construction à horizon 2023, de la tour To-Lyon.

Circulation perturbée

La circulation était en tout cas assez perturbée ce lundi matin dans le secteur de la rue Paul Bert, où la congestion était perceptible. Nombre d’automobilistes n’avaient pas anticipé ces fermetures, et n’ont pu rallier rapidement leur destination initiale, notamment ceux qui transitaient par le quartier Part-Dieu. « Comment fait-on pour aller à Caluire ? », demandait ainsi un automobiliste à des membres de la SPL empruntant la rue Paul Bert dans le sens ouest-est. L’homme allait sans doute devoir faire machine arrière…

Des agents de la police municipale avaient été déployés pour faire face à l’afflux de circulation, tout comme des médiateurs sociaux de l’ALTM, association lyonnaise pour la tranquillité et la médiation. Une équipe de 6 personnes au sein de cette association, déjà mobilisée à l’occasion de la fermeture du carrefour Mermoz/Rockfeller dans le cadre des travaux de la ligne de tramway T6, avait été sollicitée pour faire face aux automobilistes désemparés.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


«Suivant les époques, on a associé la ville au végétal ou on l’a dissociée»


Frédéric Ségur est responsable ingénierie et prospective du patrimoine végétal de la Métropole de Lyon. Nous évoquons avec lui l’exposition « La ville-forêt. Vers une nouvelle culture urbaine », présentée au CAUE


Steel, un nouveau pôle commercial, a ouvert à Saint-Étienne


Le NPNRU Minguettes-Clochettes, ligne forte du mandat à Vénissieux

Michèle Picard, maire de Vénissieux et vice-présidente de la Métropole de Lyon, organisait vendredi dernier sa conférence de presse.


L’Europe retient l’offre d’un consortium piloté la SPL Lyon Confluence

La Commission Européenne a retenu l’offre du consortium Scale, coordonné par la SPL. Il s’agit du plus gros réseau de villes européennes engagées dans la lutte contre le réchauffement climatique.


Hélène Geoffroy, nouvelle présidente de la SERL


Le conseil d’administration du groupe SERL s’est réuni ce lundi. Les administrateurs, dont certains sont des nouveaux administrateurs représentant la Métropole de Lyon, ont élu la nouvelle présidente de la structure.


Projet de salle Aréna à Décines-Charpieu : la concertation continue

Des sessions de visites de terrain sont organisées ce samedi 12 septembre.


Décès de Pascal Garrido, ancien président d’Epures

L’ancien maire de la Talaudière et ancien président de l’agence d’urbanisme stéphanoise est décédé, à l’âge de 76 ans.


«Le projet Foch Sully est vertueux»

Philippe Madelrieux est le vice-président de la FNAIM de la Loire. Nous évoquons avec lui le programme Action Coeur de Ville développé sur Roanne, le projet Foch Sully, ainsi que le dispositif Denormandie.


Le maire de Lyon acte le maintien d’une parcelle végétalisée dans le 1er arrondissement

Un projet immobilier, qui avait été contesté par l’ancienne maire d’arrondissement au 33 rue du Bon Pasteur, ne se fera finalement pas.


«La crise ne remet pas en cause l’idée de développer le tram, les télécabines et les bus»

Béatrice Vessiller est la nouvelle vice-présidente de la Métropole de Lyon en charge de l’urbanisme et du cadre de vie. Nous évoquons avec elle les transports, le renouvellement urbain, et les changements à venir dans le quartier de la Part-Dieu.


«La Saulaie peut être la 1ère étape de la reconquête des berges du Rhône»

Béatrice Vessiller est vice-présidente de la Métropole de Lyon en charge de l’urbanisme et du cadre de vie. Nous évoquons avec elle les projets urbains de La Saulaie et du Vallon des hôpitaux.


«À Grandclément, un quartier avec des îlots sans voiture»

Béatrice Vessiller est la nouvelle vice-présidente de la Métropole de Lyon en charge de l’urbanisme et du cadre de vie. Nous évoquons avec elle les projets urbains Grandclément et Gratte-Ciel.


Les EPF formulent 12 propositions pour la relance

Les établissements publics fonciers ont fait part en fin de semaine dernière de leurs propositions pour accélérer la sortie de crise et construire les modèles d’aménagement de demain.


Jacqueline Osty, Grand Prix de l’urbanisme 2020

La paysagiste avait à deux reprises été lauréate du Grand prix national du paysage. Elle est l’auteur de nombreux parcs qui sont l’occasion de penser la relation entre ville et territoire.


Bruno Bernard annonce ses 10 premiers chantiers pour l’été

null
Les premiers chantiers vont notamment porter sur l’encadrement des loyers, la poursuite des aménagements d’urbanisme tactique, mais aussi l’optimisation des procédures d’urbanisme.