Forte demande d’entrepôts, selon BureauxLocaux

Le site d’annonces immobilières pour les entreprises a publié une étude basée sur 100.000 recherches d’entrepôts à l’achat ou à la vente effectuées sur sa plateforme entre novembre 2017 et avril 2018.

BureauxLocaux a publié ce jour une étude sur la demande d’entrepôts qui se base sur les 100.000 recherches effectuées sur sa plateforme lors des six derniers mois. Et celle-ci montre une explosion de la demande d’entrepôts, alors même que les besoins en logistique urbaine devraient doubler en France d’ici 5 ans.

“ Sur fond de croissance économique et d’explosion de la vente en ligne (multipliée par 5 en 10 ans ) la course à l’implantation d’entrepôts et de méga hubs logistiques s’accélère. L’année 2017 a connu une activité record sur ce marché : 3,39 millions de m² de demande placée et des investissements en hausse de 24% en un an,” a indiqué Sophie Desmazières, présidente et fondatrice de BureauxLocaux.

Le site note ainsi que la demande d’entrepôts se concentre toujours plus sur la dorsale nord-sud, articulée autour des quatre pôles majeurs que sont Lille, Paris, Lyon et Marseille. Ces agglomérations rassemblent 84% des recherches d’entrepôts à l’achat ou à la location. « Les récentes et futures installations des géants du e-commerce se regroupent sur cette dorsale, illustrant ainsi une volonté toujours plus forte de s’implanter au plus près des grands bassins de consommation », note le site. La Métropole de Lyon et le Rhône représentent 8,2% des recherches.

L’enjeu du dernier kilomètre

La région parisienne y reste de très loin le secteur géographique le plus prisé avec 54% des recherches d’entrepôts en France. La demande est, au sein de la région Île-de-France, en plein boom à Paris et en petite couronne, où l’offre de surfaces logistiques est quasi-inexistante. La grande couronne et en particulier la Seine-et-Marne, département le plus demandé de France avec 10% des recherches, sont les zones de report d’un marché francilien extrêmement tendu.

Selon Bureauxlocaux, le dernier kilomètre est à la fois un enjeu stratégique et un véritable casse-tête pour les e-commerçants qui développent des stratégies multiples pour y répondre : dépôts urbains, entrepôts à étages, alliances avec le commerce physique. Ce dernier kilomètre représente 25% du coût total du transport.

Les loyers restent assez homogènes au sein du corridor logistique, avec, pour les grandes surfaces (plus de 5.000 m²), un loyer compris entre 40 et 50€ par m² par an. « Pour les entrepôts de moins de 500 m² en bordure des grandes villes, ceux-ci sont 3 à 4 fois plus élevés. Pour ces petits espaces de stockage particulièrement demandés, les loyers atteignent jusqu’à 200€ par m² par an en région parisienne, 144€ près de Marseille et 133€ autour de Lyon », précise Bureauxlocaux.

La concurrence se durcit sur le dernier kilomètre, lequel pèse pour 25% du coût global de la livraison. Malgré la forte demande, “les entreprises intéressées par ces actifs ont une sensibilité extrême aux valeurs locatives,” indique Magali Marton, Head of Research chez Cushman & Wakefield. “Chaque Euro supplémentaire les pénalise dans leur objectif d’optimiser les coûts d’acheminement. Jusqu’à présent, il n'y a pas de flambée des prix car il n’y a pas encore de surenchère agressive. ”






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Corbas : BNP Paribas REIM acquiert une plateforme logistique de 77.000 m²

Cette acquisition a été réalisée auprès du promoteur PRD, leader français de l’immobilier logistique.


Segro lance la démolition de l’ancien site de Socara

null
Près de 56.000 m² devront être démolis d’ici septembre prochain, avec pour objectif un développement logistique de classe A.


CBRE renforce sa ligne de métier industriel et logistique

CBRE a annoncé l’arrivée de deux consultants « grands comptes » et le renforcement de l’équipe « Investissement ».


David Kimelfeld présente au MIPIM une métropole «attractive et équilibrée»

Le président de la Métropole de Lyon présentait ce mercredi au salon international de l’immobilier une conférence sur le stand OnlyLyon visant à mettre en avant  les qualités de la métropole lyonnaise.


Le MIPIM a ouvert ses portes

Le salon international de l’immobilier a lieu à Cannes du 12 au 15 mars 2019. La Métropole de Lyon est présente sur le stand OnlyLyon


Argonnay : VEFA d’un bâtiment à Postimmo par 6eme Sens Immobilier

L’immeuble développera une surface de 7.600m² et sera dédié au tri des colis et courriers.


Des milliers de plantations au sein du PIPA

Le PIPA a pris la décision de planter 22.000 végétaux et 1.000 arbres.


Workman Turnbull s’installe dans la Tour Part-Dieu

Le groupe a en outre annoncé l’arrivée de Jérémy Masson en tant que gestionnaire technique junior. La structure veut ainsi étendre ses activités en dehors de l’Ile de France.


Paredes regroupe son usine et son stock central à Saint-Quentin-Fallavier

null


« CIEL », le salon de l’immobilier d’entreprise de Lyon, se tiendra les 19 et 20 juin


La CCI lance la première édition du CIEL, « Carrefour de l’Immobilier d’Entreprise à Lyon ».


Perial AM ambitieux pour 2019

Le groupe a fait un point sur sa collecte 2018 et dévoilé ses ambitions pour 2019.


L’aire métropolitaine de Lyon attire toujours plus d’entreprises

null
L’Aderly, l’agence de développement de la région lyonnaise qui opère sur la Métropole de Lyon et Saint-Etienne Métropole, a accompagné davantage de projets qu’en 2017.


Un salon de l’immobilier d’entreprise à Lyon en 2019

Le président de la CCI, Emmanuel Imberton, a annoncé la tenue prochaine d’un salon de l’immobilier d’entreprise, afin de maintenir le dynamisme du marché immobilier observé en 2018.


Le marché lyonnais porté par le « retour des méga-deals », analyse BNP

BNP Paribas Real Estate Transaction a, dans une étude, commenté les chiffres du marché de l’immobilier d’entreprises à Lyon.


Pour David Kimelfeld, la Métropole doit continuer ses acquisitions foncières

null
La conférence de la FNAIM Entreprises accueillait lundi le président de la Métropole, qui est intervenu sur le thème de l’industrie.