Saint-Etienne : une liste des enseignes de Steel dévoilée par un ex-adjoint, la Ville réagit

Lionel Saugues, ancien adjoint, a dévoilé une liste d’enseignes du futur centre commercial. La Ville a rappelé que celles-ci n’étaient pas destinées à être communiquées, car non définitives, et constituaient des éléments de travail du groupe Apsys.

La Ville de Saint-Etienne a, dans un communiqué jeudi, fait part de son étonnement quant à la divulgation par Lionel Saugues, ancien adjoint de Gaël Perdriau, d’une « première liste des enseignes qui s’installeront dans le centre commercial Steel », porté par le groupe Apsys. Lionel Saugues avait en effet siégé à l'ensemble des comités de commercialisation relatif au projet Steel qui ont eu lieu depuis 2016, en sa qualité, à l'époque, d'adjoint. La municipalité a ainsi précisé que ces informations, par nature confidentielles, ne sont normalement pas « destinées à être communiquées car non définitives, et constituent des éléments de travail du groupe Apsys ».

Un investissement de 150 millions d’euros

« La ville de Saint-Etienne regrette que cette communication vienne fragiliser le contexte commercial très positif à Saint-Etienne, dont la redynamisation est incontestable depuis 2014. Le meilleur indicateur en est le solde d’ouverture et de fermetures des commerces, positif depuis maintenant 3 années », a indiqué la Ville, qui souligne que l’installation croissante et continue de nouvelles enseignes démontre une confiance renouvelée des investisseurs pour le bassin stéphanois.

« Cette nouvelle sortie sur les réseaux sociaux fragilise par ailleurs de manière substantielle le projet Steel, qui constitue le plus gros investissement privé de ces dernières décennies dans la Loire à hauteur de 150 millions d’euros. La ville de Saint-Etienne rappelle que le projet demeure soumis au strict respect du cahier des charges tel que défini lors de l'appel à projets et qui n'a pas changé», a déploré la municipalité, qui rappelle la pertinence du projet visant à compléter l’offre commerciale du centre-ville.

Le projet représente, selon la Ville, « une opportunité pour Saint-Etienne notamment avec la création de plusieurs centaines d'emplois directs et indirects générées par le chantier lui-même, et par la future exploitation commerciale du site ». Il contribuera également à réduire le risque d'évasion commerciale vers la région lyonnaise, lequel est estimé par la CCI à quelque 176 millions d'euros au minimum. « A ce stade, la ville de Saint-Etienne laisse le soin au groupe Apsys, investisseur et futur gestionnaire du centre commercial, de réagir à ces pseudo-révélations », a conclu la Ville.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


La sécurité au programme d’une visite de territoire de la Métropole

Le président de la Métropole de Lyon, David Kimelfeld, était lundi à Limonest pour la présentation de l’opération «supporter». Il a par la suite visité des entreprises de la Techlid spécialisées dans la sécurité.


La Métropole de Lyon dévoile les projets lauréats de l’Appel des 30

L’édition 2018 de l’initiative métropolitaine a débouché sur 14 projets lauréats, dont 50% de démonstrateurs sur l’usine énergétique métropolitaine, les paysages productifs et la mobilité.


Genas : 6ème Sens Immobilier cède en VEFA une opération de 3.500 m²

Cette opération comprend des locaux d’activité et des bureaux.


Tour Eiffel acquiert 4 immeubles, dont un à Lyon

Ce portefeuille d’immeubles a été acquis auprès de Tessi SA.


« Il n’est pas impossible que l’on frise, en 2019, les 400.000 m² »

Benoit de Fougeroux est le président de la FNAIM Entreprises. Nous commentons les chiffres du premier trimestre compilés par le CECIM sur le front de l’immobilier d’entreprise. Le marché de l’immobilier de bureaux a connu un trimestre exceptionnel


Limonest: prise à bail de 362 m² dans l’immeuble Avalon

Brice Robert Arthur Loyd a communiqué certaines transactions réalisées en mars.


Les entreprises prêtes à payer plus pour des espaces de travail attractifs

A l’occasion de la workspace Expo 2019, CBRE a livré les principaux enseignements de son enquête « Occupier Survey 2019 ».


Le cabinet Hermes étend son activité sur Clermont-Ferrand

null
Le groupe a annoncé avoir pris une participation avec une société implantée dans la capitale auvergnate.


Lyon 9 : Enchères Rhône-Alpes prend à bail 2.100 m² de locaux industriels

Brice Robert Arthur Loyd a communiqué ses dernières transactions.


H7, nouveau pôle numérique de la Métropole


L’incubateur a ouvert ses portes depuis début avril. L’objectif dès 2019 est de rassembler 70 start-ups par an.
» Un important pôle d’enseignement se dessine à Lyon Confluence
» Strate Ecole de Design débarque à Lyon Confluence


Pose de la première pierre de Silex2

null
La tour, déjà commercialisée à 50%, sera livrée en 2021. Gérard Collomb et Christophe Kullmann ont réalisé le geste symbolique via des plantations.


Nexity Solutions Entreprise : Jean-Claude Bassien rejoint la structure

Cet ancien de Crédit Agricole Cheuvreux devient directeur général délégué de la plateforme de services dédiée au client entreprise. Cette arrivée intervient dans un contexte d’évolution de la gouvernance de Nexity.


CBRE renforce sa ligne de métier industriel et logistique

CBRE a annoncé l’arrivée de deux consultants « grands comptes » et le renforcement de l’équipe « Investissement ».


«Nous disposerons, dans ce nouvel immeuble, de 350 m²»

Nicolas de Barjac est directeur de l’agence de Lyon de Cushman&Wakefield. Celle-ci va prochainement déménager.


«Lyon a une taille critique pour concurrencer d’autres villes européennes»

null
Loïc de Villard est le directeur régional de CBRE. A l’occasion du MIPIM, nous évoquons avec lui le marché de l’immobilier d’entreprise en région lyonnaise.