Signature d’un pacte et d’une convention tripartite pour les quartiers populaires

Le ministre de la Cohésion des territoires et son secrétaire d’État avaient réuni mercredi les acteurs des quartiers en politique de la ville.

Jacques Mézard, ministre de la Cohésion des territoires, et Julien Denormandie, secrétaire d’État auprès du ministre, avaient réuni mercredi des acteurs engagés pour les quartiers populaires (QPV), et notamment des associations, élus, des acteurs du monde HLM et Action Logement, des chefs d’entreprise et des membres du Conseil national des Villes. Ceux-ci avaient été réunis autour de trois axes majeurs, à avoir l’appui des associations, l’engagement des entreprises dans un pacte avec les quartiers, et l’accélération du nouveau programme de renouvellement urbain (NPNRU).

Cette réunion faisait suite à la mobilisation nationale lancée en novembre 2017 par le président de la République en faveur des habitants des quartiers, et s’inscrivait dans la continuité du travail de co-construction à laquelle plus de 15.000 personnes ont participé sur le territoire et à la remise du rapport de Jean-Louis Borloo.

Crédits sanctuarisés

Pour le ministre, Jacques Mézard, «il se dégage une énergie formidable de nos quartiers, et notre objectif c’est de valoriser ces talents, ces idées dans tous nos territoires ». Il a ainsi rappelé l’engagement de l’Etat auprès des associations, en soulignant que les le secrétaire d’État auprès du Ministre, sont sanctuarisés à hauteur de 430 millions d’euros par an sur le quinquennat. Il a évoqué le rôle de facilitateur que l’État doit jouer pour conforter les associations et leurs bénévoles dans leurs actions au profit des quartiers populaires.

C’est la raison pour laquelle le ministre a annoncé un partenariat national entre l’Etat et le monde associatif avec un budget de 15 millions d’euros par an dès 2019 pour soutenir, mettre en réseau, faire essaimer des grands réseaux associatifs présents et actifs dans les quartiers. Le ministre a également évoqué la création en 2019 de 1.000 adultes relais supplémentaires, lesquels sont des médiateurs sociaux financés par l’Etat, et employés principalement par des associations et œuvrant pour favoriser le lien social entre les habitants, les service publics et les institutions.

Signature du PAQTE

Le ministre a annoncé le doublement et la revalorisation de l’aide à l’emploi associatif du fonds de coopération de la jeunesse et de l’éducation prioritaire (Fonjep). Cette aide va être revalorisée de 5.000 à 7.000 euros et le nombre de postes FONJEP financés dans les quartiers passer de 750 à 1500 postes. «C’est grâce à l’implication de leurs salariés et de leurs bénévoles que des dizaines de milliers d’associations agissent pour la cohésion des territoires», a souligné le ministre.

Jacques Mézard et Julien Denormandie ont également signé le pacte avec les quartiers pour toutes les entreprises (PAQTE), avec le MEDEF et 3 premières entreprises pionnières (Adecco, la fédération régionale des travaux publics d’Ile-de-France et Accor Hotel Group). Celui-ci vise à des engagements concrets des entreprises sur quatre axes : sensibiliser, former, recruter et acheter.

L’action de sensibiliser passe par une meilleure compréhension du monde de l’entreprise, de l’entrepreneuriat, des secteurs d’activité et des métiers avec des accès aux stages renforcés. La formation passera pour sa part par un accès à l’apprentissage facilité, tant en termes d’appui à l’orientation que d’accès à l’alternance et d’accompagnement des apprentis

Le troisième axe, celui de  recruter vise à un développement de l’emploi renforcé dans les QPV, des méthodes de recrutement sans discrimination ainsi que du soutien à l’inclusion. Le quatrième axe, « acheter », passe par un développement des achats responsables et inclusifs avec un soutien et une prise en compte des engagements d’entreprises dans les marchés publics.

«Chaque axe correspond à une priorité gouvernementale et à des actions précises: la découverte des métiers avec les stages de 3e, la formation avec l’apprentissage, le recrutement avec les emplois francs et le testing, les achats avec les clauses d’insertion. Nous innovons car si les entreprises volontaires prendront des engagements, l’Etat aussi. Des indicateurs très clairs ont été mis en place pour assurer un suivi de ces engagements. Par ailleurs, l’objet de ce PAQTE c’est bien de mettre en lien les entreprises et les associations et habitants œuvrant dans ces quartiers», a indiqué Julien Denormandie dans le communiqué.

Convention tripartite

Une convention tripartite relative au financement du nouveau programme national de renouvellement urbain (NPNRU) a par ailleurs été signée entre l'État, l’ANRU et Action Logement. Outre les ministres, étaients présents Jean-Louis Dumont, président de l’union sociale pour l’habitat (USH), Olivier Klein, président de l’ANRU et Bruno Arcadipane, président d’Action Logement . 7 projets d’intérêt national et 45 d’intérêt régional ont depuis fin mai été validés.

«La convention signée aujourd’hui est la preuve de la relance de la rénovation urbaine, du retour des grues dans les quartiers. Avec les partenaires et les élus locaux, nous allons faire repartir la dynamique et encourager l’ambition des projets locaux» a conclu Jacques Mézard.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


La requalification du cours Vitton au menu du Conseil de la Métropole

Les premiers travaux de requalification de l’axe porteront sur le tronçon entre la rue Garibaldi et la rue Tête-d’Or.


Lyon 2 : une exposition sur la cité Mignot aux archives municipales

Cet ensemble, construit sur un îlot situé entre la rue Smith et la rue Quivogne, fait l’objet d’un rappel historique sur sa construction et son évolution jusqu’en octobre.


«812 millions d’euros pour accompagner le secteur du logement social»

Nicolas Bonnet, directeur régional d’Action Logement, et Daniel Florence, vice-président du comité régional Action Logement Auvergne-Rhône-Alpes répondent aux questions de Lyon Pôle Immo. Nous évoquons avec eux les prêts de haut de bilan.

 


« Chacune des villes est un cas particulier »

Nicolas Bonnet, directeur régional d’Action Logement, et Daniel Florence, vice-président du comité régional Action Logement Auvergne-Rhône-Alpes, répondent aux questions de Lyon Pôle Immo, notamment sur le dispositif « Coeur de ville ».


Vaulx-en-Velin : plusieurs actions validées par le Conseil de la Métropole

Plusieurs actions de renouvellement urbain dans la commune de l’est lyonnais ont été votées lundi par le Conseil de la Métropole.


Villeurbanne : des travaux prévus au printemps 2019 pour le lycée Brosselette

Laurent Wauquiez était ce lundi matin à Villeurbanne pour officialiser la prochaine construction du nouveau lycée Brossolette, élément important de la ZAC Gratte-Ciel. Signant ainsi la fin d’un bras de fer.


PPRT de la vallée de la chimie : une réunion s’est tenue le 13 juin en préfecture

Le 13 juin dernier, une réunion s’est tenue entre le préfet et l’ensemble des partenaires du plan de prévention des risques technologiques (PPRT) de la vallée de la chimie.

 


Requalification du cours Vitton : des délibérations en juillet à la Métropole de Lyon

David Kimelfeld et Georges Képénékian, président de la Métropole et maire de Lyon, ont écrit un courrier en ce sens au maire du 6ème arrondissement de la ville, Pascal Blache.


Grand Parilly : Blein critique le projet, Picard lui répond

Le député du Rhône a critiqué dans le journal « Le progrès » le projet situé sur la commune de Vénissieux. Michèle Picard, maire de la Ville, n’a pas tardé à lui répondre.


Le projet « Grand Parilly » entre dans sa phase opérationnelle


David Kimelfeld et Michèle Picard avaient convié jeudi la presse à une visite de chantier du futur quartier multifonctionnel de Vénissieux. Les bâtiments d’Ikea et l’immeuble tertiaire « Initial » sont d’ores et déjà en construction.


Charly, Irigny et Vaugneray ont inauguré le chemin des Flaches

Cet aménagement relie le quartier de la Combe à Irigny aux quartiers de Saint Abdon à Charly et de la Grande Ponde à Vernaison.


« La réouverture de Vivier-Merle est prévue pour 2020, j’espère même un peu avant »

Michel le Faou est adjoint au maire de Lyon et vice-président de la Métropole délégué à l’urbanisme, au renouvellement urbain, à l’habitat et au cadre de vie. Lyon Pôle Immo évoque avec lui deux chantiers : Part-Dieu et le déclassement de l’A6-A7.


«Des valeurs foncières moins élevées pourraient réguler les prix»

Michel le Faou est adjoint au maire de Lyon et vice-président de la Métropole délégué à l’urbanisme, au renouvellement urbain, à l’habitat et au cadre de vie. Lyon Pôle Immo évoque avec lui la tension observée sur les prix de l’immobilier au sein de la Métropole de Lyon.


« Les positions des personnes publiques associées sont globalement positives »

Michel le Faou est adjoint au maire de Lyon et vice-président de la Métropole délégué à l’urbanisme, au renouvellement urbain, à l’habitat et au cadre de vie. Nous évoquons avec lui l’avancée du projet de PLU-H.


Le boulevard Vivier-Merle partiellement fermé

null
Dans le cadre des travaux du quartier de la Part-Dieu, une partie du boulevard Vivier-Merle entre les rues Paul Bert et Servient a été fermée ce matin, afin d’allonger la trémie présente sur l’axe. Celle-ci devrait rouvrir fin 2019.