Lyon, 1ère ville française du classement Spotahome

Celui-ci classe les villes les plus saines en France et à l'international. 

C’est un nouveau classement flatteur pour la Métropole de Lyon. L’agglomération a en effet été classée au 27ème rang des villes les plus saines dans le monde dans le  classement mondial des villes les plus saines publié par la plateforme de logement Spotahome, et au premier rang en France. Elle devance ainsi Marseille, Paris et Lille. 

La Métropole rappelle dans un communiqué que le classement repose sur “une dizaine de critères, comme la qualité de l’air et de l’eau mais aussi le nombre d’espaces verts ou celui de bornes de recharges pour voitures électriques”.

Le président de la collectivité, David Kimelfeld, s’est félicité de cette bonne place dans le classement. « C’est naturellement une bonne nouvelle, surtout après les épisodes de canicule qui ont montré comment notre collectivité luttait contre les îlots de chaleur. Ce classement récompense la politique que nous menons pour construire une métropole équilibrée, à la fois dynamique sur le plan économique mais pleinement engagée dans la lutte contre le réchauffement climatique et désireuse d’offrir à ses habitants un cadre de vie agréable. Nous allons poursuivre cette politique car nous avons conscience de la nécessité d’agir encore plus fort pour préserver ce cadre de vie. C’est aussi en agissant sur ces questions d’environnement que nous attirons un nombre toujours plus important d’entreprises françaises et étrangères. Cette première place nous satisfait mais nous engage à poursuivre nos efforts pour une métropole toujours plus attractive et agréable à vivre». 

On notera que Lyon est la seule grande ville de France à avoir obtenu la 4e fleur du label “Villes et villages fleuris” pour distinguer son action en faveur d’un environnement propice à la qualité de vie des habitants et à l'accueil des visiteurs.

Une stratégie santé-environnement

La Métropole rappelle également sa stratégie santé-environnement visant à renforcer tous les leviers favorables à l’amélioration de la santé des habitants du territoire. Celle-ci se traduira “par un plan d’actions concerté entre les services de la Métropole et des représentants d’acteurs du territoire avec pour objectif de développer la connaissance, réduire les sources de pollution et les facteurs environnementaux altérants la santé des habitants et accompagner les changements de comportements”. Elle verra le jour “d’ici début 2019” et “positionnera la Métropole comme chef de file de la santé environnementale de l’agglomération lyonnaise”.

En matière de plantation d’arbres, 3.000 arbres ont été plantés chaque année sur le territoire métropolitain et un plan canopée a été adopté pour inciter les autres propriétaires de « sol urbain », comme les hôpitaux, les bailleurs, les administrations, ou les armées à planter des arbres.

Expérimentations 

“Dans un contexte où Lyon pourrait avoir, à la fin du siècle, la température moyenne de Madrid ou d’Alger selon les scénarios de réchauffement climatique, les arbres mais aussi l’eau sont des alliés précieux pour rafraîchir les habitants”, rappelle l’institution. Des expérimentations en matière d’urbanisme ont eu lieux, afin de rendre la ville plus perméable aux eaux de pluie, plus végétale, et dotée de revêtements plus clairs pour limiter l’échauffement. 

Dans l’aménagement, il existe au sein du territoire des exigences de qualité depuis la conception jusqu’à la réalisation, en passant par l’entretien quotidien, comme ce fut le cas des grands projets urbains des 20 dernières années, à la Confluence, à la Part-Dieu, ou encore dans le quartier de la Duchère.

1.800 hectares de nature

Sur la Ville de Lyon, 1.800 hectares de nature sont dénombrés, au fil des deux fleuves qui la parcourent. “Cette trame verte et bleue comprend 500 hectares d’espaces verts publics, 300 parcs, squares et jardins”, note la Métropole. Elle a en outre été pionnière de la stratégie “zéro produits phytosanitaires” pour ses faire de ses espaces verts une réserve de biodiversité.

18 projets d’espace nature vont, d’ici à 2020, sortir de terre, comme la future “Forêt d’Asie” au parc de la Tête d’Or. Le nouveau “parc Zénith” dans le 3ème arrondissement de Lyon, récemment inauguré, a pour sa part fait l’objet d’une étude d’impact sur la santé. 






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

– « On notera que Lyon est la seule grande ville de France à avoir obtenu la 4e fleur du label “Villes et villages fleuris” (…) »

Non. La ville d’Angers notamment possède cette 4e fleur et est, selon les dénominations de l’INSEE, une « grande ville ». En revanche Lyon fait partie de ce que l’on appelle les « métropoles » donc il aurait été plus judicieux de choisir les bons termes ;).

Signaler un abus
Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Le NPNRU Minguettes-Clochettes, ligne forte du mandat à Vénissieux

Michèle Picard, maire de Vénissieux et vice-présidente de la Métropole de Lyon, organisait vendredi dernier sa conférence de presse.


L’Europe retient l’offre d’un consortium piloté la SPL Lyon Confluence

La Commission Européenne a retenu l’offre du consortium Scale, coordonné par la SPL. Il s’agit du plus gros réseau de villes européennes engagées dans la lutte contre le réchauffement climatique.


Hélène Geoffroy, nouvelle présidente de la SERL


Le conseil d’administration du groupe SERL s’est réuni ce lundi. Les administrateurs, dont certains sont des nouveaux administrateurs représentant la Métropole de Lyon, ont élu la nouvelle présidente de la structure.


Projet de salle Aréna à Décines-Charpieu : la concertation continue

Des sessions de visites de terrain sont organisées ce samedi 12 septembre.


Décès de Pascal Garrido, ancien président d’Epures

L’ancien maire de la Talaudière et ancien président de l’agence d’urbanisme stéphanoise est décédé, à l’âge de 76 ans.


«Le projet Foch Sully est vertueux»

Philippe Madelrieux est le vice-président de la FNAIM de la Loire. Nous évoquons avec lui le programme Action Coeur de Ville développé sur Roanne, le projet Foch Sully, ainsi que le dispositif Denormandie.


Le maire de Lyon acte le maintien d’une parcelle végétalisée dans le 1er arrondissement

Un projet immobilier, qui avait été contesté par l’ancienne maire d’arrondissement au 33 rue du Bon Pasteur, ne se fera finalement pas.


«La crise ne remet pas en cause l’idée de développer le tram, les télécabines et les bus»

Béatrice Vessiller est la nouvelle vice-présidente de la Métropole de Lyon en charge de l’urbanisme et du cadre de vie. Nous évoquons avec elle les transports, le renouvellement urbain, et les changements à venir dans le quartier de la Part-Dieu.


«La Saulaie peut être la 1ère étape de la reconquête des berges du Rhône»

Béatrice Vessiller est vice-présidente de la Métropole de Lyon en charge de l’urbanisme et du cadre de vie. Nous évoquons avec elle les projets urbains de La Saulaie et du Vallon des hôpitaux.


«À Grandclément, un quartier avec des îlots sans voiture»

Béatrice Vessiller est la nouvelle vice-présidente de la Métropole de Lyon en charge de l’urbanisme et du cadre de vie. Nous évoquons avec elle les projets urbains Grandclément et Gratte-Ciel.


Les EPF formulent 12 propositions pour la relance

Les établissements publics fonciers ont fait part en fin de semaine dernière de leurs propositions pour accélérer la sortie de crise et construire les modèles d’aménagement de demain.


Jacqueline Osty, Grand Prix de l’urbanisme 2020

La paysagiste avait à deux reprises été lauréate du Grand prix national du paysage. Elle est l’auteur de nombreux parcs qui sont l’occasion de penser la relation entre ville et territoire.


Bruno Bernard annonce ses 10 premiers chantiers pour l’été

null
Les premiers chantiers vont notamment porter sur l’encadrement des loyers, la poursuite des aménagements d’urbanisme tactique, mais aussi l’optimisation des procédures d’urbanisme.


Villeurbanne : lancement d’une plantation participative géante


Cette opération a été lancée officiellement ce mardi. Elle vise à occuper de matière temporaire un site qui sera ensuite bâti, dans le cadre de la ZAC Gratte-Ciel centre-ville.


Bruno Bernard sera candidat à la présidence du Sytral

Lors d’une interview au 19/20, le nouveau président de la Métropole a révélé vouloir briguer la président du syndicat des transports l’an prochain, dans un souci de cohérence. Il a également évoqué les questions de mobilité et les grands projets urbains.